Jésus a dit "Le Royaume de Dieu est en toi et tout autour de toi, pas dans des palais de bois ou de pierre"

Jésus dit "Fend le bois je suis là; soulève la pierre et tu m'y trouveras!"

www.unisson06.org/dossiers/religion/ecrits_spirituels/christianisme/evangile_thomas.htm

jeudi 16 février 2012

LaPresseGalactique.com

LaPresseGalactique.com


PENSÉE DU JOUR

Posted: 15 Feb 2012 09:03 PM PST

Votre corps physique sophistiqué existe en raison de l'intelligence de vos cellules. Et l'intelligence de vos cellules existe en raison de leur Connexion à l'Énergie Source.
Lorsque les médecins et les scientifiques tentent de trouver des remèdes à des maladies sans prendre en considération la relation Vibratoire entre l'Être physique et l'Énergie Source, ils cherchent ces remèdes aux pires endroits possibles. Si la résistance qui a empêché le Bien-Être de s'installer n'est pas libérée, elle apparaîtra sous la forme d'une autre maladie puis d'une autre encore.
Du fait de leur connexion à l'intelligence de l'Énergie Source, vos cellules savent exactement quoi faire pour devenir l'incroyable variété des cellules fonctionnant dans votre magnifique corps physique. Et en l'absence d'obstacles causés par votre pensée négative résistante, la communication reste ouverte à une interaction claire et constamment à jour, ce qui maintient votre corps physique au top de ses meilleures performances.
En l'absence d'émotion négative — et donc lorsque vous consentez à l'alignement complet et à la communication avec l'Énergie Source — votre corps physique peut reconquérir son équilibre et se remettre de tout déséquilibre. Et une fois que l'équilibre est rétabli, il est facile de le conserver avec des pensées constantes de bien-être.
Abraham, extrait de Se connecter au Vortex - CD de Méditation Guidée
Traduction AD
Page d'origine : http://www.abraham-hicks.com/lawofattractionsource/index.php

L’ACCOMPLISSEMENT DE L’ÊTRE ESSENTIEL

Posted: 15 Feb 2012 09:02 PM PST

Conversation intuitive avec ERENA

                   Je vous salue, vous bénis, vous enveloppe de la douceur de l'Eternité, et vous rappelle que vous êtes sur Terre pour évoluer, pour apprendre à vous donner la main, vous soutenir, mais aussi pour vous souvenir de Qui vous êtes, d'Où vous venez, en tant que Principe Lumière, en tant qu'Amour, en tant qu'Immortelle Âme…

                   Vous faites toutes et tous partie d'un certain groupe d'âmes, et vous avez à tenir un rôle ici-bas, à accomplir un certain destin, des tâches spécifiques ou particulières… Vous avez à admettre votre Immensité, votre Lumière, votre Essence Divine… Ce que vous êtes profondément vous aide à trouver les repères justes, la sagesse intérieure, la liesse, la tendresse, les mots qui vous aident de cap en cap, à franchir vos paliers de conscience…

                   Nous, Puissances de Lumière, sommes en vous, à vos côtés… Je suis ERENA, et par ma communication télépathique en vous, Je vous transmets les Enseignements de la Lumière, Je vous communique les instructions de votre Sagesse Supérieure, de votre Moi Divin et Serein… Toujours, Je serai en vous, comme Je l'ai toujours été, Je suis votre « JE SUIS », votre Pensée Pure, la Pensée de Pure Potentialité de l'ÊTRE, et Je vous transmets le Verbe Divin… Puisse votre chemin accomplir dans la dignité la résonance de votre féerie interne avec le moi personnalité, et vous donner une amplitude de confiance en vous et en votre immortalité d'âme, tel que cela vous mène vers l'Accomplissement de l'Être Essentiel… Je suis venu à votre connaissance consciente pour cela, Je suis là aujourd'hui, pour vous le faire admettre, et vous guider…


                   Que la Connaissance, dans toute sa complétude, soit pour vous l'occasion de grandir, de gravir des échelons, mais surtout de vous donner l'empathie directe, celle que vous vous devez à vous-mêmes, et vous amener à comprendre le vrai sens de la Fraternité… Nous, Présences de Lumière, sommes nombreuses à vous rappeler les Règles Essentielles de l'Amour Universel, et vous donner toutes instructions pour que vos sentiments évoluent vers de plus justes attitudes, les uns envers les autres… Votre chemin total dépend de vos sentiments… Toute l'Humanité et ses transformations dépendent de vous tous, réunis ou séparés, et vous avez à en prendre conscience, votre Immortalité d'ÊTRE vous permettant de progresser, chacune et chacun, à votre rythme et selon vos besoins ou attentes… Que la Grâce d'Aimer sans conditions ce que vous êtes et ce que sont les autres, vous soit révélée, permanente, omniprésente !…

                   Je viens te parler de ton immense potentialité d'ÊTRE, de ce que tu es en tes profondeurs ; Je suis là pour réactiver tes sentiments de faire juste ce qu'il faut, pas plus, pas moins, d'être là où il est bon que tu sois, avec les justes personnes… Ne te refuse donc jamais la joie de l'Accompagnement ; tes proches et tout un chacun sont là pour te donner la main, jamais pour être ton ou tes ennemis…

                   L'Accomplissement de l'Être Essentiel que tu es, ne peut se vivre en 3e Dimension dans la Dualité, l'Opposition, le Conflit… Il ne peut se vivre que de l'intérieur, dans la notion d'Unité, d'Unification, de Rassemblement, sans aucun « ennemi » en toi, ni de pensée, ni d'autrui, ni de toi-même… Tu accomplis déjà une œuvre d'alchimie, et tu mets déjà en place de nouveaux paradigmes… Conçois que ceux-ci soient ton Accomplissement, une autre manière d'être, de faire, de dire, d'agir… Une façon Unifiée de te sentir exister, et dans les associations Corps-Pensée-Sagesse, Pensée-Parole-Acte, Alliance-Confiance-Liberté, tu peux déposer toutes tes armes, lâcher prise, te sentir être prise ou pris totalement en charge par ton Moi Divin qui, lui, sait parfaitement te guider, te donner les justes expériences… En contrôlant moins ta vie et les autres, tu pourras redonner à chacun son amplitude, mettre en place des sentiments nouveaux, d'accueil et de persévérance à Aimer librement et simplement… Trop d'interdits, trop de vouloirs, de falloirs, de « il faut, je dois », etc…, et déjà tu t'enfermes… Sois plus fluide que cela, tout vient à toi !… Et Je dis aussi que Je suis en toi pour t'aider en cela… Tu es en moi, Je suis en toi, tout est UN…. Compte sur Moi !… Donne-Moi ta main !…

                   Portons ensemble la Vie, guide-toi par la notion de Puissance, d'Amour, de Persévérance, d'Enthousiasme, quels que soient les « je dois », les « on dit », ce que pense les sociétés, le paraître, et quelles que soient encore vos croyances d'aujourd'hui… Vous changerez tous, vous éviderez de vos pensées et croyances les peurs et les manques, et un jour, vous saurez accomplir votre destin dans la pure potentialité de l'Être Essentiel, qui vous titille déjà, vous offre des occasions de mettre en place des sentiments d'Ouverture et de Confiance… Nous, Présences de Lumière, accomplissons déjà en vous les pas qui vous aideront à mener à bien vos destins, chacun à sa place et dans la juste dimension de ses possibles…

                   Que notre Amour vous aide !… Que vos limites s'évanouissent !… Que votre Amour se déploie et distribue largement autour de vous vos Dons, Bontés, Sentiments !… Nous vous remercierons toujours de l'aide que vous vous apportez mutuellement, car par elle, passe l'Amour Universel, que toute l'Humanité devra découvrir et utiliser, servir, intégrer, ressentir… Tout est donc en marche pour l'Accomplissement de votre Être Essentiel, puissance de Vie qui existe au fond de vous, Immortalité certaine et véritable…

                   Je dis que tu es, que tu demeures, et que l'Essence Divine en toi porte haut la Vie, te donne des occasions de mettre en place de vrais sentiments fraternels et d'Amour, et que toujours, tu auras sur ton chemin le sens inné, le sens acquis, la solidarité à accomplir, et ton Être Essentiel à assumer… Il est ta vérité éternelle, il est ton devenir, il est ton instant présent… Sois toi, en toutes circonstances, tous lieux, en toutes rencontres, et jamais ne te défais de l'authenticité, car elle est et sera ton porte-drapeau, ta marque, ton sceau, ton évidence, la puissance de ton Être Essentiel…

                   Que mon Amour t'aide à proposer à autrui des sentiments ajustés à la Volonté Supérieure, sans perdre ton sens de la Paix, du Service à donner aux autres, ton sens de la Force d'Accomplissement… S'Accomplir véritablement vient toujours du Cœur ; de ton Cœur naissent toutes situations…

                   Paix sur ta Voie, ton Chemin, ton Essence profonde, ton Être Essentiel qui reste en Moi, en Dieu, en l'Univers…

                   Nous te bénissons sans fin… Prends soin de ton « JE SUIS », il est la Vie….
                         
ERENA - michelerena@orange.fr
Une série originale présentée par LaPresseGalactique.com

Les êtres de Lumières, qui sont-ils ?

Posted: 15 Feb 2012 09:00 PM PST

Lestern Kern : You Will Never Walk Alone
Les Êtres de Lumière sont des entités évoluées qui, depuis bien longtemps, ne doivent plus revenir dans un monde tridimensionnel afin d'évoluer. Ils connaissent très bien l'existence terrestre et les problèmes qui y sont attachés. Leur compassion pour l'humanité et tout être qui s'efforce à évoluer est infinie.


"EN FINIR AVEC LA SOUFFRANCE"

Posted: 15 Feb 2012 09:00 PM PST

Eckhart Tolle

« La douleur et la souffrance sont inévitables tant et aussi longtemps que vous êtes identifié à votre mental, c'est-à-dire inconscient spirituellement parlant. Je fais ici surtout référence à la souffrance émotionnelle, également la principale cause de la souffrance et des maladies corporelles. Le ressentiment, la haine, l'apitoiement sur soi, la culpabilité, la colère, la dépression, la jalousie, ou même la plus petite irritation sont sans exception des formes de souffrance.

Et tout plaisir ou toute exaltation émotionnelle comportent en eux le germe de la souffrance, leur inséparable opposé, qui se manifestera à un moment donné. N'importe qui ayant déjà pris de la drogue pour "décoller" sait très bien que le "planage" se traduit forcément par un "atterrissage", que le plaisir se transforme d'une manière ou d'une autre en souffrance. Beaucoup de gens savent aussi d'expérience avec quelle facilité et rapidité une relation intime peut devenir une source de souffrance après avoir été une source de plaisir. Si on considère ces polarités négative et positive en fonction d'une perspective supérieure, on constate qu'elles sont les deux faces d'une seule et même pièce, qu'elles appartiennent toutes deux à la souffrance sous-jacente à l'état de conscience dit de l'ego, à l'identification au mental, et que cette souffrance est indissociable de cet état.

Il existe deux types de souffrance : celle que vous créez maintenant et la souffrance passée qui continue de vivre en vous, dans votre corps et dans votre mental. Maintenant, j'aimerais vous expliquer comment cesser d'en créer dans le présent et comment dissoudre celle issue du passé.

La plus grande partie de la souffrance humaine est inutile. On se l'inflige à soi-même aussi longtemps que, à son insu, on laisse le mental prendre le contrôle de sa vie.

La souffrance que vous créez dans le présent est toujours une forme de non-acceptation, de résistance inconsciente à ce qui est. Sur le plan de la pensée, la résistance est une forme de jugement. Sur le plan émotionnel, c'est une forme de négativité. L'intensité de la souffrance dépend du degré de résistance au moment présent, et celle-ci, en retour, dépend du degré d'identification au mental. Le mental cherche toujours à nier le moment présent et à s'en échapper. Autrement dit, plus on est identifié à son mental, plus on souffre. On peut également l'énoncer ainsi :

PLUS ON EST À MÊME DE RESPECTER ET D'ACCEPTER LE MOMENT PRÉSENT, PLUS ON EST LIBÉRÉ DE LA DOULEUR, DE LA SOUFFRANCE ET DU MENTAL.

Tant que vous êtes incapables d'accéder au pouvoir de l'instant présent, chaque souffrance émotionnelle que vous éprouvez laisse derrière elle un résidu. Celui-ci fusionne avec la douleur du passé, qui était déjà là, et se loge dans votre mental et votre corps. Bien sûr, cette souffrance comprend celle que vous avez éprouvée enfant, causée par l'inconscience du monde dans lequel vous êtes né.

Cette souffrance accumulée est un champ d'énergie négative qui habite votre corps et votre mental. Si vous la considérez comme une entité invisible à part entière, vous n'êtes pas loin de la vérité. Il s'agit du corps de souffrance émotionnel. Il y a deux modes d'être : latent et actif. Un corps de souffrance peut être latent 90 % du temps. Chez une personne profondément malheureuse, cependant, il peut être actif tout le temps. Certaines personnes vivent presque entièrement dans leur corps de souffrance, tandis que d'autres ne le ressentent que dans certaines situations, par exemple dans les relations intimes ou les situations rappelant une perte ou un abandon survenus dans leur passé, au moment d'une blessure physique ou émotionnelle. N'importe quoi peut servir de déclencheur, surtout ce qui fait écho à un scénario douloureux de votre passé. Lorsque le corps de souffrance est prêt à sortir de son état latent, une simple pensée ou une remarque innocente d'un proche peuvent l'activer.

Le corps de souffrance ne désire pas que vous l'observiez directement parce qu'ainsi vous le voyez tel qu'il est. En fait, dès que vous ressentez son champ énergétique et que vous lui accordez votre attention, l'identification est rompue. Et une dimension supérieure de la conscience entre en jeu. Je l'appelle la présence. Vous êtes dorénavant le témoin du corps de souffrance. Cela signifie qu'il ne peut plus vous utiliser en se faisant passer pour vous et qu'il ne peut plus se régénérer à travers vous. Vous avez découvert votre propre force intérieure. Vous avez accédé au pouvoir de l'instant présent.

Plusieurs corps de souffrance sont exécrables mais relativement inoffensifs, comme c'est le cas chez un enfant qui ne cesse de se plaindre. D'autres sont des monstres vicieux et destructeurs, de véritables démons. Certains sont physiquement violents, alors que beaucoup d'autres le sont sur le plan émotionnel. Ils peuvent attaquer les membres de leur entourage ou leurs proches, tandis que d'autres préfèrent assaillir leur hôte, c'est-à-dire vous-même. Les pensées et les sentiments que vous entretenez à l'égard de votre vie deviennent alors profondément négatifs et autodestructeurs. C'est ainsi que les maladies et les accidents sont souvent générés. Certains corps de souffrance mènent leur hôte au suicide.

Si vous pensiez connaître une personne, ce sera tout un choc pour vous que d'être pour la première fois confrontée soudainement à cette créature étrange et méchante. Il est cependant plus important de surveiller le corps de souffrance chez vous que chez quelqu'un d'autre.

Remarquez donc tout signe de morosité, peu importe la forme qu'elle peut prendre. Ceci peut annoncer le réveil du corps de souffrance, celui-ci pouvant se manifester sous forme d'irritation, d'impatience, d'humeur sombre, d'un désir de blesser, de colère, de fureur, de dépression, d'un besoin de mélodrame dans vos relations, et ainsi de suite. Saisissez-le au vol dès qu'il sort de son état latent.

Le corps de souffrance veut survivre, tout comme n'importe quelle autre entité qui existe, et ne peut y arriver que s'il vous amène à vous identifier inconsciemment à lui. Il peut alors s'imposer, s'emparer de vous, "devenir vous" et vivre par vous. Il a besoin de vous pour se "nourrir". En fait, il puisera à même toute expérience entrant en résonance avec sa propre énergie, dans tout ce qui crée davantage de douleur sous quelque forme que ce soit : la colère, un penchant destructeur, la haine, la peine, un climat de crise émotionnelle, la violence et même la maladie. Ainsi, lorsqu'il vous aura envahi, le corps de souffrance créera dans votre vie une situation qui reflétera sa propre fréquence énergétique, afin de s'en abreuver. La souffrance ne peut soutenir qu'elle-même. Elle ne peut se nourrir de la joie, qu'elle trouve vraiment indigeste.

Lorsque le corps de souffrance s'empare, vous en redemandez. Soit vous êtes la victime, soit le bourreau. Vous voulez infliger de la souffrance ou vous voulez en subir, ou bien les deux. Il n'y a pas grande différence. Vous n'en êtes pas conscient, bien entendu, et vous soutenez avec véhémence que vous ne voulez pas de cette souffrance. Mais si vous regardez attentivement, vous découvrez que votre façon de penser et votre comportement font en sorte d'entretenir la souffrance, la vôtre et celle des autres. Si vous en étiez vraiment conscient, le scénario disparaîtrait de lui-même, car c'est folie pure que de vouloir souffrir davantage et personne ne peut être conscient et fou en même temps.

En fait, le corps de souffrance, qui est l'ombre de l'ego, craint la lumière de votre conscience. Il a peur d'être dévoilé. Sa survie dépend de votre identification inconsciente à celui-ci et de votre peur inconsciente d'affronter la douleur qui vit en vous. Mais si vous ne vous mesurez pas à elle, si vous ne lui accordez pas la lumière de votre conscience, vous serez obligé de la revivre sans arrêt. Le corps de souffrance peut vous sembler un dangereux monstre que vous ne pouvez supporter de regarder, mais je vous assure que c'est un fantôme minable qui ne fait pas le poids face au pouvoir de votre présence.

Lorsque vous commencerez à vous désidentifier et à devenir l'observateur, le corps de souffrance continuera de fonctionner un certain temps et tentera de vous amener, par la ruse, à vous identifier de nouveau à lui. Même si la non-identification ne l'énergise plus, il gardera un certain élan, comme la roue de la bicyclette continue de tourner même si vous ne pédalez plus. A ce stade, il peut également créer des maux et des douleurs physiques dans diverses parties du corps, mais ceux-ci ne dureront pas.

Restez présent, restez conscient. Soyez en permanence le vigilant gardien de votre espace intérieur. Il vous faut être suffisamment présent pour pouvoir observer directement le corps de souffrance et sentir son énergie. Ainsi, il ne peut plus contrôler votre pensée.

Dès que votre pensée se met au diapason du champ énergétique de votre corps de souffrance, vous y êtes identifié et vous le nourrissez à nouveau de vos pensées.

Par exemple, si la colère en est la vibration énergétique prédominante et que vous avez des pensées de colère, que vous ruminez ce que quelqu'un vous a fait ou ce que vous allez lui faire, vous voilà devenu inconscient et le corps de souffrance est dorénavant "vous-même". La colère cache toujours de la souffrance.

Lorsqu'une humeur sombre vous vient et que vous amorcez un scénario mental négatif en vous disant combien votre vie est affreuse, votre pensée s'est mise au diapason de ce corps et vous êtes alors inconscient et ouvert à ses attaques. Le mot "inconscient", tel que je l'entends ici, veut dire être identifié à un scénario mental ou émotionnel. Il implique une absence complète de l'observateur.

L'attention consciente soutenue rompt le lien entre le corps de souffrance et les processus de la pensée. C'est ce qui amène la métamorphose. Comme si la souffrance alimentait la flamme de votre conscience qui, ensuite, brille par conséquent d'une lueur plus vive. Voilà la signification ésotérique de l'art ancien de l'alchimie : la transformation du vil métal en or, de la souffrance en conscience. La division intérieure est résorbée et vous devenez entier. Il vous incombe alors de ne plus créer de souffrance.

Concentrez votre attention sur le sentiment qui vous habite. Sachez qu'il s'agit du corps de souffrance. Acceptez le fait qu'il soit là. N'y pensez pas. Ne transformez pas le sentiment en pensée. Ne le jugez pas. Ne l'analysez pas. Ne vous identifiez pas à lui. Restez présent et continuez d'être le témoin de ce qui se passe en vous. Devenez conscient non seulement de la souffrance émotionnelle, mais aussi de "celui qui observe", de l'observateur silencieux. Voici ce qu'est le pouvoir de l'instant présent, le pouvoir de votre propre présence consciente. Ensuite, voyez ce qui se passe.

Le processus que je viens de décrire est profondément puissant mais simple. On pourrait l'enseigner à un enfant, et espérons qu'un jour ce sera l'une des premières choses que les enfants apprendront à l'école. Lorsque vous aurez compris le principe fondamental de la présence, en tant qu'observateur, de ce qui se passe en vous - et que vous le "comprendrez" par l'expérience -, vous aurez à votre disposition le plus puissant des outils de transformation.

Ne nions pas le fait que vous rencontrerez peut-être une très grande résistance intérieure intense à vous désidentifier de votre souffrance. Ce sera particulièrement le cas si vous avez vécu étroitement identifié à votre corps de souffrance la plus grande partie de votre vie et que le sens de votre identité personnelle y est totalement ou partiellement investi. Cela signifie que vous avez fait de votre corps de souffrance un moi malheureux et que vous croyez être cette fiction créée par votre mental. Dans ce cas, la peur inconsciente de perdre votre identité entraînera une forte résistance à toute désidentification. Autrement dit, vous préféreriez souffrir, c'est-à-dire être dans le corps de souffrance, plutôt que de faire un saut dans l'inconnu et de risquer de perdre ce moi malheureux mais familier.

Examinez cette résistance. Regardez de près l'attachement à votre souffrance. Soyez très vigilant. Observez le plaisir curieux que vous tirez de votre tourment, la compulsion que vous avez d'en parler ou d'y penser. La résistance cessera si vous la rendez consciente. Vous pourrez alors accorder votre attention au corps de souffrance, rester présent en tant que témoin et ainsi amorcer la transmutation.

Vous seul pouvez le faire. Personne ne peut y arriver à votre place. Mais si vous avez la chance de trouver quelqu'un d'intensément conscient, si vous pouvez vous joindre à cette personne dans l'état de présence, cela pourra accélérer les choses. Ainsi, votre propre lumière s'intensifiera rapidement. Lorsqu'une bûche qui commence à peine à brûler est placée juste à côté d'une autre qui flambe ardemment et qu'au bout d'un certain temps elles sont séparées, la première chauffera avec beaucoup plus d'ardeur qu'au début. Après tout, il s'agit du même feu. Jouer le rôle du feu, c'est l'une des fonctions du maître spirituel. Certains thérapeutes peuvent également remplir cette fonction, pourvu qu'ils aient dépassé le plan mental et qu'ils soient à même de créer et de soutenir un immense état de présence pendant qu'ils s'occupent de vous.

La première chose à ne pas oublier est la suivante :

TANT ET AUSSI LONGTEMPS QUE VOUS VOUS CRÉEREZ UNE IDENTITÉ QUELCONQUE À PARTIR DE LA SOUFFRANCE, IL VOUS SERA IMPOSSIBLE DE VOUS EN LIBÉRER.

Tant et aussi longtemps que le sens de l'identité sera investi dans la souffrance émotionnelle, vous sabotez inconsciemment toute tentative faite dans le sens de guérir cette souffrance ou y résisterez d'une manière quelconque. Pourquoi ? Tout simplement parce que vous voulez rester intact et que la souffrance est fondamentalement devenue une partie de vous. Il s'agit là d'un processus inconscient, et la seule façon de le dépasser est de le rendre conscient.

Réaliser soudainement que vous êtes ou avez été attaché à votre souffrance peut-être la cause d'un grand choc. Mais dès l'instant où cette prise de conscience a lieu, l'attachement est rompu.

Un peu comme une entité, le corps de souffrance est un champ énergétique qui se loge temporairement à l'intérieur de vous. C'est de l'énergie vitale qui est prise au piège et ne circule plus.

Bien entendu, le corps de souffrance existe en raison de certaines choses qui se sont produites dans le passé. C'est le passé qui vit en vous, et si vous vous identifiez au corps de souffrance, vous vous identifiez par la même occasion au passé. L'identité de victime est fondée sur la croyance que le passé est plus puissant que le présent, ce qui est contraire à la vérité. Que les autres et ce qu'ils vous ont fait sont responsables de ce que vous êtes maintenant, de votre souffrance émotionnelle ou de votre incapacité à être vraiment vous-même.

La vérité, c'est que le seul pouvoir qui existe est celui propre à l'instant présent : c'est le pouvoir de votre propre présence à ce qui est. Une fois que vous savez cela, vous réalisez également que vous-même et personne d'autre êtes maintenant responsable de votre vie intérieure et que le passé ne peut pas l'emporter sur le pouvoir de l'instant présent.

L'inconscience le crée, la conscience le métamorphose. Saint Paul a exprimé ce principe universel de façon magnifique : "On peut tout dévoiler en l'exposant à la lumière, et tout ce qui est ainsi exposé devient lui-même lumière." Tout comme vous ne pouvez vous battre contre l'obscurité, vous ne pouvez non plus vous battre contre le corps de souffrance. Essayer de le faire créerait un conflit intérieur et, par conséquent, davantage de souffrance. Il suffit de l'observer et cela suppose l'accepter comme une partie de ce qui est ce moment. »


Eckhart Tolle

[Extrait de "Mettre en pratique le pouvoir du moment présent" (Les Editions Ariane)]
Depuis http://serenagaia.blogspot.com/

L'INTERPRÉTATION DES RÊVES ET DES SIGNES - suite et fin

Posted: 15 Feb 2012 09:00 PM PST

Aigle Bleu

Les rêves nous parlent avec un langage symbolique. En général, chaque élément du rêve désigne un aspect de nous-mêmes. Nos rêves trouvent leur origine dans notre inconscient, cette partie de nous qui est rattachée au Grand Tout et qui semble moins accessible lorsque nous sommes éveillés. Les voiles du conditionnement obscurcissent notre compréhension. Parfois, dans la grande détente du sommeil, ces voiles tombent et la vérité nous est révélée.


Le monde se tenait, tout seul, là, sans observateur

Posted: 15 Feb 2012 09:00 PM PST

par José Leroy

Il se produisit alors un évènement inattendu et incompréhensible. Je me trouvais à ce moment-là dans le café Beaubourg à Paris, à la fin du mois de février 1992. J'étais assis à une table et attendais mon amie. Tout-à-coup, sans raison apparente, ma perception se modifia. Le café, le décor, les murs, le sol, les tables et les gens furent baignés en un instant dans une transparence et une lumière nouvelle. Les objets m'apparaissaient extrêmement proches et brillants, comme si un voile avait été ôté à ma perception.

Lire la suite http://du-tout-et-du-rien.blogspot.com/
Texte original: http://www.reikido-france.com/joseleroy.html

Ascension et Surpopulation Urantienne

Posted: 15 Feb 2012 09:00 PM PST

par Laurent DUREAU

Depuis quelques décennies, certaines autorités ont commencé à prendre conscience que, d'un point de vue 3D, la surpopulation allait être un problème majeur pour l'humanité à plus ou moins court terme. En effet, outre le prélèvement de plus en plus important pour qu'elle se nourrisse, de la place "bétonnée" et "goudronnée" qui bouffent littéralement les milieux naturels, l'obligation d'augmenter les rendements agricoles à l'hectare font qu'Urantia Gaia ne pourrai suivre la musique bien longtemps.

Et puis ceci n'est rien comparé à tous les risques sociaux de pénuries (et donc de guerres latentes) pour causes de répartitions inégales qui feront que, tôt ou tard, l'humanité devra affronter sa propre auto-destruction entraînant avec elle la désertification de la planète elle-même. Bref, tout ceci n'est qu'un scénario 3D mais il en existe un autre de 4D et 5D qui répond précisément à ce qui va se passer. Bien sûr, nous ne le trouverons pas dans la une des manchettes de journaux télévisés ou non… Alors, regardons cela d'un peu plus près.

J'en profiterai aussi pour répondre aux "anomalies numéraires" d'incarnation des âmes, car pour beaucoup cela reste une inconnue qui chagrine leur paix intérieure. Bref, voyons tout cela dans le calme en commençant par regarder la première planche qui aborde la relation entre "science" et "conscience" de l'humanité qui a un rapport direct avec l'augmentation de la population.

À lire sur http://5d6d.fr/

Patricia Cota-Robles - MIRACLES EN COURS

Posted: 15 Feb 2012 09:00 PM PST

Des miracles se produisent alors que nous avons célébré ce Jour de l'Amour appelé Saint-Valentin dans le monde extérieur. Les Êtres de Lumière qui nous aident d'en-haut ont souligné que l'ampleur de ce qui se passe au sein du cœur et de l'esprit des masses de l'Humanité est glorieuse au-delà de notre compréhension. Après les évènements de 2011 qui ont changé la vie, l'Humanité est entrée dans l'année propice de 2012 sur une vague d'unité de conscience comme nous n'avons jamais connu. Désormais, la Terre reçoit des vagues de Lumière Solaires largement amplifiées qui permettent à notre Présence JE SUIS d'activer notre glande pinéale et d'ouvrir notre Chakra Couronne d'Illumination d'une nouvelle façon plus profonde. Ce qui permet à chacun dans le monde entier d'entendre la voix intérieure de sa présence JE SUIS ainsi que la guidance céleste de la Compagnie des Cieux d'une toute nouvelle manière. Cet acte d'Intervention Divine est à l'origine d'un changement puissant dans la conscience de masse de l'Humanité. Cet événement miraculeux inverse les effets néfastes de notre chute de la Grâce.


Le plus petit caméléon au monde découvert près de Madagascar

Posted: 15 Feb 2012 10:44 AM PST

Ce B. Micra juvénile est posé sur la pointe d'une allumette (Crédit photo : PLOS ONE)
Une espèce de caméléons plus petits que le bout d'une allumette a été récemment découverte sur Nosy Hara, un îlot au large de Madagascar.


Aucun commentaire:

Sil-te-plaît, pardonne moi

L'effet de vos pensées, de vos paroles

Et si nous créerions le monde autrement...

Méditation guidée

Méditer

Vibration de Saint Germain Le beau Danube bleu

Vibration du Maître ascensionné Saint Germain La valse de l empereur