Jésus a dit "Le Royaume de Dieu est en toi et tout autour de toi, pas dans des palais de bois ou de pierre"

Jésus dit "Fend le bois je suis là; soulève la pierre et tu m'y trouveras!"

www.unisson06.org/dossiers/religion/ecrits_spirituels/christianisme/evangile_thomas.htm

vendredi 17 février 2012

LaPresseGalactique.com

LaPresseGalactique.com


LE CLASH

Posted: 17 Feb 2012 06:08 AM PST

par Isis Blue

EN MAINTENANT VOTRE PRÉSENCE, VOTRE UNIVERS CHANGE

Nous vivons le début d'un grand changement dans nos vies. Nous vivons la fin de l'illusion, la fin d'une grande falsification pour chacun de nous. Nombreux éveillés que nous avons rencontré pendant nos voyages ne semblent pas vraiment se douter de ce qui est sur le point de se produire, car nombreux se disent vivre l'état unitaire, alors qu'ils sont entourés d'illusions.

L'Unité, c'est être libre. La vibration de Is-Is et de Fils Michael est ferme et sans appel : l'illusion est éjectée de notre environnement. Elle n'existe plus car elle n'a aucune raison d'être. Cette situation peut sembler dramatique pour la personnalité mais elle est naturelle pour l'Etre de Lumière qui reprend sa place. Jusqu'à présent, la personnalité consciente du double Je (ego et divin) s'était voilée la face en acceptant des compromis, en acceptant de rabaisser sa fréquence pour ne pas perturber l'autre, en stagnant dans l'état compassionnel…Cela fait 320 000 ans que ce jeu dure. L'épée de Vérité qui vient frapper à votre porte vous retourne comme des « crêpes ». Elle termine de révéler les anomalies de vos vies et vous dit : « Tu ne peux vivre l'Unité sans que cet état ne se manifeste tout autour de toi ». La 5ème dimension n'est pas la 3ème dimension. Cela se traduira par la séparation inéluctable de certains membres de votre entourage proche (qui refuseront votre lumière), par une rupture de contrat quelconque (mariage, travail, assurances, banques, abonnements, …). Tout ce qui n'est pas vrai, comme tous ceux qui refusent votre amour disparaîtront de vos vies.

Des Êtres de Lumière ne vivent pas avec des illusions. Ils sont attentifs dans leur moindre pensée et sont conscients que leur présence au milieu de l'illusion provoque ce que nous nommons un CLASH. Lorsque vous ouvrez vos bras à votre frère et à votre soeur et que ceux là refusent votre amour, dans le mépris et dans le dénie, alors ces personnes n'ont plus rien à faire dans votre vie. Ils s'éloignent de vous naturellement ou parfois avec brutalité. Dans tous les cas, vous ressentirez un profond malaise en leur compagnie. Lorsque vous vivrez le face à face avec l'ombre (l'ego de la personnalité), votre cœur dira Non, STOP ! (je n'accepte plus de la vivre). Les ruptures qui se présentent dans vos vies sont l'œuvre de la Lumière, de la Justice divine, qui vous rappelle ce que vous êtes : la Vie et non une illusion dans un monde illusoire. Votre vie se façonne toujours en fonction de votre état d'être. Ce n'est pas non plus parce que vous voyagez dans le soleil ou que vous avez constitué votre corps de silice que vous êtes libre. C'est seulement en vous stabilisant dans la Présence, ici, que votre univers disparaît. Le changement de dimension est progressif jusqu'au basculement total.
Plus l'Être grandit en vous, plus ce qui est basé sur la personnalité disparaît. L'illusion ne fait pas le poids devant la majesté de votre Lumière.

Alors bon CLASH  à tous, dans la Lumière Une et rendez-vous en 5ème dimension !

Source: http://associationrevelationmondiale.unblog.fr/
Référé à la PG par Alain

PENSÉE DU JOUR

Posted: 16 Feb 2012 09:03 PM PST

Les Bébés Pensent Et Attirent Avant De Commencer À Parler... Même si vous n'avez que quelques mois dans votre corps physique, vous êtes un créateur très âgé et très sage focalisé dans ce corps de bébé. Et vous êtes venu dans un but d'expansion, avec de puissantes intentions d'expérimenter le contraste et de lancer des fusées précises de désir dans votre Réalité Vibratoire. Les gens imaginent souvent qu'un enfant ne peut pas être le créateur de sa propre expérience parce qu'il ne prononce pas encore de mots. Mais nous vous assurons que personne d'autre ne crée votre expérience. Si les enfants attirent, c'est parce qu'ils émettent des Vibrations — et cela dès leur naissance.
Extrait du dernier livre d'Abraham : Le Vortex - La Loi de l'Attraction pour améliorer vos relations
Traduction AD
Page d'origine : http://www.abraham-hicks.com/lawofattractionsource/index.php

A propos de 2012 – Lettre à la communauté de Gregg Braden

Posted: 16 Feb 2012 09:02 PM PST

Gregg Braden
http://edgemagazine.net/2012/02/on-2012

2012 est enfin arrivée !

Alors que nous entrons dans une année cruciale pour nous et pour notre monde, il est clair que le rôle de la communauté devient majeur dans la façon dont nous naviguons à travers les immenses changements que la vie semble nous apporter sur notre chemin.

Je saisis l'opportunité pour vous exprimer personnellement ma profonde gratitude pour tout ce que vous effectuez pour faire de notre grande communauté mondiale un endroit meilleur.

Je veux que vous sachiez que j'ai n'ai jamais été autant optimiste pour notre avenir et pour le monde qui émerge devant nos yeux !

Que ce soit des traditions orales des peuples anciens à travers le monde, au thème des traditions spirituelles le plus chéri au monde, l'importance de notre « fenêtre du changement » de 2012 n'est pas un secret. Nos ancêtres savaient que ce temps de changements arrivait, parce que cela l'a toujours été. Ils avaient compris la nature cyclique de l'instabilité environnementale de la Terre (Fractal Time, 2009). Ils savaient également que notre futur serait moins déterminé par les changements eux-mêmes que sur nous-mêmes et si nous choisissions de nous battre l'un contre l'autre ou travailler pour s'entraider, alors que nous allons vers les changements (Deep Truth, 2011).

Pour différentes raisons, les grands esprits d'aujourd'hui sont d'accords. Scientifiques, ingénieurs, artisans sociaux, religieux et leaders spirituels à travers le monde nous mettent en garde sur le fait que les choix que nous effectuons dans notre futur immédiat ne détermineront rien d'autre que le sort  de nos nations, la civilisation elle-même, et l'avenir de la vie ici sur la Terre. (Crossroads for Planet Earth, Scientific American, September 2005).

Beaucoup de gens de divers endroits dans le monde, m'ont demandé de commenter les évènements de 2011, où nous mènent-ils et ce que nous pouvons attendre pour 2012 et les années suivantes. Plutôt que de répondre  individuellement à des centaines de lettres, j'ai choisi d'apporter une réponse à notre communauté dans une seule lettre.

Tout est prêt :

Que l'ancien monde soit parti n'est pas un secret. Les manières conventionnelles de penser et vivre avec lesquelles nous avons grandi en étant habitués - les façons dont nous pensions des emplois, carrières, argent, richesse, sécurité, guérison et le rôle de l'Amérique dans le vaste monde s'effondrent devant nos yeux, bien plus vite que ceux qui savaient que les changements arrivaient, pouvaient espérer. C'est un fait que vous et moi assistons au grand changement du pouvoir, de la richesse, des ressources et de la façon de penser dans l'histoire connue. Et pendant que les experts ont leurs points de vue concernant ce qui repose à l'origine des crises spécifiques et ce qui « n'allait pas » avec ceci ou cela, quand nous reculons et regardons la vue d'ensemble, la raison de ce tel changement massif devient évidente : le monde ancien n'est plus viable.   

De nos habitudes sur l'énergie, l'économie et la technologie à la manière dont nous pensons de la sécurité et comment les nations travaillent ensemble, les choix effectués par le passé ne fonctionnent plus dans le monde d'aujourd'hui. Alors que nous découvrons les limites et expérimentons les conséquences de la vaste courbe de l'apprentissage qui a mené à 2012, nous sommes arrivés à un tournant décisif avec seulement un des deux résultats possibles – transformation ou effondrement.

2012 le choix.

Alors que les traditions anciennes et la science moderne soulignent la magnitude de notre temps dans l'histoire, ils nous rappellent également un fait important : c'est à travers nos choix que les résultats seront déterminés. La question est : comment faisons nous pencher la balance de la paix, de la coopération et de la richesse en notre faveur ? Plus spécifiquement, comment pouvons-nous créer un environnement qui supporte une économie juste et viable ? Qui partage la Terre avec respect et compassion pour toutes les vies ? Qui aplanit les problèmes qui déchirent le tissu social ?

Les divers ateliers de travail que j'ai développé durant 25 ans sont ma réponse à ces questions. Les choix que nous faisons dans la vie sont le reflet de la façon dont nous pensons de nous-mêmes, de nos relations à la Terre, de notre passé, et des uns les autres. Je crois que lorsque les faits avec ces relations sont clairs, nos choix deviennent évidents. Ceux parmi vous qui me connaissent personnellement savent que je suis un optimiste. Je suis aussi réaliste. Je suis optimiste sur notre futur, alors que je dois admettre de façon réaliste que nous sommes placés à deux doigts de ce qui deviendront aussi bien de très mauvaises décisions, ou de très bonnes décisions. Pour moi, savoir que les choix existent, et que nous vivons une époque qui donne à nos choix un plus grand potentiel, m'apporte un nouveau sens et un espoir de renouveau pour cette année d'émergence 2012.

Le changement dans la pensée.

Alors, que nous réserve 2012 ?

Honnêtement, je ne peux le dire car nous sommes toujours dans le processus de choix. Ce que je sais maintenant c'est que cela concernera chacun de nous, et la diversité de nos croyances et idées, et l'amour de la vie que nous apportons à notre communauté globale pour faire naître le monde de notre plus grande destinée plutôt que succomber dans la noirceur de nos plus grandes peurs. Pour ceux qui peuvent embrasser la courbe d'apprentissage du passé sans jugement, le futur devient le palais pour une nouvelle industrie, de nouveaux emplois, de nouvelles formes d'expressions, et de nouvelles communautés basées sur des manières viables de penser, vivre et être dans notre monde. Pour ceux qui se cramponnent aux anciennes et non viables manières de vivre en se cramponnant aux anciennes et non viables manières de penser, 2012 pourrait, en fait, ressembler à l'accomplissement des prophéties les plus sombres de l'histoire.

Peut être que l'une des plus puissantes clés afin de déterminer notre expérience pour les prochains mois viendra du changement dans la façon de penser qui nous invite à nous demander au-delà de « que puis-je tirer du monde qui existe », à demander « que puis-je offrir au monde qui s'éveille ? ». La façon dont nous posons cette question en tant qu'individuels devient notre réponse collective à ce qui vient après.
Personnellement, je ne me suis jamais senti aussi bien concernant le futur et les possibilités qui nous attendent. Maintenant cela dépend de nous. Nous avons déjà fait les choix de paix et de coopération dans nos cœurs. Maintenant c'est le moment pour nous de vivre ces choix dans notre monde. J'attends de travailler avec vous comme nous le faisons déjà, ensemble, à travers cette nouvelle année 2012 et au-delà.

© Gregg Braden
http://edgemagazine.net/2012/02/on-2012
Traduit par Djemila pour LaPresseGalactique.com

Le territoire du dedans

Posted: 16 Feb 2012 09:02 PM PST

Extrait de l'ouvrage de Pascale Arcan «  L'Alliance Cosmique »  © www.editionshelios.com offert à LaPresseGalactique.com par l'auteur

Personne n'a l'exclusivité de voir, d'apprendre, de connaître, de se réconcilier avec des souvenirs inhérents à chacun et personne ne peut être mieux au courant de ce que son cœur lui raconte. Ainsi, le partage de tout ce qui fait de nous et de vous des personnages ayant une mémoire bien vivante, mais juste empoussiérée, doit se faire en toute intimité comme être dévoilé au grand jour. Et aujourd'hui est un jour de soleil comme il y en a tant. C'est merveilleux de regarder un ciel bleu, où les oiseaux s'amusent, jusqu'à ce que le ciel s'assombrissant laisse la place aux infinités d'étoiles, signe de vies ailleurs et loin de notre vision d'enfants adultes.

Mais pourquoi continuer à se limiter et vouloir aller surprendre cet ailleurs qui paraît si loin, inatteignable et caché ? Pourquoi ne pas simplement se promener sur notre bonne vieille planète et déceler en elle tous les trésors qu'elle contient ? C'est une évidence qui effleure certains et qui est occultée par tant d'autres. Alors, nous allons cueillir ce que nous avons tout près. Notre route va nous mener à l'intérieur de notre planète, durant l'espace d'un voyage au dedans.

Il a déjà été question de la vie au centre de la Terre et des récits sont enfin parvenus à vous, mais trop peu et trop restrictifs. Car, vous le pensez bien, il n'existe pas un seul village, une seule contrée bien placée sous une montagne. Cela vous laisserait croire qu'il n'y a qu'une ville sur votre planète… ? Voilà pourquoi il est bon de revêtir vos manteaux si vous craignez d'avoir froid ou au contraire de ne prendre que votre lumière et la laisser vous guider pour cette excursion intime.

Comme à l'accoutumée, notre Ami est déjà présent et vous attendait pour ce tour de force nouveau, celui de se rendre en conscience dans l'espace généreux qui se déploie sous nos pieds et de faire un bout de chemin avec ceux qui y vivent. Des hommes et des femmes, des anciens, des enfants, des êtres multiples aux formes et visages diversifiés et d'autres encore que l'on ne soupçonne pas.

Permettez à notre Ami d'ouvrir grand ses ailes d'Ange et de vous offrir ce gîte pour une promenade parmi les vôtres : des terriens en place et recevant la mémoire de ces lieux depuis bien plus longtemps que nous tous.

Notre Ami ouvre encore ses bras pour étreindre tous ceux qui veulent se déplacer et voir de leurs yeux, ressentir de tout leur être, la Vie qui s'agite au-dedans de notre sphère accueillante. Allons-y, et pour cela, fermez les yeux un moment. Pensez que, pour la première fois, nous allons emprunter un chemin qui existe déjà et passer, non pas de façon virtuelle, mais tout à fait tangible par l'un des pôles de notre planète. Choisissons celui du Nord. Laissez-vous aller à cet envol. Légèrement soulevés, nous apercevons l'orifice gigantesque qui ouvre une « route » parfaitement visible dans notre dimensionnement, vers le centre d'un royaume peu connu.

La première réalité qui frappe notre regard est le soleil. Il brille aussi fort et le ciel est aussi bleu que celui que nous venons de quitter, à la surface. Il illumine une vastitude de territoires. Notre regard peut matérialiser ceci comme un voyage en avion. Il nous permet de distinguer des pays, des continents dont les pourtours dessinent les bords de grands océans ou de mers plus petites. Les couleurs ressemblent à s'y méprendre aux nôtres. Et le voyage continue ainsi pour nous donner la possibilité de vérifier que « tout ce qui est en haut est comme ce qui est en bas. »

L'immensité vertigineuse de cet espace, aussi beau que celui que nous contemplons au dehors, nous permet d'entrevoir les possibilités de vies inimaginables qui cohabitent, telles que nous les vivons à notre propre échelle. Mais laissons-nous guider encore par notre Ami qui nous « descend » tout doucement vers un pays. Nous en distinguons vaguement les contours, bordés d'eau. Plus nous nous rapprochons, plus cela devient net et des villes entières défilent sous notre regard, comparativement à la vitesse d'un avion qui, encore en vol, va bientôt se poser là où la vie l'appelle.

Notre Ami nous a concocté une visite dans une métropole, pas trop importante, pour que nous ayons le temps d'en faire le tour, ou du moins de la visiter avec notre guide du jour. Calmement, nous reprenons pieds et nos yeux commencent à s'accoutumer au décor, à l'ambiance présente.

Nous sommes entourés de maisons qui ressemblent étrangement aux nôtres. Elles sont, à si méprendre, similaires à tout point de vue. Les formes carrées, les petits immeubles, les jardins, les rues avoisinantes et les gens qui s'affairent nous correspondent curieusement. Des costumes trois pièces pour les hommes ou des jeans pour les moins sérieux, des femmes en jupes ou en pantalons semblables aux nôtres. J'avoue que je trouve le spectacle étrange et amusant à la fois. Il en est de même pour les autres membres du groupe qui regardent les choses d'un air ébahi, mais avec une pointe de mécontentement. Comme si le charme était quelque part rompu. Je glisse un regard discret vers Celui qui nous accompagne. Et voilà qu'il rit aux éclats. Je perçois qu'il s'agit d'une farce ou, tout au moins, d'un jeu que nous n'allons pas tarder à comprendre. En même temps, un être que je n'ai pas vu approcher se place à notre hauteur. Il porte lui aussi un pantalon en jean et une chemise bleue clair, ouverte sur son torse. Il est vrai que la température ambiante est plus que clémente, comme celle d'une chaude journée d'été. Il arbore un large sourire et se présente ainsi :

« Chers Amis, je vous attendais, nous vous attendions, avec une grande et belle impatience ! Soyez les bienvenus à l'intérieur de votre planète et mettez-vous à votre aise car nous allons passer un moment agréable ensemble. Je me nomme Otaïo et certains me connaissent fort bien, notamment votre ambassadrice de choix. Je suis déjà intervenu lors de certains écrits qui ont été lus en des temps passés. Je fus l'un des premiers à vous convier dans mon coin de vie. Je n'ai pas quitté ma terre et je vois que nombre d'entre vous sont encore présents. Mais cessons là les verbiages inutiles et commençons à jouer un peu.

    Mon Ami, je te salue et te remercie d'avoir emmené avec toi cette troupe qui racontera les choses de notre vie à d'autres qui doivent savoir et expérimenter. Mais avant, permettez que je commence à exécuter ma petite ruse. »

En un éclair, il se met à tourner sur lui-même et tout le paysage des maisons, des rues, des immeubles, des gens qui marchaient sur les trottoirs, devient flou et se mélange comme si l'on délayait une pâte à gâteau, ou que les couleurs se fondaient entre elles. Cela donne quelque peu le vertige et une sensation de ne plus être maître de rien. Après un étourdissement léger, le phénomène cesse doucement de tourbillonner et, petit à petit, quelque chose se confectionne autour de nous. Je comprends le système et je souris intérieurement. Quelle belle farce, quel tour de magie bien réussi ! Notre hôte du moment sourit de bon cœur en nous voyant, avec nos yeux écarquillés, essayer de distinguer le plus clairement possible, un nouveau fond sur nos écrans de vie.

Il ne ressemble en rien à celui de notre atterrissage. Nous sommes maintenant entourés d'habitations qui s'apparentent à des dômes colorés, rangés suivant un arc-en-ciel de couleurs et délimités par des ruelles sans trottoir ni autre forme géométrique. Tout se définit dans la douceur des courbures, des cercles, des huit qui balaient cette petite ville aux tons pastel et mélodieux ; rien avoir avec notre premier contact sur ce sol inconnu. Et je pourrais presque affirmer qu'une douce musique survient de nulle part, donnant sa touche personnelle à cette féerie de transparences, de couleurs douces et chatoyantes à la fois. Nous entendons des piaillements d'oiseaux, des battements d'ailes au-dessus de nos têtes, en signe de salutations. Nous regardons des enfants jouer au dehors de leurs demeures. Ils sont vêtus de la même façon que leurs aînés et leur robe arc-en-ciel épouse parfaitement leurs corps.

Je me plais à regarder de nouveau notre hôte, qui porte lui aussi le même habit multicolore, avec en plus quelque chose d'autre, d'indéfinissable, qui a changé. Je ne parviens pas à percevoir de quoi il s'agit et je laisse faire. Je laisse aller mes sensations. Notre groupe en fait tout autant. Alors que nous étions il y a quelques instants dans un fourmillement d'activités urbaines, nous ressentons maintenant une incroyable légèreté et un chant délicieux arrive à nos oreilles, nous apaisant complètement. Nous sommes comme en suspension devant des images si différentes des premières et une atmosphère radicalement contrastée qui s'offrent à nous. Notre hôte se rapproche et nous prie de nous asseoir à même le sol, dans un endroit qui est peut-être son jardin ou son habitation.

Ainsi installés, nous nous détendons pour écouter ce qui va nous être confié.

« Mes chers amis de toujours, bienvenue de nouveau.

Je dois vous présenter des excuses pour m'être un peu amusé de vous, et vous allez comprendre que cette petite comédie n'était pas bien méchante, mais au contraire riche de récompenses pour tous.

En effet, je vous ai préparé une arrivée des plus confortable, vous présentant un univers que vous connaissez si bien, pour le côtoyer tout le long de votre chemin, pour ceux qui cohabitent avec ce genre d'agitation. Et pour les autres, vous allez suffisamment souvent faire vos achats dans ces complexes que vous n'avez rien trouvé d'étranger à votre regard et dans vos ressentis. Pourtant, tout ceci était une hallucinante machination de ma part. J'ai fabriqué cette réalité pour votre pensée et par ma pensée. Je l'ai créée de toutes pièces au moment où je vous ai senti arriver et lorsque je vous ai reconnu. J'ai souri de votre étonnement, de votre perplexité. Après tout, pourquoi n'y aurait-il pas des villes comme les vôtres dans cette immensité, encore si peu explorée. Puis tout à coup, j'ai porté votre attention sur une manifestation qui vous a implanté, en une fraction de seconde, dans un univers tout autre, celui qui « colle » mieux à l'image que l'on vous a envoyée, par vos correspondants en visite dans nos régions du dedans.

Et ma première question est celle-ci : quelle identité est réelle pour ce monde-ci ? La première, celle qui ressemble à vos villes ? Ou la deuxième qui apparaît comme un mélange de connu et d'inconnu où règne une douceur de vivre enchanteresse ? Que dit votre cœur ? Car il s'agit bien de cela.

Je vous ai proposé ce petit jeu pour aiguiser en vous une notion qui fait défaut à beaucoup trop de vos concitoyens : le discernement, c'est ainsi que vous le nommez. Il est d'une grande valeur parce qu'il vous permet d'évaluer ce que vous rencontrez dans votre vie, ce que vous fréquentez, ce que vous apprenez, peu importe la manière. Mais, cette façon de peser le pour et le contre, d'apprécier les choses, de vous investir émotionnellement ou pas, permet enfin que l'écoute de ce « vous », et non le sentiment d'autrui, vous rapporte la réelle valeur de ce que vous apprenez, découvrez ou percevez. Il s'agit là d'une notion d'une importance capitale et qui justifie ma visite d'aujourd'hui.

A défaut de pouvoir le constater par vous-mêmes, vous vous laissez guider par ceux qui restituent des renseignements sur notre mode de vie, de fonctionnement, notre apparence et nos fonctions. Vous savez que nous jouissons d'une certaine « notoriété » ces temps-ci. Un peu comme lorsque vous découvrez un élément qui paraît insolite et que vous focalisez votre attention sur lui sans répit. Tous les débordements sont alors permis, car qui vient vérifier les dires de l'autre, et ainsi de suite ? Je suis l'un des rares à tirer cette sonnette d'alarme pour que les duperies soient mises au grand jour et surtout pour que vous compreniez comment cela fonctionne.

Nous n'avons jamais cessé d'exister, au même titre que vous. Mais cela ne signifie pas que nous sommes forcément tous des centenaires. Votre propension à enjoliver les choses que vous ne comprenez pas obstrue la réalité des faits. Et je tiens à m'expliquer de cette manière. Lorsque je vous ai vu arriver, je vous ai proposé un monde de papier, que j'ai confectionné avec les convictions de beaucoup d'entre vous. Il est alors apparu une ville banale et sans saveur, paraissant décalée dans ce monde-là. Et vous vous êtes interrogés sur ce fait. Puis, en un éclair, je vous ai mis dans une nouvelle situation qui perdure encore, d'ailleurs. Et celle-ci calque mieux à l'idée que vous vous faisiez de ce monde-ci. Alors, je renouvelle ma question. Lequel des deux est le vrai ou le faux ?

Ni l'un ni l'autre, mais l'explication qui suit va vous éclairer.

A chaque fois que des personnages se sont présentés, nous avons, et je dis « nous » parce que je parle au nom de ma patrie, créé pour vous quelque chose qui allait entrer dans votre compréhension, avec des images familières, même si elles étaient peu apparentées à vos réalités. Et nous avons utilisé des mots dans votre langue pour qu'ils soient compris de tous. Ceci est une première chose, comme un filtre qui a adapté votre savoir avec la possibilité d'y rajouter des éléments nouveaux mais non perturbateurs. Sachez que les êtres qui se sont présentés à vous ou à vos intermédiaires étaient en relations étroites avec ces derniers, ce qu'ils sont, ce que vous êtes. C'est-à-dire conscients du « niveau » intellectuel des visiteurs, de leurs facultés, de leurs possibilités de retransmissions. Et surtout, le monde qui leur a été montré a été choisi en rapport avec la dimension ou l'élévation – ce qui n'est pas péjoratif – de la personne contactée.

Ce qui veut dire aussi qu'il existe, dans ma réalité, la même quantité de mondes d'existences que dans la vôtre. Autrement dit, je peux vous placer dans une dimension comme dans une autre et tous ces univers se superposent harmonieusement dans ma sphère d'accueil, comme sur la vôtre.

Ainsi, nous sommes allés souvent visiter, ensemble, une troisième dimension. Notamment un coin stratégique au-dessous de votre continent américain. Mais nous avons aussi été aperçus physiquement par des conquérants venus tout droit de votre monde, et parvenus par la même grande porte d'où vous êtes entrés. Et ceci était toujours du domaine de la troisième dimension. Mais nous possédons d'autres univers vibratoires qui sont aussi observés par certains d'entre vous ou par les êtres qui résident dans les univers proches de votre système galactique. Nous avons, ici, la représentation de tout ce qui se trouve au dehors et je puis vous assurer que nous ne nous sentons pas pour autant au dedans. La vastitude des étendues terrestres nous offre des saisons, des lieux de vies paradisiaques selon vos critères de beauté, comme des coins obscurs où d'autres aiment vivre. Le froid est connu dans les plans denses ainsi que la chaleur intense. Mais ailleurs, dans d'autres états de vie, rien de tout ceci ne nous affecte et nous sommes alors des êtres éthérés, virevoltant dans des espaces qui vous sont étrangers, et relatés uniquement par ceux qui ont accès à ces univers-là.

Je suis en train de démystifier, le plus clairement possible, vos idéologies pour vous permettre de faire la place à du neuf, du non vécu, du non révélé. Et je vous propose de croire qu'il vous faudra de nombreuses encyclopédies pour exposer notre histoire. Elle est aussi riche que la vôtre et compte des civilisations nombreuses. Nous ne sommes pas seulement des rescapés de mondes engloutis. Nous ne sommes pas que des géants qui peuvent prendre leurs astronefs et aller boire le café sur Orion. Nous ne sommes pas que des Sages qui psalmodient toute leur vie pour entretenir de hautes et belles vibrations pour notre planète, et je dis bien notre. Car elle nous appartient au même titre que vous. Nous en sommes tous les enfants et les responsables aussi. A ce propos, pouvez-vous comprendre qu'il y a ici des mondes obscurs où règnent des vies de basses fréquences, où la pollution est légion et les guerres interminables.

Pourquoi avez-vous fait de cet espace un monde merveilleux et loin des réalités de toutes vies ? Pourquoi avez-vous voulu croire qu'à de belles histoires et ne pas ouvrir plus votre discernement pour apprendre « notre » histoire. Ce peuple, qu'il soit d'un dimensionnement ou d'un autre, a passé lui aussi des étapes et a construit sa vie de façon cyclique, comme vous. Il a partagé nombre de réalités qui furent vôtres en son temps, et justement parce qu'il est assujetti au temps, comme vous. Mais lorsque vous ne portez votre regard que sur un plan particulier, une époque particulière, vous ne pouvez en lire que ce qu'elle contient : l'histoire de telle ou telle race, de tel événement, de tel être, qu'il soit beau, blond aux yeux bleus, parce que c'est votre préférence, ou géant avec des poils hirsutes et des dents gâtées.

Souriez à cet état de fait. On ne vous a pas trompé lorsque l'on vous a parlé de notre monde. Mais on vous a simplement « rapporté » ce que l'intermédiaire pouvait percevoir, d'une seule existence et non de la totale diversité de Vies qui bouillonnent ici, comme sur votre monde.

Bien évidemment, notre groupe de sages existe réellement et s'affaire en pensée pour notre plus grand bien à tous. Mais vous avez les mêmes personnages sur le « dessus ». Ils sont plus ou moins apparents, ne font parfois aucun bruit ou n'ont rien de différent de vous, mais ils vivent pour ce qu'ils sont. Il y a aussi des jardins merveilleux aux fleurs gigantesques et des arbres magiques comme dans vos forêts équatoriales et tropicales. Vous n'avez pas encore tout visité sur la surface. Il y a bien des lacs, des rivières et un soleil qui ne pâlit guère, comme chez vous.

Je souhaite, par mon long discours, que vous replaciez tout votre nouveau savoir à sa juste place. Vous ne pouvez comprendre ce que vous n'avez pas vu, juste vous en faire une idée et celle-ci sera offerte avec les modalités de son compteur. Vous ne pouvez voir clairement à quoi ressemble une fée sauf par le biais des images que l'on vous a offertes. Vous ne pouvez vous faire une opinion de ce à quoi correspond un extraterrestre parmi les milliers de vies qui sillonnent vos ciels inconnus, juste par l'image que vous donne celui ou celle qui visite ces mondes, rencontre ces êtres et vous permet de vous faire cet aperçu. Mais elle ne sera toujours pas à la hauteur de la véritable reproduction de la Vie. Le mot immensité vous donne juste l'ampleur de l'existence mais ne vous donnera aucune mensuration de celle-ci. Elle est laissée à votre appréciation, à votre compréhension, à votre discernement.

Ne soyez pas déçus, ouvrez plus grand votre espace divin et intérieur pour laisser y entrer ce nouveau, ces perspectives, irréelles et inouïes, qui vous sont encore étrangères. C'est ainsi que vous retrouverez votre mémoire. C'est comme cela que vous aurez accès définitivement à votre grandeur et que vous réaliserez que vous pouvez vous promener à votre aise dans les rues du San Francisco intraterrestre ou du palais des milles et une nuits de nos sages en méditation. Il n'y a là rien d'irrationnel, bien au contraire. Avec l'ouverture de votre cœur, de votre esprit et de votre héritage intérieur, vous pouvez tout accomplir et ne plus vous contenter de vivre au travers du ressenti des autres et de leurs informations. Aussi magiques soient-elles. Pour vous en convaincre, regardez les bonds que vous avez faits depuis peu. Chaque nouveauté est perçue comme étrange ou tout à fait inacceptable, ou encore comme un réel bonheur. Tout dépend de l'être qui les accueille. Et des nouveautés, vous en avez eues des milliers depuis très peu de temps. Certaines complètement farfelues, d'autres stressantes et d'autres merveilleuses. Aucune ne vous a laissé de marbre et il n'est jamais confortable d'abandonner quelque chose de stable et rassurant pour s'occuper d'autre chose de neuf et déstabilisant. Pourtant, c'est comme cela que l'on apprend et que l'on grandit, dans la découverte de soi et de l'Univers de Soi…

Il est rare, et cela peut paraître inconfortable, de lire mon récit dans un de vos livres, mais n'est-ce pas par là qu'il faut commencer pour que vous ayez accès à d'autres informations qui ne vous cantonneront plus à une seule vérité et vous ouvriront les portes de vos royaumes, ceux d'en haut, comme ceux d'en bas. Car, je vous l'assure vraiment, vous y êtes aussi, et vous faites partie de toutes les catégories qui siègent ou vivent paisiblement dans mon monde.

Et pour conclure mon monologue, je ne suis pas uniquement Otaïo, alors qui suis-je réellement ? A vous de me le dire…

Tout ceci doit se réaliser dans votre espace intérieur. Je peux rester comme tel ou me transformer à ma guise, prenant des apparences que vous connaissez, les empruntant à d'autres que vous diriez ne pas être moi. Je peux aussi décliner l'aspect de votre Ami et lui ressembler trait pour trait, dans l'incarnation qui fut la sienne au siècle zéro de votre ère. Et vous allez me traiter d'usurpateur, de falsificateur. Puis, vous allez douter de tout, de vous, des autres. C'est pour ça que je me suis permis de vous conduire dans deux formes d'expression de vies qui se retrouvent dans mon monde. Mais je voudrais aller plus loin pour que l'idée prenne forme en vous et que cette réalité s'inscrive en votre mémoire. Vous ne devez vous adresser qu'à vous lorsque vous lisez quelque chose qui vous fait du bien, vous révulse, vous interpelle ou vous laisse indifférent. Vous ne devez demander qu'à vous ce que vous en pensez, ce que vous en avez retiré et ce que cela va changer dans votre aventure ou votre cheminement. Mais attention, je ne vous persuade pas de ne plus faire confiance à quiconque, mais uniquement de placer votre confiance là où votre cœur se sent le mieux et où il perçoit le vrai de ce qu'il expérimente. C'est bien plus complexe que vous ne le pensez.

Pour la plupart, vous avez été éduqués dans le lâcher prise du pouvoir et vous avez souvent offert aux autres le droit de savoir, et vous, celui d'apprendre. Puis, un jour, on vous a mentionné que vous aviez « tout en vous ». Dans cette affirmation il fallait comprendre l'immensité de cette rencontre. « Tout en vous » signifie que vous avez la mémoire de Qui vous êtes totalement et indéfiniment. La mémoire de tout ce que vous avez construit de vos mains, de votre pensée créative, de votre grandeur sans limitation. « Tout en vous », pour vous rappeler que vous êtes maîtres de tout ceci, que cela vous appartient en totalité, et pas uniquement votre maison et votre bout de jardin. Et ainsi, vous vous retrouvez devant de nouvelles et grandes responsabilités, comme de grandes perspectives aussi. Vous n'êtes pas ces petits êtres qui se battent avec un quotidien ingérable, des dettes par-dessus la tête ou un train de vie minable qui vous convient de son à « peu près ». Les fameux pouvoirs que vous cherchez à tout va se trouvent dans cette mémoire retrouvée et cette infinitude qui fait de vous des êtres à notre mesure. Mais, tant que vous raisonnerez en « petits », vous le resterez et vous aurez besoin que l'on vous raconte des histoires de votre taille. Et lorsque vous accepterez l'idée d'être ces géants, ces sages, ces dieux, ces éternels, ces élohims, vous n'écouterez que votre être vibrant et résonnant à l'appel de l'Univers unique.

Mais je le conçois, le choix est difficile et votre propre conquête un parcours du combattant, chaque jour renouvelé. Alors, on vous dit depuis pas mal de vos années, que vous êtes dans une période de grands changements. Regardez donc hier, comment était votre journée. La même qu'aujourd'hui ? Et le mois dernier, et l'année d'avant ? Je ne peux que supporter, encourager, ou freiner ces changements dans votre vie. Pourtant, si vous voulez bien regarder un peu mieux, trouvez-vous que vous êtes identiques à, ne serait-ce qu'il y a 5 ans ? Rappelez-vous et comparez avec votre vie actuelle. Vous avez fait des bonds de géants et vous avez grandi à vous-mêmes. Et les écrits qui vous sont offerts en sont le témoignage vibrant et vivant. Vous auriez été incapables de faire entrer en vous de telles nouvelles informations sans les rejeter sur l'heure. Vous n'auriez pas pu essayer de comprendre sans raisonner. Vous n'auriez pas accepté de voir s'écrouler tous les châteaux de cartes que l'on vous a transmis sous prétexte que cela faisait du bien à votre âme. Et vous faites enfin preuve d'un grand discernement. Celui-ci ne vous parle pas en situation de rejet, de désacralisation ou de méfiance radicale, mais uniquement de vous. Il vous intime de rester en accord avec vos lois profondes et votre éthique. Celle qui détermine Qui vous êtes et vous épouse parfaitement, quand vous mettez la tête hors de votre système actuel, pour embrasser la Vie entière sous toutes ses formes et en tous lieux.

Pourtant, tout en vous confiant ceci, je sais reconnaître qu'il y en a beaucoup qui ont encore besoin de s'appuyer sur les dires de ceux qui « savent » ou de ceux qui ont des « facultés » qu'ils ont oubliées. Et je ne les dénigre pas de faire appel à des sources extérieures. Seulement, je leur demande de décider de reprendre en main leur vie et de lui consacrer toute leur attention. En la maniant avec respect, en lui donnant de grands moments de détente et de joie, en lui donnant la liberté qu'elle demande et la foi en Soi en tout premier. Les « béquilles » ne sont nécessaires que lorsque la confiance a fui son propre univers. Et sans elle rien ne peut perdurer de solide, de fort, de durable et de neuf.

Mes chers amis, je suis intarissable et je vous en demande pardon. Mais il est si important pour moi que vous réalisiez combien tout ce à quoi vous vous accrochez peut disparaître en un tournemain pour être remplacé par une autre vérité, aussi folle ou aussi réelle que l'autre, mais toujours différente.

Je voudrais vous emmener en voyage pour conclure mon intervention, si vous le désirez, bien sûr.

Mais Qui vous êtes n'a nul besoin de se déplacer dans l'espace/temps. Tout peut venir à vous sans aucune limitation. Centrez-vous juste un instant pour recouvrer un peu vos esprits, après ce charivari émotionnel que vous venez de vivre. Faites une pose intérieure, peut-être les yeux fermés, ou pas, comme vous le désirez.

Puis-je vous demander d'être attentifs et de vous laisser porter par ce qui va suivre. Je vais vous montrer comment on fait pour vous mettre dans un monde connu, un autre parallèle à votre état, qu'il soit physique, dans l'émotion ou simplement la compréhension du degré de votre transformation. Ré-ouvrez les yeux et percevez le paysage nouveau qui vous entoure. Je vous emmène faire un tour dans nos cités cristallines. Ne vous demandez pas dans quelle dimension vous êtes, laissez agir la magie du secteur, ce sera bien ainsi.

Tout autour de vous, un immense jardin de verdure et de fleurs vous souhaite la bienvenue. La végétation est abondante et chatoyante. Des insectes vous survolent, des oiseaux à longues queues vous offrent leurs sifflements joyeux et, si vous aiguisez votre regard, vous allez voir comme ces fleurs étincellent au soleil. Elles changent de couleurs, de formes, sans jamais se lasser. Regardez plus au loin, et voyez ces habitations, ces formes particulières toutes en rondeurs ou parfois pointues et d'une transparence sans fin laissant vibrer les sons et reproduisant, comme par magie, des couleurs que vous ne connaissez pas dans votre spectre. Nous sommes tout proches de cette cité de cristal où se logent nombre de personnages que vous avez placés dans votre mythologie ou vos livres d'images. Ils ne sont pas tous de tailles gigantesques mais ont en eux des pouvoirs qui pourraient vous faire rêver. Ce sont eux qui chantent pour bâtir, qui émettent des sons pour faire goutter l'eau du ciel, qui murmurent au bord des cascades pour dévier le courant des eaux, qui sifflent pour appeler le vent, qui chuchotent pour parler à la Terre.

Ce sont ceux, aussi, qui vivent le plus simplement du monde. Ne dépendant d'aucune nourriture, ils se plaisent à jouir de la vie tout en y prenant part de façon active et silencieuse. Vous pourriez me dire qu'ils prient, et je vous répondrais : ils pensent, donc Ils Sont. Ils distillent, dans leurs pensées, des couleurs, des sons muets, des oscillations imperceptibles à vos oreilles mais qui apaisent la Terre Mère, qui la nourrit, qui lui offre la douceur et la tendresse dont elle a besoin pour son accouchement. Elle ne gémit pas, elle respire lentement et laisse échapper de son être tout ce qui ne correspond plus à son ancienne vie, à son antique création, elle accepte en elle le nouveau-né qui apparaît tout doucement, dans et autour d'elle. Elle change de couleur, de forme, de configuration, de note primaire, d'éclat de lumière, d'intonation pour s'adapter progressivement à sa nouvelle structure, beaucoup plus légère et éthérée. Shan s'apprête à passer à une autre étape de savoir, comme l'on sort de l'adolescence pour arriver à l'âge avancé.

Elle a mis de longues décennies à mûrir à sa nouvelle existence et tout se fait en douceur, même si ce n'est pas du goût de ses habitants. Elle sait qu'elle perturbe de temps en temps son champ magnétique, sa couleur, sa température, sa configuration, son attraction et les ressources qu'elle met à disposition. Mais elle sait aussi que « tout ce qui est en bas est comme ce qui est en haut », tout change et évolue à son rythme. Elle ne peut rester « en arrière » de ce qui est prévu pour chaque étoile, chaque soleil, chaque planète, chaque forme de vie, petite ou démesurée. Elle suit le cours des choses, comme vous le faites aussi. La seule différence, c'est qu'elle sait et se rappelle où elle veut en venir et l'accepte avec joie. Alors que, la Vie plurielle qui croit penser et être intelligente, a oublié son « mode d'emploi » en devenant son partenaire de vie. Mais, l'astre aide du mieux qu'il peut chaque forme d'existence à se souvenir, à grandir en sa compagnie, à se métamorphoser aussi. Voilà pourquoi tout change pour vous aussi, bien que cela ne soit jamais resté statique. Et s'accrocher à un « hier » hypothétique ne mènera à rien, sauf à rater le bus qui conduit à la page suivante de cette fameuse Vie.

Je vous laisse un instant vous plonger dans la splendeur de cette cité de cristal, d'une transparence infiniment belle et dotée d'une musique irréelle. Il n'y a pas de magie, juste une expérience vécue par des précieux, tout aussi indispensables que vous…

Maintenant, si vous le voulez encore, fermez les yeux et laissez-vous porter l'espace d'un instant. Je vous accompagne dans un autre lieu de notre Terre…

Rejoignons ensemble, en quelques pas, l'entrée d'une grotte. Regardez comme celle-ci ressemble à s'y méprendre à celles qui existent sur votre monde. Elle est assez grande pour que nous puissions y pénétrer debout et tous ensemble. Ne cherchez pas à voir d'où provient cette lumière, c'est vous qui illuminez cet espace. C'est Qui vous êtes qui pénètre ce lieu privilégié. Vos pas feutrés ne résonnent pas sur le sol sablonneux et c'est une exquise sensation de légèreté qui vous envahit, en même temps qu'une douceur extrême que vous ne pouvez qualifier. Nous entrons dans un sanctuaire on ne peut plus vénérable et pourtant bien connu de vous, et même de beaucoup d'entre vous. Pourquoi ? Parce qu'à tour de rôle, vous vous y rendez pour accomplir ce que vous allez découvrir instamment. »

Au bout de ce petit couloir, nous arrivons dans une salle qui n'a rien d'extraordinaire, bien au contraire. Le sol est en terre battue, ocre, et les parois de la caverne ont été laissées intactes. La seule chose qui attire notre regard, c'est la quantité phénoménale de formations cristallines qui nous entoure. Ce sont des cristaux de quartz blancs, violets, roses, verts, jaunes, dont certains me sont inconnus. Mais, il me semble qu'ici, même un chuchotement peut se répercuter comme un cri perçant.

A notre étonnement, une douzaine de personnages sont entrés dans cet endroit singulier. Ils se penchent tous d'un même élan, vers l'avant, en signe de révérence. Et sans prononcer aucun mot, s'installent assis en cercle dans la grotte aux milles pointes de cristal. Notre souffle se fige dans l'attente de ce qui va se produire.

Et c'est ainsi que le premier son se fait entendre. Il n'est pas assourdissant mais léger comme une plume. Il semble danser dans l'air. Il réveille l'élément feu. La vibration sonore s'amplifie puis s'atténue doucement. Les êtres, tout de blanc vêtus, respirent à l'unisson pour entamer une autre note. Et c'est un son plus sourd qui parvient à nous et nous enveloppe complètement. Ils chantent l'élément terre, et un goût de poussière se met sur notre

Extrait de l'ouvrage de Pascale Arcan «  L'Alliance cosmique »  © www.editionshelios.com
Remis à LaPresseGalactique.com par l'auteur Pascale Arcan http://www.lesperlesdelunivers.fr/

LA PUISSANCE DE L’AMOUR

Posted: 16 Feb 2012 09:01 PM PST

Conversation intuitive avec ERENA 


                   Permets-moi de te parler de l'Amour, de sa puissance, de ce que cette énergie transporte, comment elle agit en chacune et chacun, comment ses trames se tissent, se vivifient, et apportent à tous des vibrations de haute dimension spirituelle, humaine, émotionnelle, et plus encore…

                   Je viens te parler de ce que tu vis, de ce que tu véhicules en permanence, de ce que tu veux obtenir des autres, mais sais-tu déjà ce que tu peux obtenir de toi ?…, comment être avec toi-même ?…, comment te percevoir et te ressentir, ici et aujourd'hui, dans l'atmosphère que tu crées en tes univers intérieurs ?… Sais-tu seulement te ressentir capable, apte à t'aimer, prendre soin de toi, parfaire ton Unité Pensée-Parole-Acte ?…

                   Je sais combien tu peines fort souvent, combien tu cherches et cherches encore, combien tes pensées courent en tous sens, comment fonctionnent ton mental et tes émotions… Je sais quels sont tes besoins, affectifs, matériels, et quelles prières en toi agissent… Je ne t'abandonne jamais, Je suis ton « JE SUIS », divin et performant…


                   Tu adresses souvent tes demandes à l'Univers, au monde invisible, ou dit invisible, au Père Céleste ou à la Terre, mais as-tu déjà pensé demander à ton « JE SUIS », cette part de toi qui est pure Potentialité, qui est pur Amour, qui se trouve en chacune de tes cellules, tout près de toi ?… As-tu jamais pensé que ta responsabilité d'être humain commençait par réajuster tes sentiments à tes manières d'être, et de te recevoir ?… Sais-tu quel est le chemin que doit prendre ton Cœur et comment il peut agir, déjà envers toi-même, et envers les autres ?… Tu agis souvent par impulsions de ta Conscience, par impulsions de ton Âme, et par ton Cœur tu entres dans le Cœur d'autrui, tu l'aides, tu l'aimes… Cela est fort bon, et cela a le mérite de la Connaissance qui t'invite à t'en remercier tout en remerciant autrui de te donner l'occasion de te servir de tes sentiments…

                   La Puissance de ton Cœur est incommensurable, mais lorsque tu fonctionnes dans la dualité, la séparation, l'opposition, ton Cœur pleure, il saigne, il se dissout, se dilue, se coupe en deux, et déjà, tu perds de grands moyens, tu perds des occasions… Je t'invite à Ressentir en permanence, à laisser ton Cœur prendre plus de place, à penser à la place de ton mental… Oui, laisse penser ton Cœur, il agira dans la saveur, la liesse, l'autonomie, l'indépendance, la liberté… Il agira pour toi, ton bien, et celui d'autrui…

                   Comment être ?… Comment faire ?… La réponse est là, tout près, elle est en toi, Je te la donne : Sois authentique, dis la vérité, dis ce que tu es, ce que tu penses, ce que tu ressens… Dis sans détour et sans regret, sans échappatoire et sans haine, sans rejet ni culpabilité… Juste avec les mots que ton cœur t'inspire, que ton âme respire, que ton être essentiel t'offre… Juste en laissant la Vie couler en toi, sans toujours courir après toi-même, sans te perdre dans des injonctions qui finiront par se taire, sans penser que tu ne serais pas intéressant(e)… Il te faut maintenant apprendre à t'aimer, t'estimer, te rendre à l'évidence que ton passage à la 4e Dimension de ton Être Essentiel a commencé sa purification, son nettoyage profond, tu ne peux plus reculer…

                   Tu es parti(e) pour délaisser les paradigmes de la Dualité et du Conflit, pour trouver et installer ceux de l'Amour unique et universel, celui qui fait don de soi, qui apporte soutien et fraternité, celui qui était déjà en toi depuis la Création… Tu apprends progressivement à retrouver l'Unité Primordiale ; cela te demande de concentrer ton attention, tes énergies, de savoir ce que tu veux être, et librement faire de ta vie… Cela te propose de cesser d'être victime, de te rassembler et rassembler tes forces, de mettre en place la guérison subtile et spirituelle de tes émotions… Cela te demande aussi d'harmoniser tes énergies… C'est par là que tu peux commencer chaque jour, au moins un instant…

                   Puiser en toi, en ton Axe de Vie, à ta Source d'Aimer, l'énergie suffisante pour ta journée, pour la vivre dans l'instantanéité et sa fraîcheur libératrice, pour trouve en toi l'Amour que tu cherches depuis si longtemps… Nul ne peut autant t'en donner que toi-même !… Nul ne peut te le prendre sans ton accord… Nul ne peut s'abreuver à ta Source si toi-même ne l'a offerte… Cette Source, si limpide, si belle, si pure, est là, en toi, juste là, pas plus que les mots que tu prononces pour t'approuver, pas plus loin que ton regard pour dire tes sentiments, pas plus loin que tes mains pour rassurer, tes bras pour enlacer qui tu aimes sans l'étouffer…

                   Tu peux donc Aimer sans conditions, sans risquer de perdre qui ou quoi que ce soit, puisque l'Amour est un état de bien-être, un état de ton Être profond, de l'Être Essentiel… Il est aussi la grandeur de ton âme, de ce qu'elle représente au sein d'une communauté, de ton humanité… Il est la soie du Silence Intérieur qui enveloppe tout et associe tout… L'Amour est une Puissance Incommensurable qui ira toujours en s'agrandissant, à condition que tu ne te restreignes plus…

                   Sois béni(e), aime-toi sans limite, sans conditions, pour essayer, déjà essayer de Rassembler, Unir, Unifier tes Contraires… Tôt ou tard, tu le feras, tu le vivras… Commence donc dès à présent !… Je t'aide et t'enveloppe de mon Amour… Ressens-en la douceur, juste là, dans ton Cœur, par l'attention que tu me donnes, que tu te donnes, et vois combien il est doux et facile d'Aimer…

                   Cette Puissance de l'Amour peut beaucoup, elle guérit, rassure, renforce… Ensemble, aidons la Terre, aidons les autres, aidons la fraternité humaine… Ensemble, construisons ta 4e Dimension, puis ta 5e, et va, la Lumière t'attend… Elle est déjà en toi, il suffit de lever le voile des doutes…

                   Paix sur ton chemin, sur la réconciliation de tes pensées, paroles, actes, de tes passés et de ton présent, en ton essence libératrice de tout ce qui fut encombrant…
                   Un oiseau s'envole, et déjà, tu ressens sa liberté… Ainsi, Je sais, Je connais, Je ressens la tienne quand tu prends un nouvel envol, un nouvel essor… Ensemble, volons, et partons à la conquête de tes sentiments !…

                   Je t'aime infiniment, et te bénis une fois encore, sans jamais regretter mes soutiens, mes bénédictions, mes offrandes, puisqu'elles sont issues de ton Cœur et de la Puissance de l'Amour en toi… Tu reçois de Moi, donc de ta Vie, ce que tu acceptes de donner par Amour… Méditons ensemble sur ce si beau sentiment qui ouvre toute porte…

                   Paix sur ton chemin !… Paix sur tous !… Paix sur la Terre !…

ERENA - michelerena@orange.fr
Une série originale présentée par LaPresseGalactique.com

Ne craignez pas de donner la vie à un enfant !

Posted: 16 Feb 2012 09:00 PM PST

Monique Mathieu

« Tous les enfants qui naissent en cette fin de cycle sont vibratoirement préparés à vivre dans le prochain cycle. Beaucoup d'entre eux sont des enfants du futur. Ils ont une plus grande ouverture de conscience, un désir profond d'égalité, d'Amour, de respect et de joie.

Ce sont des enfants totalement différents de tous ceux qui sont venus au monde pendant ces dernières années. Cependant les enfants qui sont venus au monde pendant les vingt ou trente dernières années (pas tous, bien évidemment) sont des enfants déjà préparés, des enfants qui ne veulent plus de l'ancien monde et qui veulent absolument s'investir pour créer le nouveau monde.

Le problème est que lorsque ce n'est pas tout à fait le moment les choses ne se concrétisent pas, mais au plus profond d'eux-mêmes, ceux d'entre eux qui sont prêts à vivre dans un monde totalement différent n'auront aucune difficulté pour passer dans le nouveau cycle.

Alors ne craignez pas de donner la vie  à un enfant ! Sachez simplement que l'âme qui viendra s'incarner sur ce monde a choisi ce moment précieux, ce moment privilégié.

Généralement les âmes qui s'incarnent maintenant ou qui s'incarneront sont des âmes qui ont déjà accompli un grand travail sur elles-mêmes, c'est-à-dire que les enfants qui naissent ou qui naîtront n'auront plus à gérer la loi de cause à effet. Ils seront prêts pour le nouveau monde, ils n'auront pas à subir tout ce que vous avez dû subir au travers toutes les expériences de la vie.

Ils seront dans une école, l'école de la Terre, mais une école très, très grandement améliorée par rapport à celle qui a été la vôtre pendant des milliers d'années.

Surtout, n'ayez aucune crainte pour tous les enfants qui viennent ! D'une certaine manière, ce seront des précurseurs. Ils ouvriront en grand les portes de cette nouvelle vie, de ce nouveau monde. »

Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes :

    qu'il ne soit pas coupé
    qu'il n'y ait aucune modification de contenu
    que vous fassiez référence à notre site  http://ducielalaterre.org
    que vous mentionniez le nom de Monique Mathieu

Le Point de Vue de l’Unité

Posted: 16 Feb 2012 09:00 PM PST

par LilaLuz

Lorsque l'objectif est intangible, qu'il est issu d'une autre façon de comprendre le monde, donc issu de la spiritualité ou de la pensée philosophique, on ne peut se baser sur des actions concrètes. Il est alors nécessaire d'apprendre à visualiser l'objectif à atteindre selon un point de vue d'Unité.

Lorsque l'on parle d'Unité, il ne s'agit pas de créer un amalgame gigantesque, une fusion physique ou psychique entre tout ce qui existe mais d'appréhender les choses opposées sous l'angle de la complémentarité et le service  à un même objectif.

L'Unité se manifeste par un état de conscience où le Bien et le Mal s'équilibrent à un tel degré qu'il devient difficile de les dissocier de l'objectif qu'ils servent. L'importance de la réalisation de l'Objectif donne lieu à l'utilisation de moyens francs autant que de moments d'illusions. Les deux façons de faire contribuent à focaliser les forces jusqu'à obtenir le résultat espéré.

Pour mieux illustrer mes propos je vais m'appuyer sur un exemple : le manque d'eau, c'est un fait concret, donc plus facile à illustrer.

Lorsqu'il ne pleut pas, c'est l'occasion de voir briller le soleil, d'aller se promener et de se gorger de lumière, pour les plantes ou pour nous c'est une occasion de profiter de la vie, de bouger, de flâner, de se sentir léger, car, dans un pays tempéré, nous savons que la pluie reviendra.

En revanche, dans un pays très sec, l'absence de pluie est un grand malheur, une lourdeur. Le soleil brille et se dessine comme une menace coupante pour tous les êtres vivants, au contraire, la pluie est une bénédiction, une force donnée à l'agriculture, un espoir rendu possible…toutefois, si la pluie tombe trop abondamment, elle devient source d'inondation et de catastrophe.

Alors : pluie ou soleil ? Où se trouve le Bien ? Qui est le Mal ?

Ceux qui ne travaillent pas en liaison à la terre ne se posent pas la question tant qu'ils n'ont pas engagés d'argent pour réserver leurs vacances.

Ceux qui gagnent leur vie grâce à la Nature désirent l'équilibre entre les tendances ; pluie et soleil en abondance et si possible en alternance.

Donc nous n'avons pas de réponse à la question : que faut-il éradiquer, le soleil ou la pluie ?

Le point de vue de l'Unité englobe les limites de chacun des deux ;

-la pluie est positive pour faire pousser, nourrir les cours d'eau, humidifier l'air, la terre et nettoyer la poussière, rénover l'atmosphère. Sans pluie pas de fleurs, ni de tapis d'herbe verte, ni  de jolis nuages nuancés du blanc jusqu'au gris.

Trop de pluie et la terre est glissement de terrain et anéantissement des mêmes fleurs, des tapis d'herbe verte,  infiltrations, tempêtes et orages, cataclysmes qu'ils seraient difficiles d'éviter. Trop de soleil et tout s'étouffe.

Conclusion :

Il n'y a pas de vertu sans limite. Chaque être et chaque élément possède en lui le bon et le mal réunis. Selon l'objectif qui nous occupe, il est intelligent d'utiliser les vertus de chacun selon le résultat désiré. N'attendez pas de gestes tendres de ceux qui n'en n'ont pas déjà démontré, demandez-leur d'être ce qu'ils sont ainsi, vous ne serez pas déçus et vous saurez que vous pouvez compter sur eux pour des choses qu'ils seront fiers d'accomplir, dans les domaines où ils ont fait preuve de créativité.

C'est le principe qui soutient les rayons de lumière dont chacun représente une vertu : tous participent de l'Un, de la conscience de l'Unité qui les relient ensemble et les rendent compétents les uns pour les autres, les uns avec les autres, pourtant chaque rayon possède une gamme d'expression dont certaines nuances peuvent être vécues comme des désagréments, ils sont compensés par le rayonnement des autres :

Chacun ayant sa fonction positive et ses aspects négatifs : n'oublions pas qu'un bonbon sucré est une douceur bien méritée mais qu'en mangeant des bonbons sans raison on en perd ses dents.

Discerner, c'est accepter le point d'Unité qui permet de voir le monde tel qu'il se propose sans avoir à juger,  c'est comprendre où se trouve l'équilibre –le point de neutralité- dans tout ce que l'on vous propose afin de trouver la solution dans chaque situation. Parfois cette solution ne nous appartient pas, mais elle existe autour de soi, elle est présentée par les gens qui nous environnent.

Le point d'unité n'est pas une philosophie ; c'est un puits infini de solutions puisque nous sommes nombreux et tous compétents en « quelque chose » et qu'il peut s'appliquer à tous les domaines de l'existence. Un pas plus loin. Lila

Source: http://www.lilaluz.net/

La voie royale de l’impeccabilité

Posted: 16 Feb 2012 09:00 PM PST

Publié le 16 février 2012 par Le Passeur

Vous êtes le centre d'un axe cosmotellurique qui vous traverse et vous imprègne en permanence. A la fois émetteur et récepteur, vous transmutez l'énergie qui vous traverse et celle-ci transmute votre corps de matière et vos corps subtils. Lorsque vous vous centrez en vous-même, vous vous alignez en conscience sur cet axe et vous recréez instantanément en vous les conditions de l'harmonie. Conditions par lesquelles vos pouvoirs sont restaurés. Vous en avez alors, dans la mesure de la santé de vos corps, tout le potentiel. Bien peu de gens ont conscience de cela, et parmi ceux qui le savent, le plus grand nombre pour ne pas dire la quasi totalité sont limités dans l'exercice de ce potentiel par leurs seules croyances.

Le temps est venu où ces croyances restrictives sont en train de se fissurer, ce qui nous amène pour une brève expérience sur un nouveau terrain de jeu où il s'agira d'apprendre rapidement à discerner le juste au sein de dimensions entremêlées. Je ne sais si l'ouverture sera graduelle comme elle l'a été jusqu'à présent ou si elle se fera plus brutale, mais l'horloge cosmique tourne et nous nous rapprochons de l'aiguillage vers plusieurs réalités où chacun vivra la sienne. Il est donc important de se recadrer sur les fondamentaux.


Le temps est comme un ralentissement infini de la réalité

Posted: 16 Feb 2012 09:00 PM PST

par John Smallman le 15/02/2012

Dans l'attente, que l'anticipation et l'excitation génèrent, c'est dur pour vous. Votre patience a bien été testée au cours des dernières années tandis que vous vous hâtez et vous préparez pour l'éveil de l'humanité, et que le moment de cet évènement merveilleux se dessine de plus en plus proche, votre niveau de stress et de tension monte. C'est inévitable, mais continuez à vous concentrer sur son inéluctabilité. Dieu l'a promis, et il  se produira, exactement comme prévu.

Votre évolution spirituelle a progressé lentement mais sûrement depuis des éons, avec des faux pas occasionnels et des détours, mais au cours des trois ou quatre derniers siècles votre rythme de progression s'est accéléré de façon exponentielle, même si cela peut ne pas vous sembler ainsi, et vous êtes maintenant proche du niveau à partir duquel vous vous réveillerez et pourrez voir que vous avez réalisé des merveilles. De l'ignorance presque totale, alignée avec un comportement réactif de base, vous vous êtes déplacés vers  une prise de conscience de l'amour, la compassion, la coopération, et la gentillesse et avez commencé à les utiliser de plus en plus souvent dans vos relations avec les autres, et avez vu avec bonheur combien c'est incroyablement efficace, résolvant toutes sortes de problèmes et de situations auxquelles vous devez faire face dans votre vie quotidienne.Tandis que vous le démontrez en le vivant, d'autres apprennent à faire de même, de sorte que ces approches extrêmement efficaces explosent littéralement dans la conscience de l'humanité sur toute la planète et sont actuellement mises en pratique pour apporter les changements essentiels qui permettront d'apporter paix et prospérité pour tous sur la Terre.

Lire la suite sur http://du-tout-et-du-rien.blogspot.com/

CIEL DE FEVRIER 2012

Posted: 16 Feb 2012 06:54 PM PST

MAÎTRE NEPTUNE
par Dominique Gawlick

Positions planétaires pour ce mois de février :

⁃ 3 février – Neptune quitte le signe du Verseau pour entrer dans le signe des Poissons ( son domicile d'où Sa Force et Son Energie à partir de ce mois de février qui nous accompagne dans plus d'intensité ) ⁃ 7 février – Saturne devient rétrograde dans Son Energie en Balance à 29°30 à 15h04 ⁃ 7 février – PLEINE LUNE – à 18°32 du Lion (heure française 22h55) GMT 21h55 mot clé : le plaisir que l'on retire à s'affranchir momentanément de conduites sociales rigides ⁃ 8 février – Vénus quitte le signe des Poissons pour entrer dans le signe du Bélier ⁃ 14 février – Mercure quitte le signe du Verseau pour entrer dans le signe des Poissons en conjonction à Neptune (conjonction = leurs énergies s'unissent pour une fonction) ⁃ 19 février – Soleil quitte le signe du Verseau pour entrer dans le signe des Poissons en conjonction avec Neptune ⁃ 21 février – NOUVELLE LUNE – dans le signe des Poissons à 2°42 (heure française 23h36) GMT 22h36 mot clé : Le Pouvoir propre aux cultures parvenues à une pleine maturité de conserver des témoignages de leurs réalisations – indestructibilité


NOUS SOMMES UN...

Posted: 16 Feb 2012 01:32 PM PST

Référé par Bénédicte Vogel

FLASH TRANSFORMATIONNEL

Posted: 16 Feb 2012 12:02 PM PST

Lee Harris - Pensez un instant à la partie de vous-même que vous jugez le plus, que ce soit historiquement ou dans le Présent, et promettez-vous d'être plus bienveillant. Si vous voulez vraiment qu'elle parte, vous devez être bienveillant envers vous-même, car vous êtes le seul à être dans cet espace. - Je dis cela parce que c'est la voie rapide du lâcher-prise, et vous êtes si nombreux à être sur point de vous abandonner à votre Soi supérieur. Donc, il est vraiment temps de laisser tomber l'idée que vous n'êtes pas déjà parfait. ~~Zapharia through Lee, from Call to Mastery - https://www.facebook.com/TransLight

Aucun commentaire:

Sil-te-plaît, pardonne moi

L'effet de vos pensées, de vos paroles

Et si nous créerions le monde autrement...

Méditation guidée

Méditer

Vibration de Saint Germain Le beau Danube bleu

Vibration du Maître ascensionné Saint Germain La valse de l empereur