Jésus a dit "Le Royaume de Dieu est en toi et tout autour de toi, pas dans des palais de bois ou de pierre"

Jésus dit "Fend le bois je suis là; soulève la pierre et tu m'y trouveras!"

www.unisson06.org/dossiers/religion/ecrits_spirituels/christianisme/evangile_thomas.htm

mardi 18 mars 2014

Un nouvel article sur le blog www.anneduquesne.com-Annales Akashiques sur... les États du Mental Humain


   Des Nouvelles de Notre Belle Planète    03/03/2014 16:28:31
Un nouvel article sur le blog www.anneduquesne.com

Annales Akashiques sur... les États du Mental Humain

Qu'arrive-t-il à une personne pendant l'expérience d'un coma, d'une amnésie, d'un état de démence ? La personne est-elle encore en plein contrôle de son corps et de son esprit, ou est-elle passée à un état où elle est son moi supérieur ?
Bien que l'expérience de chacun soit unique, certaines expériences sont communes à la plupart des personnes qui traversent ces expériences. Tous ces états impliquent un traumatisme à la fois physique et spirituel. Lorsque les dommages physiques sont permanents, les informations ci-dessous diffèreront selon la partie du cerveau physique restée intacte après le processus de guérison.
Le coma, l'amnésie et la démence sont très différents les uns des autres, nous les décrirons donc séparément. En règle générale, le coma survient quand une personne quitte son corps sans que le corps meure. Si vous pensez à un être humain pleinement intact comme constitué d'un corps, d'un mental, et d'un esprit — tous les trois étant connectés — ce qui se passe dans le coma, c'est que l'esprit quitte le corps*.
Lorsque l'esprit quitte le corps, le mental ne peut plus penser. C'est quelque chose d'important à considérer au sujet de la nature des êtres humains. Les gens peuvent penser UNIQUEMENT lorsque le corps, le mental, et l'esprit sont vivants et présents. Le mental entre dans le coma lorsque l'esprit a quitté le corps.
Au cours du coma lui-même, l'esprit peut parfois visiter le corps pour de brefs instants. Mais la plupart du temps, l'esprit est à l'extérieur du corps. Il y a beaucoup de raisons différentes pour lesquelles un esprit pourrait avoir à choisir cette expérience. Un esprit pourrait faire une pause dans la limitation qu'implique le fait d'être humain et dans l'effort qu'il faut pour rester en vie en tant qu'humain. Cela vous prend vraiment à tous une grande quantité d'énergie spirituelle pour rester en vie et pour rester coincés dans vos corps de troisième dimension.
Ce n'est pas sans raison que les proches d'une telle personne ont quelqu'un dans le coma. La survenance d'une tragédie procure à beaucoup de familles ou de communautés l'opportunité de discuter ou de parler de choses plus profondes, des questions les plus importantes concernant leurs interactions. Lorsque se présente l'éventualité de perdre un être cher, vous pouvez parler de beaucoup de choses, les guérir, et peut-être voir encore revenir ce proche pour savourer ce que la famille a guéri grâce à l'expérience partagée de ce coma. Tant que le corps est encore en vie, l'esprit a le choix de retourner ou non dans ce corps à un moment donné. Si l'esprit choisit de retourner dans le corps, la personne finit par sortir de son coma et elle reste la même.
Si l'esprit décide de ne pas revenir vers ce corps, alors un nouveau choix doit être fait. Le corps de cet esprit peut mourir, ou cet esprit peut inviter un esprit différent à venir dans ce corps. Cela se produit rarement, mais il arrive parfois que lorsqu'une personne se réveille d'un coma elle soit quelqu'un de différent, avec un esprit nouveau. Certains appellent cela « transmigrer** ».
Un esprit peut choisir d'entrer dans un corps qui existe déjà pour beaucoup de raisons différentes. Parfois, un esprit a quelque chose d'important à faire en tant qu'adulte, mais n'a pas besoin de vivre toute une enfance pour y arriver. Lorsqu'un nouvel esprit entre dans un corps à l'occasion d'un coma, toutes les personnes impliquées ont toujours accepté l'expérience à un niveau supérieur. L'esprit d'une personne ne quitte jamais son corps, ou ne donne son corps, sans une compréhension et un accord complets depuis le plan de l'esprit. Un corps ne peut jamais être relayé par un second esprit sans l'autorisation du premier.
En fait, lorsqu'un corps reste en vie et se réveille avec un nouvel esprit, l'esprit précédent reste souvent connecté en tant que guide spirituel de la nouvelle personne qui a transmigré. Dans un sens, vous avez deux esprits dans ce corps, afin que le deuxième esprit puisse bénéficier de l'expérience de cette vie particulière. Lorsque cela se produit, tous ceux qui connaissent la personne qui s'est réveillée du coma ont aussi, à un niveau supérieur, accepté de vivre avec ce nouvel esprit. C'est un peu comme introduire un nouveau membre dans la famille. Bien que « transmigrer » soit très rare, cela arrive.
Lorsque quelqu'un fait l'expérience d'un coma, c'est le plus souvent parce que l'esprit a quitté temporairement le corps et doit encore décider s'il y revient. Redisons-le, il est important de reconnaître que, lorsque l'esprit quitte le corps, le mental ne peut pas penser. Même si le mental est indemne, même s'il est physiquement intact, il ne peut pas penser sans l'esprit. Votre pensée se produit dans votre mental et votre esprit ensemble. Dans un sens, la pensée est un dialogue entre votre mental conscient et la connaissance supérieure de votre esprit. À bien des égards, l'action de penser est tout simplement un effort de votre mental conscient pour reconnaître l'intelligence et la sagesse qui sont à votre disposition à partir de votre soi supérieur, et vous en souvenir.
L'amnésie résulte d'une gamme différente d'interactions entre le corps, le mental et l'esprit. Quand une personne est frappée d'amnésie, le mental passe par quelque chose qui ressemble à appuyer sur un bouton de réinitialisation. Souvent, cela donne à la personne quelque chose comme une seconde enfance, ou une opportunité d'avoir une expérience de vie entièrement nouvelle. C'est une opportunité de réinitialiser une façon de penser et de se libérer des habitudes et des limites qui se sont développées dans une vie jusque là. Ceci a pour effet d'éliminer à la fois les tendances utiles et destructrices qui étaient en place.
En fin de compte, quelqu'un peut choisir de vivre cette remise à zéro comme une sorte de bouton de rafraîchissement, si bien que quand il se souvient de ses vies antérieures, elles apparaissent avec une compréhension nouvelle, plus complète, plus intacte — comme avec une nouvelle perspective sur la vie — et il fait des choix différents fondés sur cette nouvelle perspective. À certains égards, c'est à l'opposé de ce que nous appelons l'expérience de « transmigration » qui se produit parfois avec le coma. Dans une expérience de transmigration, un nouvel esprit veut entrer dans une vie humaine sans passer par l'enfance. Avec l'amnésie, un esprit d'un certain âge, un esprit qui a déjà vécu, veut recommencer à nouveau sans mourir. Vous pouvez utiliser l'amnésie pour recommencer à zéro et apprendre les mêmes leçons d'un point de vue différent.
Ce n'est jamais un raccourci. Vous ne résolvez pas votre karma ou vous ne vous guérissez pas avec l'amnésie. Ce que vous faites, c'est que vous obtenez une nouvelle perspective sur la vie que vous vivez et l'opportunité de la vivre d'une manière nouvelle. Cela signifie toujours une nouvelle occasion d'aborder à nouveau les mêmes questions et leçons fondamentales.
Cela peut sembler libérateur, mais l'amnésie signifie à la fois que vous perdez vos croyances limitantes — toutes ces limitations, toutes les manières dont vous avez été blessés avant, tout le paquet compliqué, tout le bagage attaché à la vie que vous avez vécue — et que vous devez aussi renoncer à tous les liens que vous avez noués, à toutes les leçons que vous avez apprises, à toute la sagesse et à toute la compréhension que vous avez développées jusque là dans votre vie. L'amnésie signifie que vous devez réellement tout recommencer. C'est rafraîchissant et positif, mais tout recommencer à zéro et recréer des liens est un défi ; même si vous arrivez à les recréer d'une manière nouvelle, cela requiert quand-même beaucoup de concentration. C'est le sens spirituel primordial et l'expérience primordiale de l'amnésie.
Pour terminer, la démence comporte des formes et des buts plus variés. Le plus souvent, la démence survient lorsqu'une opportunité de mourir se présente et que l'esprit choisit de ne pas la saisir. Ça peut ne pas être un accident ni une cause physique évidente pouvant provoquer la mort, mais à un moment donné l'âme a la possibilité de mourir et l'esprit décide de ne pas quitter le corps. Lorsque cela se produit, le mental vit quelque chose de semblable à la mort. Il perd la capacité de s'orienter en fonction de la vie qu'il a vécue jusqu'alors, de sorte que la personne ne peut plus garder de traces de qui elle est par rapport au monde qui l'entoure. Chez certaines personnes atteintes de démence, il est difficile de distinguer si elles sont en vie ou non.
Souvent, une personne atteinte de démence expérimente la vie comme si son mental était sorti de son corps, tandis que celui-ci et son esprit restent intacts. Parce que le corps est encore en vie, le mental physique continue à fonctionner, mais il ne fonctionne pas comme avant. Le mental physique continuera à traiter l'information, mais pas en fonction de ce qu'il savait déjà. Au lieu de cela, l'esprit prend les informations et lutte pour trouver les connexions cognitives qui leur donneront du sens.
D'un point de vue spirituel, cet effort pour s'orienter est un effort pour arriver à comprendre si l'on est vivant ou pas, et ensuite pour savoir qui l'on est et où l'on est dans le temps et l'espace. La démence implique une énorme lutte continue pour s'orienter. Si vous imaginez que le mental pense qu'il est mort ou qu'il a succombé, tout en étant ici dans un corps, c'est très déroutant. L'essentiel de ce qui arrive à une personne atteinte de démence c'est que le mental se consacre continuellement à tenter de s'orienter, ce qu'il ne parvient pas souvent à faire en permanence.
Généralement, une personne atteinte de démence chronique ou permanente ne s'orientera jamais. Cela lui permet de répéter les leçons de la vie d'une manière nouvelle, sans certaines de ses anciennes croyances limitantes, mais la leçon ne sera pas définitivement apprise par le mental pour être mise en pratique ultérieurement. Le mental oublie et doit recommencer maintes et maintes fois ; cependant l'apprentissage peut aider à nettoyer le karma et à faire avancer l'âme sur l'ensemble de sa trajectoire. Alors que le mental ne retient pas les leçons, ces leçons, en étant apprises, sont à jamais scellées dans les Annales Akashiques. Ces leçons sont définitivement gravées dans le voyage de l'âme afin que celle-ci puisse bénéficier de ces leçons apprises en état de démence lorsqu'elle reviendra dans sa prochaine vie, même si elles ne restent pas dans le mental ou que l'on ne s'en souvient pas. Vous êtes en mesure de continuer à faire évoluer le voyage de votre âme ou votre chemin spirituel lorsque vous êtes en état de démence. Mais vous n'êtes tout simplement pas en mesure d'en garder une trace en cours de route.
Si vous travaillez avec quelqu'un atteint de démence, ou si vous avez certains des symptômes de la démence, il vous sera utile de porter une attention particulière à vos interactions. Dans chaque interaction, restez concentré sur la question fondamentale de la vie humaine : « Êtes-vous motivé par la peur ou êtes-vous motivé par l'amour ? ». Travailler avec la démence peut être incroyablement difficile si la personne qui en souffre continue à glisser dans la peur, ou si sa peur est exacerbée par son état. Mais cela peut être relativement simple et doux si on lui donne en permanence des occasions de vivre l'amour, soit celui qu'on lui donne, soit celui qu'on suscite de sa part. Pour quelqu'un souffrant de démence, il est des plus utile d'être constamment entouré d'amour et sans cesse rappelé à l'amour. C'est alors que la personne atteinte de démence peut faire l'expérience d'un processus assez doux et en réalité très confirmant pour l'âme à travers cette démence. Les leçons apprises à l'intérieur de cet état font avancer l'âme dans son voyage, indépendamment du fait que le mental conserve ou non les informations au quotidien.
Pour finir, la chose la plus importante à retenir à propos de ces trois états est que chaque expérience est orchestrée par l'esprit pour le bénéfice ultime de chaque âme. Chacun de vous a un moi supérieur, ou esprit, qui est entièrement fait d'amour, rempli d'amour, et conscient de votre place dans l'Univers. Tout ce que vous vivez ne peut se produire que si votre soi supérieur est d'accord. Lorsque quelqu'un que vous aimez tombe dans un coma, une amnésie, ou de la démence, cela vous aidera de tenir pour acquis que votre âme et l'âme de cette personne ont quelque chose à apprendre et à accomplir à travers les expériences qui résultent de cette situation. Cherchez des occasions de faire grandir votre amour à travers cette expérience.
Pourquoi certaines personnes ont-elles une maladie mentale ? Qu'est-ce que cela signifie pour l'ensemble de l'humanité ?
La maladie mentale n'arrive à quelqu'un que si son âme a accepté d'en faire l'expérience. Certaines personnes ont quelque chose à partager avec le monde qui ne peut être révélé que par leur état. Certaines personnes ont une leçon très profonde, très personnelle à vivre en fonction de leur état. Rappelez-vous que toutes les expériences humaines sont en fin de compte au service de l'amour, et que chaque forme de souffrance est intégrée dans le chemin global de l'âme afin d'amener cette personne à expérimenter finalement l'amour de manière plus puissante sur ​​son chemin d'âme. Comme pour tant de souffrance humaine, c'est difficile à comprendre du point de vue d'une seule vie, mais il ne pourrait en être autrement. Si votre vision n'était pas limitée, vous ne pourriez pas souffrir et si vous ne souffriez pas, vous ne découvririez pas l'amour plus profond chevillé à la condition humaine.
Une partie de la suite réservée aux membres d'Akashic Transformations a déjà été publiée sur cette page que je reprends ci-dessous pour votre confort de lecture, @
Comme le savent tous ceux qui travaillent avec la maladie mentale, il y a beaucoup de diagnostics différents, et beaucoup de symptômes différents qui entrent dans plusieurs catégories de diagnostics. Même à la surface de la compréhension psychologique actuelle, on sait que la maladie mentale est tout à fait unique pour chaque individu qui la subit. Ce que nous pouvons dire du point de vue des Annales concernant l'esprit, c'est que la maladie mentale présente un caractère encore plus individuel que celui que vous comprenez actuellement. Les diagnostics vous aident à regrouper certains symptômes pour organiser la manière dont vous traitez les malades mentaux. Mais en fin de compte, la maladie mentale est une expérience incroyablement individuelle parce qu'elle est basée sur la relation qu'une personne entretient avec elle-même dans son propre esprit. Cette relation est incroyablement intime et ne peut réellement pas être transposée d'une personne à une autre.
C'est pourquoi la maladie mentale peut résulter de plusieurs causes différentes et elle peut fournir aux gens plusieurs expériences et leçons différentes. La maladie mentale résulte parfois d'un traumatisme physique qui interrompt la façon dont le cerveau traite l'information physique. Les raisons ou la signification sont très semblables aux cas d'autres types de traumatismes physiques ou de blessures. Si une âme doit d'une certaine manière gagner à vivre cette expérience, alors elle conduira cette personne à l'expérience d'avoir mal ou d'être blessée.
Quand la maladie mentale se développe sans traumatisme physique direct au cerveau ou au système nerveux central, elle peut avoir plusieurs origines. La première est que certaines personnes sont fortement clairvoyantes à un âge précoce et, si elles ne reçoivent pas de soutien pour les aider à donner un sens à leur clairvoyance, elles perdent le fil de la réalité consensuelle. Nous pourrions dire, en d'autres termes, le fil de la réalité que la plupart des gens consentent à accepter comme réelle, dont la plupart des gens sont d'accord pour dire que c'est la réalité. Ce qui arrive à une jeune personne clairvoyante est qu'elle reçoit des informations des gens de ce monde de troisième dimension, puis des informations provenant d'un plan plus élevé — de guides spirituels, d'anges, ou de leur propre soi supérieur.
Pour un jeune enfant à un âge très précoce, il n'y a pas de différence entre les informations provenant de l'environnement physique ou de l'environnement spirituel. Un enfant peut ne pas reconnaître pleinement que quelque chose vient de ce monde ou d'un autre, parce que ça lui semble pareil. Tout est relié à qui ils est et c'est simplement perçu comme étant aimant ou non. Quand l'enfant grandit, il commence à sentir la différence entre ce qui est accepté comme réalité et ce qui vient d'eux seuls. C'est à ce point que, si l'enfant n'est pas dans un environnement sûr et aimant, ou dans une culture ou une famille qui l'aide à donner un sens à cette expérience, l'enfant a un choix à faire. La plupart des enfants commencent à bloquer tout stimulus qui ne provient pas du monde de troisième dimension, ce qui finit par leur faire perdre de vue, ou perdre, leur don de clairvoyance.
Cependant, certains enfants, sans même se rendre compte qu'ils le font, choisissent de maintenir leur lien avec leur propre clairvoyance et expérimentent par conséquent deux réalités séparées. La première est la réalité que la plupart des gens admettent comme « réelle » et avec laquelle la plupart des gens sont à l'aise, et la seconde réalité ce sont les choses qu'ils voient en provenance de l'esprit. Pendant un certain temps la réalité spirituelle peut servir leur imagination, mais elle finit par créer une scission dans la façon dont ils expérimentent le monde qui les entoure.
Sans soutien et sans amour, et surtout si l'enfant passe par des expériences blessantes qui ne sont pas guéries, cette division de l'esprit s'accroît. Elle peut s'accroitre de plusieurs manières différentes, ce qui conduit donc à des diagnostics différents. Elle peut s'accroitre de telle sorte que le fossé entre ces deux réalités devient tellement large que la personne ne sait plus qui est qui. Ou alors la scission originale peut se multiplier en plusieurs scissions. Quoi qu'il en soit, finalement la personne ne peut plus garder le fil de ce qui est admis comme étant la réalité, elle ne peut pas s'attacher aux comportements sociaux convenus ou les utiliser pour traverser sa vie, et c'est alors qu'elle est diagnostiquée malade mentale. Il existe beaucoup d'autres raisons pour lesquelles la maladie mentale est utile à l'esprit.
Cette scission peut se produire aussi par un second processus. C'est quand un enfant est blessé d'une manière qui ne peut pas guérir et que cela détruit véritablement son estime de soi. Il va alors bloquer cette partie de lui-même et quand cela arrive, quand l'esprit d'un enfant bloque un souvenir traumatique, tout ce qui est attaché à cette mémoire dans sa propre perception est également bloqué. Ainsi, un enfant perd des pans de mémoire entiers et des pans entiers de sa propre pensée. Si cela se produit assez souvent, ou de façon assez drastique, finalement l'esprit commence à tellement se diviser que les connexions normales entre les idées, les événements, les personnes, les règles, les comportements et les compréhensions — toutes ces connexions ne peuvent finalement pas être réconciliées. La personne perd la trace de ce qui est approprié ou de ce qui ne l'est pas. Cela peut parfois conduire à une incapacité à ressentir des émotions ou à reconnaître les émotions chez les autres, qui peut résulter d'une expérience traumatique non guérie psychologiquement.
Enfin, la maladie mentale est influencée, mais pas souvent provoquée, par des toxines chimiques dans l'environnement qui interfèrent avec les fonctions neurologiques. Vous êtes en train de voir une recrudescence de maladies mentales en partie à cause de l'influence des toxines chimiques qui s'incrustent dans le système nerveux central et interfèrent avec la pensée. En général, ce n'est pas la seule cause de maladie mentale. Mais cela contribue de manière significative à la dégradation de la fonction neurologique. Cela devient un facteur aggravant lorsque certains des autres facteurs ont été mis en mouvement.
En général, le message pour l'humanité en ce qui concerne la maladie mentale est double. Tout d'abord, vous êtes appelés à prêter attention à la façon dont vous percevez la réalité, indépendamment du fait que vous vous débattiez ou non avec une maladie mentale. Dans votre monde il se produit davantage de choses que vous ne pouviez en comprendre auparavant. Ensuite, il devient impératif que vous reconnaissiez et résolviez la question des matières toxiques dans votre monde, aussi bien les polluants physiques que les habitudes toxiques de comportements et d'abus. Vous êtes en pleine évolution vers un monde plus pacifique et plus éclairé, mais cela demande que vous regardiez vraiment la manière dont vous blessez les autres et vous-mêmes. Sentez alors la douleur de cette situation et libérez-la enfin complètement de votre vie. C'est possible, et la seule raison pour laquelle chacun de vous vit à l'époque actuelle, c'est que vous êtes assez courageux pour faire face à ces choses. Trouvez l'amour dans votre vie et allez vers lui.
La suite, en anglais, est réservée aux membres d'Akashic Transformations.
Traduction AD
Page d'origine : http://www.akashictransformations.net/ARonFREE

IMPORTANT ! Veuillez noter que cet aperçu des dossiers akashiques est en accès libre pendant une semaine seulement sur le site d'origine. Le lien ci-dessus renverra donc toujours à la page en cours le jour où vous l'utiliserez.


Ce que vous venez de lire vous est précieux ?... Alors, en conscience, merci d'honorer mon travail en pensant à activer la dynamique de l'échange !

* Souvenons-nous d'Ariel Sharon, resté huit ans dans le coma et décédé il y a quelques mois. NdT.
** « Walk-in » = littéralement « marcher dans ». Voir l'ouvrage d'Anne Givaudan sur ce thème en cliquant ici. NdT.
© 2014 Des Nouvelles de Notre Belle Planète - Tous droits réservés

 

__,_._,___

lundi 17 mars 2014

Pensée du lundi 17 mars 2014 de Omraam Mikhaël Aïvanhov




 

 

www.prosveta.com

 

lundi 17 mars 2014

« L'être humain, comme la terre, est entouré d'une atmosphère que la tradition initiatique appelle l'aura, et c'est à travers l'aura qu'il communique avec les courants de forces qui circulent dans l'espace. Ces courants sont lumineux ou ténébreux, bénéfiques ou maléfiques, et c'est l'aura qui, d'après sa réceptivité, sa pureté, sa puissance, les attire ou les repousse. Même s'il est entouré de mauvais courants, celui qui a une aura puissante et pure, est protégé, car avant de l'atteindre, ils rencontrent son aura qui, agissant comme une douane à la frontière, ne les laisse pas pénétrer.
Des exercices de concentration sur les couleurs du prisme peuvent vous aider à former votre aura ; mais vous n'obtiendrez vraiment des résultats que si vous accompagnez ces exercices d'un travail sur les vertus. C'est ainsi que par l'amour vous la vivifiez, par la sagesse vous l'illuminez, par la maîtrise vous la renforcez, par la pureté vous la rendez limpide et claire. Les entités célestes sont sensibles à l'aura d'un saint, d'un Maître spirituel, et du plus loin qu'elles l'aperçoivent, elles accourent vers lui. Même les humains cherchent à l'approcher, car ils sentent là une présence qui les éclaire, les nourrit, les apaise, les réconforte. »


Omraam Mikhaël Aïvanhov

 

_
__,_._,___

Sil-te-plaît, pardonne moi

L'effet de vos pensées, de vos paroles

Et si nous créerions le monde autrement...

Méditation guidée

Méditer

Vibration de Saint Germain Le beau Danube bleu

Vibration du Maître ascensionné Saint Germain La valse de l empereur