Jésus a dit "Le Royaume de Dieu est en toi et tout autour de toi, pas dans des palais de bois ou de pierre"

Jésus dit "Fend le bois je suis là; soulève la pierre et tu m'y trouveras!"

www.unisson06.org/dossiers/religion/ecrits_spirituels/christianisme/evangile_thomas.htm

vendredi 21 décembre 2012

Le Maître, le créateur et la collectivité - Message écrit du Collectif Ashtar



Bonjour à vous tous,


C'est avec grande joie que je vous partage ce tout nouveau message écrit du Collectif Ashtar qui se nomme Le Maître, le créateur et la collectivité (vous le trouverez plus bas dans cette page). J'y ai ajouté une annexe très intéressante qui est associée à une question déjà posée au Collectif. Je vous laisse découvrir ce passage qui s'inscrit très bien dans le message plus global. Je vous souhaite une bonne lecture.

La période actuelle est d'une intensité sans précédent pour notre humanité. Le Maître Saint-Germain, à travers le médium Pierre Lessard, propose de vraiment prendre un temps pour accompagner les nouvelles énergies qui se présentent sur terre en ce moment. Si vous en avez envie, vous pouvez télécharger un message audio qu'il a rendu disponible sur ce site Internet concernant les énergies du 21 décembre 2012 (www.rayonviolet.com - vous trouverez le lien sur la page d'accueil). Déjà en vous écrivant ces mots, je ressens une énergie intense en provenance de l'Univers. Mon chakra de la couronne est très sollicité et nous ne sommes que le 20 décembre à 13h, heure du Canada. Il faut dire qu'en ce moment en Australie et ailleurs dans le monde, le 21 décembre a déjà débuté.


Mes voeux pour la période actuelle
J'en profite pour vous souhaiter à toutes et à tous un très joyeux temps des fêtes que nous voulons tous festifs, mais aussi très accueillant des nouvelles énergies qui viennent en ce moment nous accompagner vers le Nouveau Monde. Que la nouvelle année qui débute soit pour chacun l'occasion de laisser aller des éléments insatisfaisants du passé, pour entrer consciemment et pleinement dans la vibration de notre Être véritable. Là est mon intention et je l'unis à tous ceux et celles qui se sont engagés à créer le Nouveau Monde, chacun à sa manière.


Sur ce, je vous salue et vous souhaite une très belle semaine.

Salutations à tous

Simon Leclerc
www.psychologiedelame.com


Source du message ci-dessous : www.psychologiedelame.com/message-20-12-12.html


Le Maître, le créateur et la collectivité

Par le Collectif Ashtar
Reçu le 20 décembre 2012 par Simon Leclerc


Salutations à vous chers enfants de la Terre,

C'est un temps béni que celui-ci et nous sommes ravis de revenir vers vous en cette période d'expansion collective de la conscience.

En ce jour, nous aimerions poursuivre notre éclairage sur la légitimité, la manifestation et l'amour. Plusieurs Êtres ont l'impression qu'ils n'ont pas encore la permission d'être qui ils sont. Ils ont l'impression de devoir attendre une sorte de «feu vert» cosmique qui leur confèrera le droit de se sentir légitime et de proclamer enfin leur alliance universelle, le droit de s'ouvrir à l'Amour universel inconditionnel.

Nous vous avons déjà mentionné que la séparation originelle d'avec la Source a créé inconsciemment l'impression que si vous êtes sur Terre, c'est parce que vous n'étiez pas autorisé à être ailleurs. Ainsi, un malaise s'est inscrit dans les cellulaires des Êtres qui ont alors eu l'impression qu'ils devaient regagner l'estime de l'Univers afin d'être autorisés à y revenir, qu'ils devaient prouver qu'ils y méritaient leur place.

Imaginez un enfant en punition qui est confiné à sa chambre en attendant que ses parents l'autorisent à en sortir. Il peut s'amuser avec tous les fabuleux jouets qui se trouvent autour de lui, mais il aura tout de même la sensation d'être privé de la «vraie vie» qui est ailleurs. Il voudra alors regagner l'approbation de ses parents afin de quitter son confinement au plus vite.

Une permission
Ce malaise inconscient crée chez plusieurs l'impression qu'ils doivent attendre une forme de permission extérieure avant d'être autorisés à créer ce qu'ils souhaitent vraiment dans leur vie. Et vous aurez compris que cette permission n'arrive jamais, parce qu'elle est repoussée par un malaise encore plus inconscient qui suggère que l'Être n'est pas digne de la recevoir, qu'il ne la mérite pas.

La permission se présentera plutôt comme un mirage qui s'éloignera de l'Être au fur et à mesure qu'il voudra s'en approcher. Il voudra être approuvé par ses pairs, tout en portant en lui l'impression de ne pas le mériter. Et vous aurez compris que c'est précisément ce reflet que la vie s'exercera à renvoyer à l'Être, afin de l'amener à conscientiser l'objet de ses propres conditionnements. Si un Être ne se sent pas digne d'être aimé, l'Univers ne tentera pas de le convaincre du contraire. Il va plutôt amplifier le malaise jusqu'à ce que l'Être transforme son propre regard sur lui et sur la vie.

La sensation de légitimité nous apparaît être le point carrefour pour transformer son regard sur soi. Lorsqu'un Être à l'impression de devoir attendre une permission qui ne vient jamais, ses efforts pour contrer cette projection inconsciente l'épuisent, jusqu'au point de lui donner l'impression de «ramer à contre-courant » de la vie. Il a alors l'impression que la vie s'acharne sur lui, qu'on ne lui donne aucun répit.

Recoins insoupçonnés
Chers amis, en cette période intense de pacification, de guérison et d'expansion de conscience, vous aurez compris que tout en vous cherche votre lumière. Si des recoins insoupçonnés de votre Être ont été maintenus dans l'ombre de vous-même pendant tout ce temps, ces éléments voudront maintenant émerger. Ils utiliseront l'énergie d'éveil qui se déploie actuellement sur Terre pour se révéler à vous et ainsi, retourner à Dieu, au Dieu que vous êtes.

Sachez qu'il en a toujours été ainsi et qu'il ne peut en être autrement. Tout ce qui est vécu intérieurement est projeté vers l'extérieur pour être expérimenté. C'est ainsi que les Êtres créent dans la matière, de l'intérieur vers l'extérieur. La création n'est pas uniquement associée aux œuvres d'art et à la dimension artistique. La création est partout. Vous êtes sur Terre pour créer.

Les artistes
Beaucoup d'Êtres imaginent que seuls les artistes créent. Mais tous les Êtres sont des créateurs. Ils créent leur vie selon le regard qu'ils portent sur eux et autour d'eux, et ils expérimentent ensuite extérieurement les sensations qui y sont associées.

L'ultime sensation d'union avec l'Univers est liée à l'action de créer. Ce n'est pas la concrétisation de la manifestation qui vous relie à l'Univers, mais le processus de création en soi. C'est ce processus qui permet de laisser circuler la vie à travers soi et de ressentir l'Univers à travers le corps physique. Plus un Être crée consciemment, plus il ressent physiquement l'énergie divine qui se déploie en lui durant ce processus.

Donc l'action de créer, soit celle d'émettre consciemment et de façon ressentie des pensées orientées et de les offrir à la planète pour qu'elles se manifestent, reconnecte les Êtres avec Dieu, avec l'Univers. C'est le processus de création qui amène les Êtres à ressentir leur union avec la vie. Il ne peut en être autrement, puisque c'est ainsi que la vie a été conçue. Tout provient d'abord de la pensée, et la manifestation physique en est le résultat, la partie visible. Le processus de création est à l'origine de toute vie.

Comment les planètes ont-elles été créées ? Par la pensée. Elles sont les créations d'Êtres inspirés comme vous. Elles sont conçues à partir de la dimension déjà réalisée des Êtres. Les mondes ont été créés à l'image du potentiel illimité d'exploration des dieux créateurs que vous êtes. Et à votre échelle humaine, vous créez aussi votre vie à partir du même processus, des mêmes mécanismes énergétiques.

Le Maître
Maintenant, pour comprendre cela, chacun est invité à reconnaître le Maître en lui, car c'est à partir de cette dimension que la création véritable peut s'opérer. Certes, les créations sont illimitées et à chaque instant, vous créez votre vie selon vos émanations, selon vos pensées conscientes et inconscientes. Mais pour devenir maître de votre vie, c'est le Maître en vous qui cherchera à se manifester, à se déployer.

Le Maître n'est pas un Être sans défi, sans tristesse, sans sensation d'impasse, sans limite passagère. C'est un Être qui a appris à regarder ses limites, ses peurs, ses angoisses et ses tristesses avec compassion et amour, sans pour autant s'y identifier.

Entendez bien cela. Le Maître n'est pas celui qui ne vit plus sur Terre. Il vit pleinement sa vie terrestre, tout en comprenant dans toutes ses cellules qu'il est de nature universelle. Il accueille l'abondance naturelle de la vie, qu'il perçoit comme un reflet de l'amour inconditionnel qui circule librement en lui, mais il n'est pas attaché à elle. Il ne s'en prive cependant pas.

Le Maître vit intensément chacune de ses expériences, et en même temps, il n'est pas identifié à elles. Il sait qu'elles existent et il comprend qu'elles se présentent parfois pour lui permettre de libérer des mémoires karmiques. Mais il ne devient pas identifié à ses mémoires, il les observe. Il voit comment elles s'orchestrent. Il est libre, parce qu'il a appris à se désidentifier d'elles, et il sait qu'il n'est pas prisonnier de son corps physique.

L'Univers
Vous n'êtes pas vos problèmes, vous n'êtes pas vos défis. Vous n'êtes pas venu sur Terre pour guérir. Vous êtes sur Terre pour partager avec tous la nouvelle que l'Univers est conscient, que l'Univers est vivant, que l'Univers est amour. Peu importe les talents que vous êtes venu offrir à vos frères et sœurs humains, c'est la qualité de votre présence qui permettra aux Êtres de toucher à l'Univers à travers vous. Plus vous vous reconnaissez comme des Êtres d'amour en passage sur Terre, plus ils se reconnaîtront eux aussi à travers vous.

Le Maître en vous n'a jamais cessé d'exister. Mais ne soyez jamais alourdis par l'illusion qu'un Maître est un Être parfait. Car il serait alors naturel d'imaginer que comme vous n'êtes pas parfait, vous n'êtes pas un Maître.

L'Être parfait existe réellement. Selon vos standards, c'est celui qui est sans faille et sans reproche. Mais il n'est pas humain. Dès qu'un Maître choisit de s'incarner sur Terre, il choisit de vivre une expérience évolutive qui l'amènera nécessairement à côtoyer l'oublie de ses origines universelles. Et en oubliant qui il est, il est naturel qu'il ne puisse plus agir comme il l'aurait fait s'il s'en souvenait. Il agira donc au départ comme un Être inconscient. Faudra-t-il juger l'inconscience de cet Être, ou plutôt comprendre qu'elle est le résultat logique et cohérent d'un choix d'évolution de son Âme ?

Dès qu'un Être juge son chemin évolutif et son rythme d'intégration, il juge le parcours de son Âme et les choix qu'elle a effectués.

Le Christ en chacun
Vous avez cette parabole : «Seigneur, je ne suis pas digne de te recevoir, mais dit seulement une parole et je serai guéri». Mais quelle est cette parole? Elle suggère une forme de pardon. Cependant, les humains ont imaginé que ce pardon devait provenir de l'extérieur. En vérité, c'est une proclamation, une parabole sur le thème de la libération. Le Christ en chacun invite depuis toujours les Êtres à accepter la dimension humaine de l'incarnation, à libérer les ressentiments et les jugements entretenus envers soi.

Le Christ émet cette parole : «Lève-toi, marche et ne regarde plus derrière, car tu comprends maintenant que tout ce qui a été accompli par le passé l'a été à partir d'un certain état d'esprit limité. Peu importe les gestes posés, tout a été fait dans une compréhension qui correspondait à cet état d'esprit, en parti voilé de la lumière. Et maintenant que la lumière revient, tu dois comprendre que les gestes posés lorsque tu étais derrière le voile ont servi l'évolution. Ils ont permis à l'Âme de grandir en inscrivant en elle des connaissances qui lui permettent de mieux comprendre la dualité associée à l'incarnation».

Cette parole en est une de libération. Et lorsque la libération se produit, les jugements font place à l'Amour, un Amour inconditionnel où l'Être rencontre ses mémoires du passé à partir d'un mouvement de conscience élargie. L'Être est maintenant conscient des gestes posés et de leur impact, mais il comprend aussi la perception limitée qu'il avait à ce moment. Et c'est ainsi qu'il ouvre son cœur et qu'il pardonne à son Être. En vérité, il se pardonne d'avoir jugé le voile qu'il a installé sur sa conscience le temps de quelques incarnations pour poser des gestes, qu'il a interprétés par la suite comme étant erronés.

En vérité, aucun geste n'a été erroné. La seule erreur a été de se juger. Les seuls véritables drames humains sont associés aux jugements. Lorsque le geste est posé et que la lumière se présente par la suite, elle vient tout éclairer. L'Être voit alors plus clair. Mais à ce moment, s'il se juge d'avoir été dans l'ombre, il ne peut plus éclairer son chemin.

Chers amis, il est si important que l'amour accompagne tous les mouvements de la conscience maintenant. C'est votre monde entier qui le réclame. Autrement, le parcours devient une conquête. Les conquérants ont depuis toujours tenté de dompter leurs démons intérieurs, mais ils n'y sont jamais parvenus. Pourquoi ? Parce que ces démons recherchaient eux aussi l'amour.

Les visions
Nous terminerons notre message en répondant à une question qui nous a été posée concernant les visions. Certains se demandent pourquoi ils ne voient pas les dimensions subtiles, tout en se sachant prêts à les rencontrer.

À une époque, les Êtres voyaient beaucoup plus facilement les consciences des 4 e et 5 e dimensions. Ils les percevaient comme des vapeurs subtiles et elles étaient reconnues dans votre monde. Les gens les percevaient comme des anges venant caresser les humains. À cette époque, les Êtres percevaient ces présences avec une telle intensité qu'ils entretenaient des relations avec ces énergies subtiles.

Mais peu à peu, les vapeurs se sont estompées pour accompagner le choix de l'humanité de vivre plus intensément l'oublie de ses origines. Une forme de mise en quarantaine temporaire avait alors été décrétée.

À cette époque, les humaines n'arrivaient pas à comprendre pourquoi ils étaient continuellement attirés vers le vide, alors qu'ils savaient que la lumière existait. En d'autres termes, plus les vapeurs lumineuses étaient présentes, plus les hommes semblaient se replier, donnant l'impression alors qu'ils préféraient l'ombre. Plus les vapeurs s'intensifiaient, et plus le repli augmentait.

Cela éveillait beaucoup de questionnements au niveau universel, puisque l'intention d'accompagner les humains semblait plutôt avoir l'effet inverse. Il a donc été décidé collectivement, en collaboration avec le collectif des Âmes humaines, qu'il serait préférable que les vapeurs s'estompent temporairement. Les Êtres seraient plutôt invités à ressentir les présences avec leur cœur, plutôt qu'avec leurs sens.

L'isolement
Cette situation a eu aussi pour effet de permettre aux Êtres d'aller vraiment au fond de la sensation d'isolement, d'abandon, d'oubli, de repli, pour qu'à partir du «fond du puits», la lumière du cœur devienne le seul vrai chemin vous ramenant à votre Être véritable, au Dieu que vous êtes en réalité.

Ainsi, les Êtres ont décrété collectivement et conjointement qu'il serait préférable que la présence des vapeurs de lumière s'estompe, pour vraiment retrouver la présence du cœur. Et de l'intérieur, les Êtres pourraient alors reconstruire l'estime d'eux-mêmes, le respect d'eux-mêmes et la reconnaissance d'eux-mêmes, ce qui vient rouvrir les récepteurs énergétiques subtils et rétablir les ponts entre la matière et la lumière. Les visions altérées redeviennent alors réalité pour chacun, et progressivement, l'invisible redevient visible. Vous aurez donc compris que c'est la présence au cœur qui permet d'ouvrir les portes des sens subtils.

Paradoxalement, beaucoup d'Êtres se disent «lorsque je verrai, je croirai, je ressentirai et je serai touché». Et nous vous disons «croyez, ressentez et soyez touché, et vous verrez». Cet énoncé n'est pas un piège. Les Êtres pourraient s'imaginer que s'ils ne voient pas, c'est parce qu'ils n'ont pas suffisamment d'amour et de respect envers eux-mêmes. Cette interprétation est hâtive, car il faut comprendre qu'il y a aussi des cycles qui doivent être respectés.

La collectivité
En tant que groupe en évolution, il a été décrété par le collectif des Âmes humaines que les sauts de conscience s'effectueraient en collectivité, comme pour le saut de conscience actuel qui se met en place avec les énergies du Nouveau Monde qui se présentent.

Des épisodes d'expansion de conscience amèneront les Êtres à percevoir de plus en plus l'invisible, à le voir d'abord avec plus de consistances. Et lorsque votre humanité aura traversé les prochains sas, vous ressentirez la différence au niveau de votre réceptivité.

Beaucoup d'Êtres ont associé l'année 2012 aux sas, mais elle est plutôt l'entrée dans la période des sas. Elle n'est pas le sas. L'année 2014 et celles qui suivront par la suite seront beaucoup plus propices à l'ouverture de ces portes qui entraineront les humains vers les portails supérieurs. Et là, les rencontres seront plus faciles.

Mais souvenez-vous dès maintenant de la vérité en lien avec la présence au cœur et à ses sensations. Car lorsque les sens subtils ne sont pas en alignement avec la présence au cœur, les ouvertures psychiques sont fragiles. C'est véritablement le cœur qui vous témoigne des vérités universelles. Les sens subtils sont à son service.

Souvenez-vous que c'est par un décret humain qu'il en a été décidé ainsi. En vous sentant affaiblis par la difficulté de percevoir, indirectement c'est votre Âme que vous jugez et ses choix. Comprenez que les voiles servent l'évolution. Si des ressentiments, des tristesses et des amertumes sont éveillés, allez rencontrer ces émotions. Mais ne remettez pas en question l'amour ressenti lorsque vous vous unissez à l'invisible. Si les sens ne le perçoivent pas, votre cœur, lui, en sera le témoin vivant et vibrant.

Il est beaucoup plus important de nourrir la présence au cœur que de nourrir les sens. Ceux-ci vous éloignent de l'Univers lorsqu'ils sont déconnectés du cœur. Mais le cœur vous y reconduit directement.

Les sens
Dans ce Nouveau Monde, vous percevrez d'abord avec les yeux du cœur, ensuite, avec vos sens subtils, et finalement, avec vos sens physiques. Mais soyez patients et respectueux de votre rythme individuel, sans sauter d'étapes.

Si vous avez oublié vos origines, ce n'est pas par régression, mais par cohérence avec l'expérience terrestre. Comment pourriez-vous accompagner vos frères et sœurs humains vers le souvenir de leurs origines universelles, si vous n'aviez pas vécu la même expérience qu'eux. Comment un Être peut-il montrer la voie, s'il ne l'a jamais empruntée?

Le parcours terrestre est magnifique. Ne faites pas de lui un élément qui se retourne contre vous, parce que vous avez l'impression qu'il ne va pas suffisamment rapidement. Apprenez à vivre avec une forme de mystère qui deviendra progressivement révélation et source de joie profonde pour vous tous.

Nous vous remercions chers amis de votre présence amoureuse en ce jour.

Nous bénissons votre parcours.

Salutations à vous

Le Collectif Ashtar et la Grande Fraternité Universelle

--------------------------------------

Reçu le 20 décembre 2012, par Simon Leclerc (www.psychologiedelame.com)

Vous pouvez partager librement ce message à la condition d'en conserver l'intégralité, sans rien modifier ni enlever, y compris sa provenance et ces quelques lignes. Merci


Aucun commentaire:

Sil-te-plaît, pardonne moi

L'effet de vos pensées, de vos paroles

Et si nous créerions le monde autrement...

Méditation guidée

Méditer

Vibration de Saint Germain Le beau Danube bleu

Vibration du Maître ascensionné Saint Germain La valse de l empereur