Jésus a dit "Le Royaume de Dieu est en toi et tout autour de toi, pas dans des palais de bois ou de pierre"

Jésus dit "Fend le bois je suis là; soulève la pierre et tu m'y trouveras!"

www.unisson06.org/dossiers/religion/ecrits_spirituels/christianisme/evangile_thomas.htm

samedi 20 septembre 2008

De l'aide concrète de l'au-delà pendant que je travaille

Je nettoyais un abri extérieur pour chevaux et c'était difficile car je travaillais avec une fourche et il y avait plusieurs couches bien tapées, de plus deux différentes couches de polythène recouvraient le sol sous l'amas de fumier que je voulais sortir de là car mon cheval viendrait en pâturage dans cet enclos ou il y avait cet abri.

Il m'apparut un monsieur à l'accent italien, il me donnait des trucs comment faire, je les appliquais et ça fonctionnait jusqu'à ce que sa femme apparaisse dans le couloir de la maison ou se tenait le monsieur, elle lui a parlé en italien puis il disparurent.

lundi 15 septembre 2008

Des messages de l'au-delà me demande d'écrire

Hier durant la journée alors que je lisais sur mon site préféré qui me fut suggéré par mon bon ami Normand médium en devenir, http://www.lumieresdelaudela.com/. Les mains se sont mise à me picoter comme lorsque j'envoie de l'énergie vers quelqu'un. Un état de semi-transe c'était installé en moi, j'ai compris que je devais alors m'installer pour recevoir le message ou laissé le travail que j'ai demandé qui sois fait sur moi suivre son cours. Je me suis installé et rapidement, après quelques inspirations profondes les lumières habituelles sont apparues avec ce sentiment de bercement qui semble habité mon corps, et ce que j'appelle la valse de couleur, jaune, doré, rose,rouge, en cercle qui virevoltent toutes en même temps lentement que je vois les yeux fermés. J'ai demandé à mon guide de me protéger pendant mon voyage et d'intervenir si nécessaire. En attente du message ou de rien du tout, je me laissais allé à ce sentiment de profonde relaxation et de méditation en mon intérieur. J'ai alors vu, sur une table, du papier et des crayons ensuite une autre image, une enveloppe adressée.
J'ai reçu , entendu, le nom Uriel il était fortement imprégné comme si c'était impératif que je le retienne et ensuite Haniel dont je n'étais pas certaine de la façon de l'écrire.
Bien sur le nom d'Uriel me disais quelques choses mais pas le nom de Haniel. Je me suis donc informé sur ces noms à mon retour.
Uriel est un Archange et Haniel est un Être plus hautement placé dans la hiérarchie des Archanges.
Je ne sais trop ce que je dois faire, seront-ils mes guides en écriture, dois-je les contacter? ouvrir mon canal pour recevoir leurs enseignements?
Je n'en sais rien encore mais la nuit dernière la tête sur l'oreiller j'ai demandé à Jacynthe de me préciser le message. Je me suis réveillé ce matin avec le souvenir et la forte impression que je dois écrire.
Il est vrai que j'ai déjà commencé à écrire, j'ai un recueil de poème et un roman d'écrit déjà, mais rien n'est publié encore. J'imagine que l,enveloppe adressée indiquait que je dois envoyer mes écritures. Je me demande comment je vais m'y prendre, je ne connais pas grand chose à l'édition et je n'ai pas d'étude en littérature. Mon roman me semble en désordre. Je me dis, depuis octobre 2007, devenue écrivaine mais mes écrits ne sont pas publiés, mais oui j'ai des écrits, je crois maintenant que je n'ai pas pris ce chemin vers l'écriture par hasard.
Bien sur si je dois écrire j'aurai besoin que l'on "me souffle les réponses". Je sais que si c'est ce que l'on attend de moi, les Être de lumières placeront sur mon chemin les gens qui m'offriront les outils pour faire ce travail.
Aujourd'hui, avec mon élève, nous avons prévu de faire une première transe avec elle comme canal. Uriel de ce que j'ai lu, est un Archange d'ouverture de conscience et de connaissances, alors nous le contacterons pour Stéphanie cette après midi.
Je viendrai vous écrire ce qu'il nous a dit avec grand plaisir.

dimanche 14 septembre 2008

Travailler avec les Êtres de lumières et les Archanges

Cette école lui a été inspirée par la Source, afin que chacun puisse devenir maître de sa vie, avec la guidance des Guides et Etres de Lumière.

http://www.lumieresdelaudela.com

dimanche 7 septembre 2008

Mon voyage astral au Grand Canyon

Germain me disait que je pouvais aller ou je voulais quand je le voulais et cela en l'instant d'un éclair.
Il me rassura que jamais je ne pourrais me perdre et ne pas revenir.
Que nous avons tous un fil d’argent qui nous relie à notre corps ou que nous allions et que nous pouvions décider de revenir quand bon nous semble, il suffit de le désirer, le penser et hop nous voila revenu aussi vite que nous nous sommes rendu ou nous étions.

Cette soirée sera consacrée à mon premier voyage astral
Il m'a demandé quelle était ma destination de rêve
Il y a longtemps que je rêve d'aller faire de l'équitation au grand canyon
Et bien, installé pour faire un premier voyage astral, la première choses que Germain me fit voir fut le fil d'argent. Un fin fil flottait dans l'univers, me reliant de mon corps astral à mon corps physique. Il me dit tire dessus, vérifie tu vas voir qu'il est incassable. Hey bien oui, je l'ai tirer, tordu, il s'étirait et s'étirait sans fin et sans perdre sa résistance.
Rassurée, je me mis en position, bien installé, très confortablement, rien de mes vêtements ne me sert trop, je puis laissé tomber mes bras, paumes vers le ciel librement sans qu'il ne puissent retomber, ma tête , ma nuque et tout le reste de mon corps est bien supporté de partout, mes chaussures retirer, aucun inconfort là non plus.
Je puis laisser aller mon corps à une détente complète et totale.
Concentrer toute mon attention sur ma respiration, faire mes deux inspirations profondes et expirations lentes et me concentrer sur mon troisième oeil au centre du front entre les sourcils.
Voici que je commence à voir après un moment de concentration, des couleurs vaguer, flotter, se croiser, s’entremêler, semblant entrer ou sortir, partant d'un grand cercle en un petit, comme une valse de couleur. Ensuite une impression de balancement semble me bercer lentement d'avant à arrière, de droite à gauche ou de gauche à droite, ça varie d'une fois à l’autre. Puis voila, je demande intérieurement à Jacynthe, de m’accompagner, me protéger, me guider et me garder en compagnie d'êtres de lumières seulement.
Voyant Jacynthe et les êtres de lumière qu'elle invite, je puis lui demander de m’emmener ou bon me semble et à d'autres occasions ou bon lui semble,(je fais cela surtout avant de m'endormir, le soir, la tête sur l'oreiller) là ou elle sait que j'ai besoin d'aller pour parfaire mon évolution.
Je reviendrai la-dessus dans un autre article "Je prend des cours d'anglais durant mon sommeil"
Prête pour un voyage, je demande à me rendre au grand Canyon, et hop, me voilà survolant je ne sais quelle partie des États-Unies, à vol d’oiseau, très haut dans le ciel.
Wow, je flippe des bulles, je le fait mon voyage au grand canyon, à perte de vue je vois une grande portion d'un des grands Canyon de ce monde.
Je décris à haute voix à Germain ce que je vis, ce que je vois.
Je part à rire car en fait je suis si haut dans les airs, que ce que je vois finalement du grand Canyon, c'est que ce sont de grosses craques dans le sol, des parties effondrées et d'autres étant rester droit comme des monuments. Vu du sol, cela est très impressionnant et vu d'en haut, c'est une histoire d'une petite partie de la planète que je vois là. Je me sens si dépourvue face à une force aussi grande que le mouvement des sols, et les forces de la nature autres, façonnant notre terre mère pour laquelle j’ai beaucoup d’amour et de respect, comme pour tout autres formes de vies ici bas et là la-haut. Car comment s'imaginer que dans l’innommable immensité de l'UNivers avec ces milliards de galaxies, nous soyons seuls.

Quelques fois comme tout être humain avec nos tares bien encrés, j'agis comme si j’étais le centre de l'univers, hey bien, c'est comme s'imaginer que l'univers entier tourne autour de moi...

Excusez mon écart.


Après avoir vu ce que je voulais voir, je pensais à comment revenir et hop me revoici dans mon corps. Je redevins consciente de ma respiration, ensuite, je bouge lentement une orteil, puis lentement les autres, quelques secondes plus tard, les doigts puis les paupières. Je prend le temps lentement de reprendre mes esprits comme on pourrais dire.
Je lève les mains puis les bras en l’air, je m’essuie les yeux car je vois embrouiller, quelques fois des larmes de joies ou de béatitude ont coulés, je bouge un peu les jambes puis lentement je m’assoie.
La majorité du temps je me souviens très bien de ce que j’ai vu dans mon voyage, mais si j’ai eu des conversations avec des gens m’entourant physiquement et avec qui j’ai gardé contact durant mon voyage, comme Germain, ce que je leur ai dit est un peu vague.
J’ai déjà fait l’erreur de me lever rapidement, je fus déséquilibré physiquement pour une quinzaine de minutes. Il fait laisser le temps à notre esprit de réintégrer entièrement le corps à son rythme.
Se lever à cause d’une sonnerie de téléphone ou le chien qui jappe, c’est à éviter. C’est pourquoi, il faut faire ses méditations profonde dans un environnement préalablement contrôlé afin de tout régler les possibilités de bruits pouvant venir nous ramener subitement dans notre corps et nous causer tout un sursaut.

mercredi 3 septembre 2008

Ma visite dans la lumière, ma rencontre avec Dieu

Lors d'une de mes pratiques avec Germain, celui qui a été et que j'appelle mon maître spirituel, car il m'a montré quoi faire avec ma médiumnité et ce sur une période d'environ deux ans, m'a guidé vers la lumière.

En état de méditation profonde, il m'a dit comme toujours, d'inviter mon ange gardien Jacynthe à se joindre à nous, à me protéger et à intervenir sans plus d'invitations en cas de besoin.

Dès que je ressentais sa présence j'en informait Germain et nous pouvions commencer.

Cette fois Germain me dit de demander à Jacynthe si elle pouvait m'accompagner dans la lumière.

Je me vis aussitôt dans un tunnel ou je semblais flotter et voler très rapidement, ou je me voyais (toujours les yeux fermés, par, ce que l'on nomme le troisième oeil) passer dans ce qui semblait des anneaux de lumière, j'y avançais très rapidement.
Au bout du tunnel, une lumière vive, tout autour de moi était lumière, je baignais dans cette lumière, j'ai ressenti à ce moment que j'étais tellement aimé, tellement accepté pour ce que j'étais, que j'ai su à ce moment que j'étais en présence de Dieu, car ce sentiment de plénitude, d'Amour infini, ce sentiment d'être en présence d'un amour extrême, je ne pouvais même pas imaginer que ça pouvait exister.
Maintenant je connais la grandeur de sa miséricorde.
J'ai su alors que ce que je considérais comme des tares chez moi, ou même ce que je considérais comme des péchés, n'avait en ce lieu aucune importance.
J'étais chez moi, là ou j'appartiens, ou je suis attendu, là ou tout fait un avec UN avec l'univers.
J'y ai reconnu l'amour que lors de mes lectures, des gens avaient tenté de décrire. Tellement difficile à décrire, les mots que nous connaissons ici bas, ne peuvent expliquer la grandeur, la profondeur, la puissance d'un tel Amour, d'un tel accueil, d'un tel sentiment d'acceptation, d'amour véritable, inconditionnel, sans questionnement, sans doute possible.

J'en ai tellement été renversé que j'en suis tombé à genou, à pleurer comme lors de mes plus grandes peines en ce bas monde mais cette fois d'une gratitude, d'une humilité, d'un si grand soulagement.

D'aucune façon on ne peux nommer ou imaginer cela.

Ensuite avançant dans la lumière, j'ai vu une grande croix de bois blanche avec le cœur du Saint-Esprit, entouré par une petite clôture de bois, blanche également, ça ressemblait à un tout petit cimetière.
Je leva les yeux pour apercevoir mon grand-père décédé qui me tendait la main, il était accompagné de deux autres personnes mais la c'est arrêté mon voyage.
Je faut soudainement retourné à la conscience de mon corps.

Je n'ai plus eu la chance de retourner dans la lumière, ce n'est pas faute de l'avoir demandé, mais j'imagine que ce grand privilège n'est pas distribué sur demande.
Heureusement car j'y passerais tout mon temps.

Je peux vous dire que depuis ce jour, je n'ai pas peur de la mort.
Je sais que c'est ici que je suis en voyage et que je retournerai chez moi à la fin de ce voyage ou j'ai choisis de revenir afin de venir grandir par les expériences qui me feront grandir dans le sens ou j'ai choisis la destination et le but avant de venir (et j'en ai le souvenir car Germain m'a fait reculer en méditation jusqu'au moment ou en compagnie de mon ange, je choisissais, le lieu, les épreuves, ma famille, mes compagnons de voyage, car oui j'avais fait le choix de revenir dans le but de "guérir un de mes traits de personnalité" déficients.
Car oui, la-bas, j'étais qui je suis, pas Carole nécessairement mais moi, ma personnalité, mes qualités, mes défaux.
Je sais aussi que de l'autre coté de ce monde ou nous vivions, dans ce monde parralèle, invisible comme l'électricité, dans cette lumière, existe aussi différents paliers d'évolution, tout comme ici.
Ce qui aide grandement à comprendre et à accepter que nous sommes sur cette terre comme au ciel, tous, à différents paliers d'évolution. qu'il n'y a pas place au préjugés, aux jugements.
Que tous nous faisons partie d'un tout.
Comme un grain de farine fait partie d'un gâteau, c'est le gâteau qui est le tout comme l'univers est le tout, ce que nous appelons le UN.
Moi qui à l'occasion agit comme si j'étais le centre du monde, c'est aussi insensé que le grain de farine qui croirait que le reste du gâteau tourne autour de lui.
Si immense, inimaginablement immense!
Qui suis-je donc pour juger les uns et les autres, si Dieu lui même ne le fait pas dans sa grande bonté?
Nos châtiments, ce sont nous qui nous les imposons en nous haïssant pour les fautes que nous avons commises et considérant que tout est perdu, plus rien ne nous arrête!?!
Comme Germain disait, il n'en tient qu'à nous de faire de notre voyage un paradis.
Je rajoute, la pensé créé, nous en avons tous eu la preuve un jour ou l'autre dans notre vie, alors choisissons les bonnes et tant qu'à faire, bénissons notre planète et les gens que nous croisons, car c'est à nous que nous faisons du bien!

Sil-te-plaît, pardonne moi

L'effet de vos pensées, de vos paroles

Et si nous créerions le monde autrement...

Méditation guidée

Méditer

Vibration de Saint Germain Le beau Danube bleu

Vibration du Maître ascensionné Saint Germain La valse de l empereur