Jésus a dit "Le Royaume de Dieu est en toi et tout autour de toi, pas dans des palais de bois ou de pierre"

Jésus dit "Fend le bois je suis là; soulève la pierre et tu m'y trouveras!"

www.unisson06.org/dossiers/religion/ecrits_spirituels/christianisme/evangile_thomas.htm

samedi 26 octobre 2013

Lectures du jour


Lectures de la messe

1ère lecture : Nous ne sommes plus sous l'emprise de la chair, mais de l'Esprit ( Rm 8, 1-11 )


Lecture de la lettre de saint Paul Apôtre aux Romains
Frères,
pour ceux qui sont dans le Christ Jésus, il n'y a plus de condamnation. Car en me faisant passer sous sa loi, l'Esprit qui donne la vie dans le Christ Jésus m'a libéré, moi qui étais sous la loi du péché et de la mort. En effet, quand Dieu a envoyé son propre Fils dans notre condition humaine de pécheurs pour vaincre le péché, il a fait ce que la loi de Moïse ne pouvait pas faire à cause de la faiblesse humaine : il a détruit le péché dans l'homme charnel. Il voulait ainsi que les exigences de la Loi se réalisent en nous, qui ne vivons pas sous l'emprise de la chair mais de l'Esprit.
En effet, sous l'emprise de la chair, on tend vers ce qui est charnel ; sous l'emprise de l'Esprit, on tend vers ce qui est spirituel ; et la chair tend vers la mort, mais l'Esprit tend vers la vie et la paix. Car la chair tend à se révolter contre Dieu, elle ne se soumet pas à loi de Dieu, elle n'en est même pas capable. Sous l'emprise de la chair, on ne peut pas plaire à Dieu. Or, vous, vous n'êtes pas sous l'emprise de la chair, mais sous l'emprise de l'Esprit, puisque l'Esprit de Dieu habite en vous. Celui qui n'a pas l'Esprit du Christ ne lui appartient pas. Mais si le Christ est en vous, votre corps a beau être voué à la mort à cause du péché, l'Esprit est votre vie, parce que vous êtes devenus des justes. Et si l'Esprit de celui qui a ressuscité Jésus d'entre les morts habite en vous, celui qui a ressuscité Jésus d'entre les morts donnera aussi la vie à vos corps mortels par son Esprit qui habite en vous.

Psaume : ( 23, 1-2, 3-4ab, 5-6 )


R/ Voici le peuple immense de ceux qui t'ont cherché.
Au Seigneur, le monde et sa richesse,
la terre et tous ses habitants !
C'est lui qui l'a fondée sur les mers
et la garde inébranlable sur les flots.

Qui peut gravir la montagne du Seigneur
et se tenir dans le lieu saint ?
L'homme au cœur pur, aux mains innocentes,
qui ne livre pas son âme aux idoles.

Il obtient, du Seigneur, la bénédiction,
et de Dieu son Sauveur, la justice.
Voici le peuple de ceux qui le cherchent !
Voici Jacob qui recherche ta face !

Evangile : Sans cesse, Dieu nous invite à nous convertir ( Lc 13, 1-9 )


Acclamation : Alléluia. Alléluia. Mon Dieu tu ne désires pas la mort du pécheur, mais qu'il renonce à ses chemins, et qu'il vive. Alléluia. (cf. Ez 33, 11)

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc
Un jour, des gens vinrent rapporter à Jésus l'affaire des Galiléens que Pilate avait fait massacrer pendant qu'ils offraient un sacrifice.
Jésus leur répondit : « Pensez-vous que ces Galiléens étaient de plus grands pécheurs que tous les autres Galiléens, pour avoir subi un tel sort ?
Eh bien non, je vous le dis ; et si vous ne vous convertissez pas, vous périrez tous comme eux.
Et ces dix-huit personnes tuées par la chute de la tour de Siloé, pensez-vous qu'elles étaient plus coupables que tous les autres habitants de Jérusalem ?
Eh bien non, je vous le dis ; et si vous ne vous convertissez pas, vous périrez tous de la même manière. »

Jésus leur disait encore cette parabole : « Un homme avait un figuier planté dans sa vigne. Il vint chercher du fruit sur ce figuier, et n'en trouva pas.
Il dit alors à son vigneron : 'Voilà trois ans que je viens chercher du fruit sur ce figuier, et je n'en trouve pas. Coupe-le. A quoi bon le laisser épuiser le sol ?'
Mais le vigneron lui répondit : 'Seigneur, laisse-le encore cette année, le temps que je bêche autour pour y mettre du fumier.
Peut-être donnera-t-il du fruit à l'avenir. Sinon, tu le couperas.' »

Office des lectures

Hymne :Le Seigneur passe

Le Seigneur passe...
Ouvriras-tu,
Quand frappe l'inconnu ?
Peux-tu laisser mourir la voix
Qui réclame ta foi ?

Le Seigneur passe...
Entendras-tu
L'Esprit de Jésus Christ ?
Il creuse en toi la pauvreté
Pour t'apprendre à prier.

Le Seigneur passe...
Eteindras-tu
L'amour qui purifie ?
Vas-tu le fuir et refuser
D'être l'or au creuset ?

Le Seigneur passe...
Entreras-tu
Dans son eucharistie ?
Rappelle-toi que dans son corps
Il accueille ta mort.

Le Seigneur passe...
Oseras-tu
Lancer ton cri de joie ?
Christ est vivant, ressuscité.
Qui voudra l'héberger ?

Le Seigneur passe...
Attendras-tu
Un autre rendez-vous ?
Pourquoi tarder ? Prends avec lui
Le chemin de la vie.

Le Seigneur passe...

Antienne

Qui se fera petit comme un enfant sera le plus grand dans le Royaume des cieux.

Psaume ( 130)

1 Seigneur, je n'ai p a s le cœur fier
ni le reg a rd ambitieux ; *
je ne poursu i s ni grands desseins,
ni merv e illes qui me dépassent.

2 Non, mais je ti e ns mon âme
ég a le et silencieuse ; *
mon âme est en m o i comme un enfant,
comme un petit enf a nt contre sa mère.

3 Attends le Seigne u r, Israël, *
mainten a nt et à jamais.

Antienne

D'un cœur simple et joyeux, Seigneur, j'ai tout donné.

Psaume ( 131 - II)

1 Souviens-toi, Seigne u r, de David
et de sa gr a nde soumission
2 quand il fit au Seigne u r un serment,
une promesse au Puiss a nt de Jacob :

3 « Jamais je n'entrer a i sous ma tente,
et jamais ne m'étendr a i sur mon lit,
4 j'interdirai tout somm e il à mes yeux
et tout rép i t à mes paupières,
5 avant d'avoir trouvé un lie u pour le Seigneur,
une demeure pour le Puiss a nt de Jacob. »

6 Voici qu'on nous l'ann o nce à Éphrata,
nous l'avons trouv é e près de Yagar.
7 Entrons dans la deme u re de Dieu,
prosternons-nous aux pi e ds de son trône.

8 Monte, Seigneur, vers le lie u de ton repos,
toi, et l' a rche de ta force !
9 Que tes prêtres soient vêt u s de justice,
que tes fid è les crient de joie !

10 Pour l'amour de Dav i d, ton serviteur,
ne repousse pas la f a ce de ton messie.

Antienne

Dieu lui donnera le trône de David et son règne n'aura pas de fin.

Psaume ( 131 - II)

11 Le Seigneur l'a jur é à David,
et jamais il ne reprendr a sa parole :
« C'est un homme iss u de toi
que je placer a i sur ton trône.

12 « Si tes fils g a rdent mon alliance,
les volontés que je leur f a is connaître,
leurs fils, eux auss i , à tout jamais,
siègeront sur le trône dress é pour toi. »

13 Car le Seigneur a fait ch o ix de Sion ;


(Israël[définition de Wikipédia]

elle est le séjo u r qu'il désire :
14 « Voilà mon rep o s à tout jamais,
c'est le séjour que j'av a is désiré.

15 « Je bénirai, je bénir a i ses récoltes
pour rassasier de p a in ses pauvres.
16 Je vêtirai de gl o ire ses prêtres,
et ses fidèles crieront, crier o nt de joie.

17 « Là, je ferai germer la f o rce de David ;
pour mon messie, j'ai allum é une lampe.
18 Je vêtirai ses ennem i s de honte,
mais, sur lui, la cour o nne fleurira. »

V/ Venez, voyez l'œuvre de Dieu :
sur la terre, il fait des merveilles.

Lecture : La Sagesse, prérogative d'israël ( Ba 3, 9-15.24; 4, 1-4)

HOMÉLIE DE SAINT PIERRE CHRYSOLOGUE SUR L'ANCIEN ET LE NOUVEL ADAM

Le premier et le dernier Adam

Saint Paul nous apprend que deux hommes sont à l'origine du genre humain : Adam et le Christ. Deux hommes égaux quant au corps, mais inégaux en mérite ; vraiment tout à fait semblables par l'agencement de leurs membres, mais vraiment tout à fait dissemblables par leur origine. Le premier Adam , dit-il, a été créé comme un être humain qui a reçu la vie ; le dernier est un être spirituel qui donne la vie.

Le premier a été créé par le dernier de qui il a reçu l'âme qui le ferait vivre ; il a été formé par son Créateur ; et celui-ci n'attendait pas que la vie lui soit donnée par un autre, puisque c'est lui seul qui donne la vie à tous. Le premier est modelé d'un limon très vil ; le dernier est né du sein très noble de la Vierge ; chez l'un, la terre se transforme en chair ; chez l'autre, la chair est élevée jusqu'à Dieu.

Que puis-je dire encore ? Le second Adam a établi son image dans le premier Adam, alors qu'il le modelait. De là vient qu'il en a endossé le rôle et reçu le nom, afin de ne pas laisser perdre ce qu'il avait fait à son image. Premier Adam, dernier Adam : le premier a commencé, le dernier ne finira pas. Car le dernier est véritablement le premier, comme il l'a dit lui-même : Je suis le Premier et le Dernier.

Je suis le Premier , c'est-à-dire sans commencement. Je suis le Dernier , c'est-à-dire sans fin. Mais, dit l'Apôtre, ce qui est apparu d'abord, ce n'est pas l'être spirituel, c'est l'être humain et, ensuite seulement, le spirituel. En effet, la terre précède le fruit ; mais la terre n'a pas autant de valeur que le fruit. Celle-là exige des gémissements et des travaux. Celui-ci donne la richesse et la vie. Le prophète a raison de tirer gloire d'un tel fruit lorsqu'il dit : Notre terre donnera son fruit . Quel fruit ? Celui dont il dit ailleurs : C'est un fruit de tes entrailles que je placerai sur ton trône . Comme dit encore saint Paul : Pétri de terre, le premier homme vient de la terre ; le second, lui, vient du ciel. Puisque Adam est pétri de terre, comme lui les hommes appartiennent à la terre ; puisque le Christ est venu du ciel, comme lui les hommes appartiennent au ciel. ~

Comment des hommes dont la naissance n'est pas céleste pourront-ils devenir célestes, en ne gardant pas la nature de leur naissance mais en persévérant dans celle de leur seconde naissance ? C'est pour cela, mes frères, que l'Esprit Saint féconde le sein de la source virginale du baptême, en y introduisant sa lumière : ainsi, des hommes terrestres, que leur extraction du limon de la terre avait introduits dans une condition misérable, sont enfantés à la vie du ciel et ramenés à la ressemblance de leur auteur. Puisque maintenant nous sommes renés, remodelés à l'image de notre Créateur, accomplissons le précepte de l'Apôtre : De même que nous avons porté l'image de celui qui est pétri de terre, portons aussi l'image de celui qui vient du ciel. ~

Maintenant renés à la ressemblance de notre Seigneur, comme nous l'avons dit, puisque Dieu nous a adoptés ~ pour ses fils, réalisons une image parfaite par une ressemblance parfaite avec notre Créateur : non par la gloire, qu'il est seul à posséder, mais par l'innocence, la simplicité, la douceur, la patience, l'humilité, la miséricorde, la concorde, puisque c'est par ces vertus qu'il a daigné venir et demeurer en communion avec nous.


R/
Gloire éternelle au Christ,
gloire au Vivant, alléluia !

Il est le commencement,
premier-né d'entre les morts.

Lui, le premier nous a aimés :
il nous a délivrés de nos péchés.

Il est le premier et le dernier.
Le voici qui vient, nous le verrons !

Oraison

Accorde-nous, Seigneur, de pouvoir t'adorer sans partage, et d'avoir pour tout homme une vraie charité.
26 octobre 2013
Samedi, 29ème Semaine du Temps Ordinaire
vert de la férie


Vos dons nous permettront de développer le portail AELF et de continuer à proposer nos services gratuitement pour tous. Chaque don, même modeste, compte !
Vous pouvez effectuer votre don en ligne , ou encore par chèque bancaire ou postal adressé à :
AELF, 58 avenue de Breteuil, 75007 Paris
© AELF, Association Épiscopale Liturgique pour les Pays Francophones
-->

vendredi 18 octobre 2013

Le fruit de l'Esprit est amour, joie et paix.


Lectures de la messe

1ère lecture : Luc, compagnon des derniers jours de saint Paul ( Tm 4, 9-17 )


Lecture de la seconde lettre de saint Paul Apôtre à Timothée

Fils bien-aimé, V iens me rejoindre le plus vite possible,   car Démas m'a abandonné par amour de ce monde, et il est parti pour Thessalonique ; Crescens est parti chez les Galates, et Tite en Dalmatie.   Luc est seul avec moi. Amène Marc avec toi, il m'est très utile pour le ministère.   J'ai envoyé Tychique à Éphèse.   En venant, rapporte-moi le manteau que j'ai laissé à Troas chez Carpos. Apporte-moi aussi mes livres, surtout les parchemins.  

Alexandre, le forgeron, m'a fait beaucoup de mal. Il recevra du Seigneur le salaire de ses actes.   Toi aussi, prends garde à lui, car il s'est violemment opposé à nos paroles.

La première fois que j'ai présenté ma défense, personne ne m'a soutenu : tous m'ont abandonné. Que Dieu ne leur en tienne pas rigueur.   Le Seigneur, lui, m'a assisté. Il m'a rempli de force pour que je puisse annoncer jusqu'au bout l'Évangile et le faire entendre à toutes les nations païennes.


Psaume : ( Ps 144, 10-11, 12-13ab, 17-18 )


R/
Amis du Seigneur, chantez la gloire de son règne.


Que tes œuvres, Seigneur, te rendent grâce
et que tes fidèles te bénissent !
 
Ils diront la gloire de ton règne,
ils parleront de tes exploits,
 

Ils annonceront aux hommes tes exploits,
la gloire et l'éclat de ton règne :
 
ton règne, un règne éternel,
ton empire, pour les âges des âges.

Le Seigneur est juste en toutes ses voies,
fidèle en tout ce qu'il fait.
 
Il est proche de ceux qui l'invoquent,
de tous ceux qui l'invoquent en vérité.


Evangile : La mission des disciples ( Lc 10, 1-9 )


Acclamation : Alléluia. Alléluia. Serviteurs de la Parole, allez proclamez l'Évangile : il est force de Dieu pour le salut de tout croyant. Alléluia. (cf. Rm 1, 16)

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

Parmi ses disciples, 
le Seigneur en désigna encore soixante-douze, et il les envoya deux par deux devant lui dans toutes les villes et localités où lui-même devait aller.  Il leur dit : « La moisson est abondante, mais les ouvriers sont peu nombreux. Priez donc le maître de la moisson d'envoyer des ouvriers pour sa moisson.   Allez ! Je vous envoie comme des agneaux au milieu des loups.   N'emportez ni argent, ni sac, ni sandales, et ne vous attardez pas en salutations sur la route.  
Dans toute maison où vous entrerez, dites d'abord : 'Paix à cette maison.'   S'il y a là un ami de la paix, votre paix ira reposer sur lui ; sinon, elle reviendra sur vous.   Restez dans cette maison, mangeant et buvant ce que l'on vous servira ; car le travailleur mérite son salaire. Ne passez pas de maison en maison.  
Dans toute ville où vous entrerez et où vous serez accueillis, mangez ce qu'on vous offrira.   Là, guérissez les malades, et dites aux habitants : 'Le règne de Dieu est tout proche de vous.'   »


Office des lectures

Hymne :Les voici rassemblés

Les voici rassemblés
Dans la maison du Père,
Les compagnons d'épreuve
Qui t'ont vu crucifié.
Tu ouvrais le passage,
Ils marchaient sur tes traces,
O Seigneur des Vivants.

Ils portaient dans leur coeur
Pour éclairer le monde
La mystérieuse image
De ta gloire humiliée.
Messagers d'espérance,
Ils semaient ta parole
Et c'est toi leur moisson.

Ils ont place au festin
Dans le Royaume en fête,
Pour avoir bu la coupe
De l'amour partagé.
Tu leur montres le Père
Et ta joie les habite,
O Jésus, Fils de Dieu !

Antienne

La parole de vérité retentit dans le monde entier : Christ est ressuscité !

Psaume ( 18a)

2 Les cieux proclament la gl o ire de Dieu,
le firmament raconte l'ouvr a ge de ses mains.
3 Le jour au jour en l i vre le récit
et la nuit à la nuit en d o nne connaissance.

4 Pas de par o les dans ce récit,
pas de v o ix qui s'entende ;
5 mais sur toute la terre en par a ît le message
et la nouvelle, aux lim i tes du monde.

Là, se trouve la deme u re du soleil : +
6 tel un époux, il par a ît hors de sa tente,
il s'élance en conquér a nt joyeux.

7 Il paraît où comm e nce le ciel, +
il s'en va jusqu'où le ci e l s'achève :
rien n'éch a ppe à son ardeur.

Antienne

Le juste trouve sa joie dans le Seigneur et proclame ce que Dieu a fait.

Psaume ( 63)

2 Écoute, ô mon Dieu, le cr i de ma plainte ;
face à l'ennemi redoutable, prot è ge ma vie.
3 Garde-moi du compl o t des méchants,
à l'abri de cette me u te criminelle.

4 Ils affûtent leur l a ngue comme une épée,
ils ajustent leur flèche, par o le empoisonnée,
5 pour tirer en cach e tte sur l'innocent ;
ils tirent soud a in, sans rien craindre.

6 Ils se forgent des form u les maléfiques, +
ils dissimulent avec s o in leurs pièges ;
ils disent : « Qu i les verra ? »

7 Ils mach i nent leur crime : +
Notre machinati o n est parfaite ;
le cœur de chacun deme u re impénétrable !

8 Mais c'est Dieu qui leur t i re une flèche, +
soudain, ils en ress e ntent la blessure,
9 ils sont les vict i mes de leur langue.

Tous ceux qui les voient h o chent la tête ;
10 tout homme est sais i de crainte :
il proclame ce que Die u a fait,
il compr e nd ses actions.

11 Le juste trouvera dans le Seigneur
j o ie et refuge, *
et tous les hommes au cœur droit,
le u r louange.

Antienne

Ils ont proclamé la justice de Dieu, et tous les peuples ont vu sa gloire.

Psaume ( 96)

1 Le Seigneur est roi ! Ex u lte la terre !
Joie pour les îles sans nombre !

2 Ténèbre et nu é e l'entourent,
justice et droit sont l'appu i de son trône.
3 Devant lui s'av a nce un feu
qui consume alento u r ses ennemis.

4 Quand ses éclairs illumin è rent le monde,
la terre le v i t et s'affola ;
5 les montagnes fondaient comme cire dev a nt le Seigneur,
devant le Maître de to u te la terre.

6 Les cieux ont proclam é sa justice,
et tous les peuples ont v u sa gloire.
7 Honte aux serviteurs d'idoles qui se v a ntent de vanités !
A genoux devant lu i , tous les dieux !

8 Pour Sion qui ent e nd, grande joie ! *
Les villes de Juda exultent
devant tes jugem e nts, Seigneur !

9 Tu es, Seigneur, le Très-Haut
sur to u te la terre : *
tu domines de ha u t tous les dieux.

10 Haïssez le mal, vous qui aim e z le Seigneur, +
car il garde la v i e de ses fidèles *
et les arrache aux m a ins des impies.

11 Une lumière est sem é e pour le juste,
et pour le coeur s i mple, une joie.
12 Que le Seigneur soit votre j o ie, hommes justes ;
rendez grâce en rappel a nt son nom très saint.

V/ Ils ont publié l'œuvre de Dieu,
ils ont compris ses merveilles.

Lecture : Une Église animée par l'Esprit ( Ac 9, 27-31 ; 11, 19-26)

HOMÉLIE DE S. GRÉGOIRE LE GRAND
SUR L'ÉVANGILE

Le Seigneur envoie ses disciples

Notre Seigneur et Sauveur, frères très chers, nous instruit tantôt par ses paroles, tantôt par ses actions. Ses actions elles-mêmes sont des commandements, parce que, lorsqu'il fait quelque chose sans rien dire, il nous montre comment nous devons agir. Voici donc qu'il envoie ses disciples en prédication deux par deux, parce que les commandements de la charité sont deux : l'amour de Dieu et du prochain.

Le Seigneur envoie prêcher ses disciples deux par deux pour nous suggérer, sans le dire, que celui qui n'a pas la charité envers autrui ne doit absolument pas entreprendre le ministère de la prédication.

Il est fort bien dit qu' il les envoya devant lui dans toutes les villes et les localités où lui-même devait aller . En effet, le Seigneur vient après ses prédicateurs, parce que la prédication est un préalable : le Seigneur vient habiter notre âme lorsque les paroles d'exhortation sont venues en avant-coureur et font accueillir la vérité dans l'âme. C'est pourquoi Isaïe dit aux prédicateurs : Préparez le chemin du Seigneur, aplanissez les sentiers de notre Dieu . Et le Psalmiste leur dit aussi : Frayez la route à celui qui monte au couchant . Le Seigneur monte au couchant parce que, s'étant couché par sa passion, il s'est manifesté avec une plus grande gloire dans sa résurrection. Il est monté au couchant, parce que, en ressuscitant, il a foulé aux pieds la mort qu'il avait subie. Nous frayons donc la route à celui qui monte au couchant lorsque nous prêchons sa gloire à vos âmes, afin que, venant ensuite, il les éclaire par la présence de son amour.

Écoutons maintenant ce qu'il dit aux prédicateurs qu'il envoie : La moisson est abondante, mais les ouvriers sont peu nombreux. Priez donc le maître de la moisson d'envoyer des ouvriers pour sa moisson . Les ouvriers sont peu nombreux pour une moisson abondante ; nous ne pouvons pas le répéter sans une grande tristesse. Il y a des gens pour entendre de bonnes choses, il n'y en a pas pour les dire. Le monde est rempli de prêtres, mais on rencontre rarement un ouvrier dans la moisson de Dieu ; nous acceptons bien la fonction sacerdotale, mais nous ne faisons pas le travail de cette fonction.

Considérez, frères très chers, considérez le poids de cette parole : Priez le maître de la moisson d'envoyer des ouvriers pour sa moisson . Vous-mêmes, priez pour nous, afin que nous puissions faire le travail auquel vous avez droit : que notre langue ne soit pas engourdie, quand il faut exhorter ; une fois que nous avons accepté la charge de la prédication, que notre silence ne nous assigne pas devant le juste Juge !



R/
b Le fruit de l'Esprit est amour, joie et paix.

Si nous vivons par l'Esprit,
marchons aussi dans l'Esprit.

Si vous êtes conduits par l'Esprit,
vous n'êtes plus soumis à la Loi.

Oraison


Dieu qui as choisi saint Luc pour révéler, par sa parole et ses écrits, le mystère de ton amour envers les pauvres ; accorde à ceux qui se réclament de ton nom d'être un seul cœur et une seule âme, et à tous les peuples du monde la grâce de voir ton salut.

18 octobre 2013
,
rouge S. Luc, évangéliste
Fête


 
© AELF, Association Épiscopale Liturgique pour les Pays Francophones

dimanche 6 octobre 2013

Pensée du dimanche 6 octobre 2013 de Omraam Mikhaël Aïvanhov



 

 

www.prosveta.com

 

dimanche 6 octobre 2013


« Le matin, dès que vous vous levez, vous allez à la fenêtre de votre chambre, vous tirez les rideaux et vous regardez le ciel car vous avez besoin de connaître le temps qu'il fait. Puis, si vous allez au travail, faire des achats dans les magasins ou visiter des amis, etc., au moment de sortir vous regardez devant vous, puis à droite et à gauche pour voir si la voie est libre. Ce que vous faites ainsi dans le plan physique, il est encore plus important de le faire dans les plans psychique et spirituel.
Donc, le matin, au réveil, la première chose à faire est de regarder vers le Ciel d'où vous vient la lumière, afin d'être bien inspiré pour tout ce que vous aurez à faire pendant la journée. Puis au moment d'agir, vous devrez chaque fois regarder si la voie est libre. Il est dangereux de se précipiter dans l'action, car on gagne peut-être quelques minutes, mais on commet des erreurs, on prononce des paroles malheureuses, et c'est toute la journée qui est perdue, sans parler des conséquences pour la suite. Donc, chaque matin, commencez par tourner votre regard vers les entités lumineuses, elles vous indiqueront la direction à prendre et vous accompagneront sur le chemin. »


Omraam Mikhaël Aïvanhov

 

__._,_.___

__,_._,___

samedi 5 octobre 2013

Lorsque nous avançons dans l’Illumination, est-il normal de ressentir de fortes variations d'énergie ?



 

Dossier du 12 août... Bonne lecture les Ami(e)s ! @


Lorsque nous avançons dans l'Illumination, est-il normal de ressentir de fortes variations d'énergie ?


Oui, c'est une partie très normale de l'Illumination de passer par ces changements énergétiques. Les gens pensent souvent à l'Illumination comme étant vraiment merveilleuse et idyllique, comme si vous sortiez pour ainsi dire des difficultés de la vie humaine pour entrer dans une sorte d'expérience de nirvana. Il y aura des moments comme ça, mais pour l'essentiel l'Illumination est un processus difficile, tout comme la naissance. La naissance est une chose merveilleuse. C'est la source du parcours de la vie dans ce monde. Pourtant la naissance est incroyablement traumatisante. C'est la mort d'une certaine manière d'être et l'entrée dans une toute nouvelle. Il en va de même pour le processus de l'Illumination. Ce processus exige que vous fassiez l'expérience de la mort de ce que vous avez été, pour entrer courageusement dans une manière d'être qui est nouvelle à tous les niveaux de votre être.
C'est un symptôme très fréquent de l'Illumination de se retrouver avec des troubles du sommeil ou des perturbations de l'énergie. Cela signifie qu'il y aura des moments où vous êtes très énergiques, créatifs et expansifs. Parfois, cette énergie semble vous rendre nerveux et anxieux. Il y aura aussi des moments où vous êtes très fatigués, quand vous avez le sentiment que votre esprit ne peut pas être présent ici. Vous vous retrouvez en train de rêver tout éveillés, vous dormez beaucoup, et il est difficile de vous concentrer et de faire avancer les choses.
La difficulté à chevaucher les vagues entre ces deux formes d'énergie dépend de la force avec laquelle vous leur résistez. Si vous essayez de maintenir un programme régulier linéaire, vous allez vous retrouver à résister à chaque extrémité — résister à l'énergie élevée et par conséquent ressentir de l'anxiété, ou résister à l'énergie basse et par conséquent ressentir de l'épuisement. Au lieu de cela, si vous pouvez être doux avec vous-mêmes, doux avec votre corps, vous pardonner lorsque vous n'êtes pas concentrés, alors vous pourrez accepter la plus grande énergie quand elle arrive et en tirer parti en l'utilisant pour des activités créatrices. Vous pourrez ensuite savourer les moments de calme et les utiliser pour la guérison.
Tandis que vous traversez l'Illumination il sera très utile de vous accorder de temps en temps de longues plages de sommeil. Parfois, votre corps va le demander. Exactement comme un ordinateur qui a besoin d'être éteint. Si vous continuez à le faire fonctionner alors qu'il tourne depuis longtemps, il finira par se bloquer et vous fera perdre quelque chose dans l'accident. Au lieu de cela, si vous l'éteignez régulièrement en dormant ou en rêvant, ou en vous octroyant du temps qui n'est pas structuré, alors vous entretiendrez plus facilement votre organisme. Vous serez en mesure de trouver l'énergie pour faire les choses quand ça compte vraiment, plutôt que d'épuiser votre énergie à essayer de maintenir un programme qui ne vous sert plus.
Les Gardiens ont pour chacun d'entre vous des choses spécifiques à faire parce que chacun de vous a une vocation unique dans ce monde. Il n'y a pas de vocation mondiale spécifique à vous tous, sauf le passage à travers l'Illumination, qui se produit uniquement si vous avancez vers l'amour.
Le conseil universel des Gardiens est que vous continuiez à enquêter sur votre expérience personnelle. Demandez-vous si vous êtes motivés par l'amour ou motivés par la peur. Examinez vos activités, examinez la manière dont vous pensez à votre vie, examinez comment vous prenez vos décisions, examinez vos relations, examinez tout dans votre vie et demandez-vous : « Est-ce basé sur la peur ou est-ce basé sur l'amour ? » Même si vous faites quelque chose qui semble aimant, cela pourrait être fondé sur la peur. Vous pourriez avoir peur que l'autre personne vous quitte ou peur qu'elle ne vous aime pas, alors vous faites des choses aimantes. Si cette action aimante est fondée sur la peur, vous résistez à votre propre Illumination. Vous vous accrochez à des habitudes qui ne manqueront pas de vous paralyser.
Continuez à débusquer la peur, les choses qui vous motivent et dont vous avez peur, et trouvez des moyens de les éliminer. Trouvez les choses que vous aimez et allez vers elles. Vous découvrirez qu'il y a un écoulement et un rythme naturels dans votre vie lorsque vous suivez les voies d'amour qui s'ouvrent à vous, plutôt que d'essayer d'améliorer les choses en agissant à partir de la peur.
Il semble que plus nous agissons pour apporter lumière et amour à la planète, plus il se produit de choses négatives. Je sais que la lumière et l'obscurité avancent main dans la main, mais est-ce que les deux s'amplifient tandis que nous avançons dans l'Illumination ? Comment puis-je réagir aux choses négatives qui se produisent dans le monde en ce moment et me sentir mieux ?
Vous pouvez penser au pendule qui oscille en ce moment entre la lumière et l'obscurité, et qui est une image exacte, un modèle précis de la façon dont cette période se déroule sur la Planète Terre, mais nous allons offrir une image légèrement différente qui peut vous donner quelque chose de plus sur quoi travailler.
Après quelques paragraphes nouveaux, la partie réservée aux membres se poursuit avec la reprise d'une partie de cette page que je reproduis intégralement ci-dessous afin de faciliter votre lecture.
Que veut dire Illumination, et comment les Annales Akashiques peuvent-elles nous aider à y parvenir ?
Notre définition de l'Illumination, c'est vous voir en tant que Lumière. C'est « allumer la lumière » dans votre vie et en vous-mêmes, afin de vous voir comme Lumière. L'Illumination ne se fait pas en cherchant autre chose que votre propre Lumière. L'Illumination c'est vous voir pour ce que vous êtes — et ce que vous êtes c'est l'Amour. En ce sens, quelqu'un ou quelque chose qui est illuminé c'est quelqu'un ou quelque chose qui est pleinement conscient de sa propre divinité.
Les Annales Akashiques peuvent être une aide parce qu'elles ouvrent la porte de l'Illumination. Elles vous offrent des informations sur vous-mêmes afin que vous puissiez mieux vous voir, et vous voir en tant qu'Amour. Imaginez que vous soyez un humain peu commun, un humain qui ne serait pas né et n'aurait pas été élevé ici, mais qui se réveillerait un jour en se retrouvant être un humain avec deux bras et deux jambes et un ou deux parents. Si tel était le cas, vous commenceriez probablement à essayer de comprendre ce que vous êtes. Vous commenceriez probablement par vous poser des questions du genre : « Que suis-je censé faire avec mes jambes ? Et d'où viennent ces jambes ? » Vous commenceriez avec des questions élémentaires, et puis vous passeriez à des questions plus complexes comme : « Pourquoi est-ce qu'il m'arrive de pleurer ? » Et : « Qu'est-ce que ça veut dire quand je ressens une émotion ? » Il y a tellement de choses à apprendre sur vous-mêmes lorsque vous imaginez que vous êtes tout neufs ! Si vous vous appliquiez maintenant cette nouvelle vision de vous, vous vous verriez beaucoup plus clairement et beaucoup plus précisément. Les Annales Akashiques apportent les réponses à toutes les questions que vous vous posez sur vous-mêmes en tant qu'individus, et sur vous-mêmes que race humaine collective.
La métaphore de la personne imaginaire soudainement arrivée sur la planète est utile parce que, à mesure de votre avancement vers l'Illumination, vous devenez comme étrangers à vous-mêmes. Vos anciennes façons de faire les choses ne fonctionneront pas de la même façon qu'avant. Cela se produira jusqu'à un point où vous pourriez découvrir que les anciennes routes qui vous ont menés dans le passé à votre lieu de travail vous conduisent maintenant à un magasin ! Certains d'entre vous l'ont peut-être déjà vécu dans leur propre vie ! Vous devez réfléchir à nouveau : « Comment vais-je aller au travail ? » et aborder la situation avec un œil neuf. D'autres anciennes façons de faire les choses vont changer. Par exemple, votre mode de communication habituel avec votre partenaire ou vos amis peut soudainement créer un malentendu. Afin de communiquer avec succès vous serez amenés à repenser votre manière de parler à cette personne, ou votre manière de l'écouter. Tous vos vieilles habitudes devront être revues si vous devez allumer la Lumière, parce que tout va sembler différent lorsque vous commencerez à voir votre propre divinité. Certaines choses réellement essentielles vont commencer à changer.
Vous avez tous beaucoup d'habitudes qui guident votre manière d'interagir avec les autres et qui sont fondées sur une vieille idée plus ou moins entretenue par presque tous les êtres humains. Cette idée est qu'il y a quelque chose qui cloche chez vous. Tout au long de l'histoire des êtres humains sont nés, ils ont grandi, et tous les autres humains autour d'eux les ont convaincus (avec les meilleures intentions du monde) que quelque chose clochait chez eux. Ils disent : « Tu as faim, mais ce n'est pas le moment de manger, alors ce que te dit ton corps est faux ». Ou encore : « Tu pleures mais tu dois arrêter parce que ce n'est pas le bon endroit pour pleurer ». Finalement, vous devenez convaincus que vos instincts naturels sont incorrects et qu'il y a quelque chose qui cloche en vous. Vous pensez : « J'ai faim, mais je ne devrais pas avoir faim — mon ressenti doit être faux ». Et vous transportez alors ce sentiment de « fausseté » tout au long de votre vie.
Ce qui est merveilleux chez les humains c'est que vous trouvez des moyens très efficaces de communiquer entre vous et de survivre dans le monde en vous fondant sur la croyance qu'il y a quelque chose qui cloche chez vous. Vous pouvez même trouver des moyens de prospérer et de croître et de guérir, et vous passez des moments merveilleux en dépit de cette pénible croyance. Mais la plupart des habitudes que vous développez, la plupart de vos manières de communiquer, et la plupart des choses que vous faites avec votre corps, ou à vos corps, est fondamentalement basée sur l'idée que vous êtes mauvais ou qu'il vous manque quelque chose. Vous êtes constamment en train d'essayer de compenser cette croyance ou de la cacher, ce qui est absolument épuisant.
Ce qui change radicalement lorsque vous avancez dans l'Illumination c'est que vous commencez à voir votre propre divinité et à reconnaître qu'il n'y a absolument rien qui cloche en vous. Nous voudrions vous demander de vous arrêter un instant sur ce point, car une prise de conscience extrêmement profonde est nécessaire pour saisir cela. Vous commencez à penser des choses du genre : « Il n'y a rien qui cloche chez moi ! J'ai faim à minuit et c'est merveilleux ! » ou : « Je vais manger des biscuits aux pépites de chocolat pour le dîner, comme c'est parfait ! » Le processus de l'Illumination implique de reconnaître que si vous avez un désir précis ou un caprice, c'est probablement enraciné dans quelque chose qui est juste et qui est bon pour vous, parce que ce que vous êtes c'est la bonté. Et quand vous commencez à reconnaître cette bonté inhérente vous allumez la Lumière et vous avancez vers l'Illumination. Aujourd'hui beaucoup de gens dans le monde font cela par hasard et beaucoup le font intentionnellement, et les deux méthodes fonctionnent très bien.
Vous pouvez penser à vous comme à cette personne imaginaire qui vient d'apparaître dans le monde. Dans l'Illumination, vous vous réveillez le matin et tout est nouveau. Vous ne pouvez pas baser vos attentes pour la journée sur ce qu'ont été les jours précédents, parce que vous allumez les lumières et, que cela vous plaise ou non, tous les jours vous allez voir les choses avec des yeux neufs. Certains jours, vous pourriez vous sentir frustrés et vous dire : « J'aimerais juste que mes vieilles habitudes marchent encore ! » Les autres jours, vous vous sentirez excités et libres et vous prendrez chaque instant comme une nouvelle aventure. Les Annales Akashiques peuvent offrir une très grande quantité d'informations à propos de qui vous êtes et de ce que vous faites ici dans cette vie. Elles peuvent également vous aider à comprendre ce que font les autres et pourquoi les gens qui font partie de votre vie se comportent comme ils le font. Plus que tout, les Annales Akashiques peuvent vous offrir des informations enracinées dans la vérité que vous êtes complètement bons et entièrement fait d'Amour. Cette perspective est différente de beaucoup d'autres sources d'informations sur vous-mêmes dont vous avez disposé auparavant. Elle est immensément utile dans le processus de l'illumination.
Traduction AD
Page d'origine : http://www.akashictransformations.net/ARonFREE
IMPORTANT ! Veuillez noter que cet aperçu des dossiers akashiques est en accès libre pendant une semaine seulement sur le site d'origine. Le lien ci-dessus renverra donc toujours à la page en cours le jour où vous l'utiliserez.

Ce que vous venez de lire vous est précieux ?... Alors, en conscience, merci d'honorer mon travail en pensant à activer la dynamique de l'échange !
 
http://www.anneduquesne.com/article-annales-akashiques-sur-l-illumination-humaine-119501082.html

__._,_.___

__,_._,___

mercredi 2 octobre 2013

Il n'y a pas de péché



 

 

   Des Nouvelles de Notre Belle Planète    02/10/2013 15:28:31
Un nouvel article sur le blog www.anneduquesne.com

Il n'y a pas de péché

Jésus, transmis par John Smallman
Beaucoup d'entre vous connaissent des troubles émotionnels lorsque leurs problèmes non résolus continuent de faire irruption dans leur conscience d'une manière qui les déstabilise gravement mais qui ne semble pas avoir de cause identifiable. Tout ce que vous devez faire est de les reconnaître. Il n'est absolument pas nécessaire d'identifier une cause ou une leçon qu'ils pourraient vous présenter et qui vous obligeraient à offrir une compensation ou une auto-flagellation. En les acceptant simplement et en les laissant être ce qu'ils sont — en les laissant, pour ainsi dire, reposer dans votre conscience consciente — vous libérez votre attachement à eux afin qu'ils puissent juste passer, car ils le feront, un peu comme la météo.
C'est pour vous l'occasion de consentir à vous pardonner pour toute erreur et toute faute, y compris toute croyance que certains d'entre vous ont profondément enfouies, et les pensées, mots ou actions non reconnus qui peuvent avoir sérieusement blessé les autres. Votre malaise découle de problèmes inavoués que vous avez niés parce que vous avez peur d'avoir fait des choses et pris part à des activités impardonnables. Mais tout cela fait partie de l'illusion et en vérité cela n'est jamais arrivé — parce que c'est illusoire, irréel. Vous êtes tous des êtres d'Amour, et même si parfois vous vous êtes apparemment « mal comportés », il est maintenant temps pour vous de libérer toute culpabilité, toute honte ou toute souffrance émotionnelle en leur permettant de passer à travers votre esprit sans vous y arrêter. L'Amour est en train de Se ré-affirmer comme votre Essence véritable et de dissoudre tout aspect irréel et dépourvu d'amour restant de vous-mêmes auquel vous vous êtes accrochés, en même temps que se dissout l'illusion elle-même.
Il n'y a pas de péché. Toute conscience est une avec Dieu, Qui est Amour infini en abondance infinie, et par conséquent chaque entité consciente est et a toujours été Amour pur — et rien d'autre. C'est difficile à saisir pour vous lorsque vous observez les conflits sur Terre, aussi bien actuels que dans votre longue histoire, et les immenses quantités de souffrance qu'ils ont provoquées. Dans l'illusion, il y a et il y a eu beaucoup de souffrance que l'humanité a expérimentée comme très, très réelle, mais vous êtes tous sur vos chemins de sortie de l'illusion et de retour vers la Réalité où votre présence véritable a toujours existé, et où vous demeurez, éternellement présents. L'Amour est votre nature, et dans les profondeurs de votre essence, tandis que vous en faites l'expérience dans l'illusion, vous n'avez pas et n'avez jamais eu le désir ou l'intention de blesser ou d'offenser quiconque, même si vous êtes engagés dans un jeu où cela se fait. L'Amour — vous, tels que vous êtes vraiment — ne pourrait jamais avoir l'intention de quoi que ce soit qui soit le moins du monde dépourvu d'amour, parce qu'il n'y a rien qui soit dépourvu d'amour.
Au cœur de l'illusion cette vérité incontestable semble impossible à croire ou à accepter, et c'est pourquoi vous trouvez si difficile de pardonner, à moins que et jusqu'à ce que vous ayez vu le coupable — vous-même ou quelqu'un d'autre — découvert, jugé, blâmé, honteux et puni. C'est la plus grande pierre d'achoppement sur votre chemin vers le réveil : le non-pardon. L'absolue nécessité de pardonner, pour autant que la paix personnelle et l'acceptation de soi doivent être atteintes, est maintenant reconnue par la psychologie traditionnelle. Cette reconnaissance est très récente. Auparavant, et depuis la nuit des temps, tout ce qui est impitoyable était considéré comme normal car même les dieux que vous aviez inventés ne pardonnaient pas. Dans les cent dernières années, des progrès énormes ont été accomplis par l'humanité sur son chemin spirituel d'évolution, comme le démontre simplement votre reconnaissance de cette vérité capitale mais longtemps niée.
Néanmoins, il y a encore beaucoup d'êtres sur la Terre qui, en raison de la douleur et des souffrances qu'ils ont subies dans leur vie actuelle ou dans celles du passé, ne peuvent pas et ne veulent pas accepter que le pardon soit un baume d'amour qui guérit toutes les blessures. Ceux d'entre vous qui lisent ou écoutent ceci savent que c'est la vérité, mais certains d'entre vous ont aussi des difficultés avec cela à cause de votre propre souffrance personnelle très intense, ou, plus probablement, en raison de votre conscience et de votre implication dans la souffrance apparemment totalement injustifiable que subissent les autres.
Aussi, lorsque vous vous tournez vers cet espace intérieur et inviolable de calme auquel chacun d'entre vous a accès, demandez à ceux des royaumes spirituels que vous appelez à l'aide de vous aider à comprendre et accepter que le pardon est le baume qui guérit toutes les blessures. Puis pratiquez le pardon. Pas un pardon conditionnel : « Je vais pardonner cette personne uniquement si elle reconnaît son erreur, s'excuse, promet de ne jamais recommencer ! » mais un pardon inconditionnel... un pardon sans conditions du tout. En faisant cela vous libérez l'accusation que vous avez contre celui que vous pardonnez, et les paroles ou les actes qui ont causé la douleur ne couvent plus dans votre esprit en exigeant réparation ou des excuses qui peuvent ne jamais venir. En vous accrochant aux offenses qui ont été commises contre vous, vous vous privez vous-mêmes de guérison et vous provoquez davantage de douleur. En pardonnant, vous vous libérez ; votre niveau de stress diminue, et vous commencez à vivre dans l'instant présent où vous pouvez apprécier de respirer le parfum des roses.
Continuez à vous le rappeler : « Le pardon est le baume d'amour qui guérit toutes les blessures. » Au tréfonds de vous, vous savez que c'est la vérité, alors pratiquez-le jusqu'à ce qu'il devienne automatique, et jouissez de la paix, du calme et de la liberté qu'il vous apporte. Et quand vous aurez pardonné, une chose des plus étonnantes va se produire. Parce que, l'Amour ayant rempli votre cœur, vous allez vous rendre compte qu'en vérité il n'y a jamais rien eu à pardonner... car il n'y a que l'Amour... qui ne peut jamais être blessé, offensé, ou mis en colère. Il ne peut qu'Aimer !
Votre frère qui vous aime, Jésus.
Traduction AD
Page d'origine : http://johnsmallman2.wordpress.com/2013/09/28/there-is-no-sin/
-----
Vous pouvez écouter ce message, lu en anglais par John Smallman lui-même, en cliquant ici : 2013-09-28-jesus-audio-blog-for-saturday-sept-28th.mp3

© 2013 Des Nouvelles de Notre Belle Planète - Tous droits réservés

__._,_.___

__,_._,___

Tout blâme, toute honte ou tout châtiment blesse l'humanité toute entière !

 

 

   Des Nouvelles de Notre Belle Planète    02/10/2013 10:55:35
Un nouvel article sur le blog www.anneduquesne.com

Tout blâme, toute honte ou tout châtiment blesse l'humanité toute entière !

Saul, transmis par John Smallman

Le réveil de l'humanité est presque là pour vous. Oui, vous avez entendu cela depuis un temps considérable, et c'est parce que vous, grâce à l'intention collective de l'humanité, êtes en train de le provoquer et parce que vous avez besoin qu'on vous rappelle régulièrement d'entretenir l'intention que cela se produise. Vous avez également besoin de nourrir l'intention d'être aimants en permanence à mesure que vous relâchez tout ce qui, en vous, n'est pas dans l'alignement du divin champ d'Amour qui vous étreint pour toujours. La grande majorité d'entre vous veut être aimante, pourtant, beaucoup entretiennent aussi un profond désir de voir les « malfaiteurs » de votre monde démasqués et humiliés, et peut-être même punis pour leurs activités répréhensibles.
Vous avez tous été un jour où l'autre des malfaiteurs, et au cours de nombreuses vies humaines vous avez appris qu'en vous comportant ainsi vous vous blessez vous-mêmes autant que vous blessez les autres, mais c'est facile à oublier lorsque vous êtes incarnés en tant qu'humains — l'amnésie est l'une des limitations avec lesquelles vous avez à composer. Par conséquent, nous continuons à vous le rappeler afin que vous restiez concentrés sur votre tâche qui consiste à être toujours aimants et par conséquent à aider l'humanité à se réveiller. Beaucoup des malfaiteurs actuels sont démasqués, mais vous devez laisser tomber votre insistance à les voir blâmés et punis pour les différentes atrocités qu'ils ont commises — RAPPELEZ-VOUS tous sont un ! Tout blâme, toute honte ou tout châtiment blesse l'humanité toute entière !
Vous êtes tous des créations divines d'une valeur infinie, infiniment et inconditionnellement aimées par votre Père céleste — qui pour Ses enfants veut seulement l'Amour et jamais le châtiment — et afin de revenir à Sa Présence vous devez libérer tout ce qui n'est pas en harmonie avec Son intention aimante envers toute Sa création. Beaucoup d'entre vous ont découvert qu'en formant quotidiennement l'intention d'être seulement aimants leur niveau de stress et leurs peurs et angoisses ont été considérablement réduits. Lorsque vous êtes en paix à l'intérieur, il est beaucoup plus facile d'être aimants, c'est pourquoi il est essentiel pour votre bien-être d'entrer fréquemment dans votre espace intérieur calme, ne serait-ce que pour un instant, pour renouveler vos intentions. Lorsque vous vous sentez vraiment en paix vous n'avez pas envie d'attaquer, de sanctionner ou de faire honte à quiconque. Et tandis que vous vous reposez dans ce lieu de calme intérieur la méditation régulière, ou tout simplement la relaxation, renforce votre capacité à rester calmes même quand il y a le chaos autour de vous.
Votre intention aimante, votre présence aimante, sont extrêmement puissantes ; elles agissent comme une influence stabilisatrice profonde sur ceux qui résident dans votre voisinage, calmant les énergies de peur qui peuvent conduire à des conflits et encourageant tous les êtres à rechercher des solutions pacifiques aux problèmes qui les préoccupent ou les inquiètent. Et dans votre champ d'énergie, que vous détenez et partagez avec ceux qui vous entourent, des miracles vont se produire. Vous désirez des miracles, vous êtes capables de créer des miracles, alors ayez l'intention de le faire. Attendez-vous à eux, et jouissez des résultats. Au moment où une partie de plus en plus grande de l'humanité se tourne vers l'Amour le nombre de miracles augmentera aussi, tout comme leur portée, en renforçant et en fortifiant la conscience que vous en avez.
Des miracles devraient se produire fréquemment parce que votre nature est Amour, et l'Amour aime les miracles parce qu'ils sont la Volonté de Dieu pour vous. Vous vous ouvrez à la création de miracles lorsque vous vous ouvrez pleinement à l'Amour et laissez aller la peur et l'anxiété. La peur et l'anxiété sont des intentions négatives qui empêchent les miracles, aussi laissez votre foi dans votre nature divine s'intensifier jusqu'à ce que vous vous sentiez entièrement sécurisés en elle, il n'y aura alors pas de place pour la peur ni aucun de ses aspects désagréables. Quand vous laissez aller la peur, tout sentiment d'avoir besoin de sécurité ou de défenses s'évapore parce que vous êtes alors conscients d'être en sécurité et qu'aucune précaution ou défense supplémentaires ne sont requises pour vous fournir quelque chose que vous avez toujours eu.
La peur s'attend à ce que les choses tournent mal, à ce que des accidents ou des catastrophes se produisent, et elle vous encourage à prendre des précautions pour limiter les dégâts qui pourraient survenir. Mais concentrer votre attention là-dessus s'apparente à nourrir l'intention que les choses aillent mal, car le pouvoir de votre intention est impressionnant. Beaucoup d'entre vous ont fait cette expérience lorsque des choses qu'ils redoutaient énormément sont arrivées. Là où vous focalisez votre attention c'est là où vous focalisez votre intention ; alors focalisez-vous sur l'Amour.
Dans cet Âge Nouveau, le champ d'énergie divine qui enveloppe la Terre et tous ses habitants est bien plus puissant et plus efficace qu'il ne l'a jamais été dans toute votre histoire parce que l'humanité a pris la décision de se réveiller de l'illusion. Cette décision est irréversible. Cela signifie que le virage de la peur à l'Amour a été pris, et les effets de cette décision sont vus de plus en plus clairement par​​tout sur la planète. Des circonstances qui semblaient insolubles ou susceptibles de prolonger les souffrances de l'humanité sont en train de perdre leur intensité effrayante, leur sentiment de l'imminence d'un conflit, et se réorganisent en situations dans lesquelles les personnes concernées se retrouvent en train de s'ouvrir à l'Amour en permettant une discussion compréhensive qui remplace toute volonté d'affrontement concurrentiel susceptible de produire des gagnants et des perdants. Au lieu de cela, une arène dans laquelle tous vont gagner a remplacé l'arène de la méfiance, de la trahison et de la guerre que l'humanité a utilisées depuis si longtemps qu'elle en était venue à croire qu'il n'y avait pas d'autres moyens adéquats de résoudre les conflits. Même si ces méthodes n'ont jamais marché !
Vous êtes complètement enveloppés dans le Nouvel Âge avec sa lumière et ses énergies aimantes. Vous le savez ! Au plus profond de vous-mêmes vous le savez vraiment, et quand vous pénétrez dans votre espace de paix intérieure calme vous pouvez le sentir. Focalisez-vous là-dessus, rappelez-vous que c'est vrai, et puis acceptez sans réserve et étreignez l'Amour qui est en train de balayer et de tourbillonner tout autour de vous, formez l'intention que l'humanité tout entière le ressente et s'engage avec lui et, avec l'humanité, sortez-vous du sombre rêve qui vous a causé tant de souffrances.
Avec tellement d'amour, Saul.
Traduction AD
Page d'origine : http://johnsmallman.wordpress.com/2013/09/27/any-blame-shame-or-punishment-hurts-all-of-humanity/
-----
Vous pouvez écouter ce message, lu en anglais par John Smallman lui-même, en cliquant ici : 2013-09-27-saul-audio-blog-for-friday-sept-27th.mp3

© 2013 Des Nouvelles de Notre Belle Planète - Tous droits réservés

__._,_.___

__,_._,___

Sil-te-plaît, pardonne moi

L'effet de vos pensées, de vos paroles

Et si nous créerions le monde autrement...

Méditation guidée

Méditer

Vibration de Saint Germain Le beau Danube bleu

Vibration du Maître ascensionné Saint Germain La valse de l empereur