Jésus a dit "Le Royaume de Dieu est en toi et tout autour de toi, pas dans des palais de bois ou de pierre"

Jésus dit "Fend le bois je suis là; soulève la pierre et tu m'y trouveras!"

www.unisson06.org/dossiers/religion/ecrits_spirituels/christianisme/evangile_thomas.htm

samedi 4 juillet 2009

L'estime de soi

Hier matin lisant un texte décrivant la vie d'homme de Jésus, il me vint à l'Esprit, un de mes défauts de caractère que j'essaie de guérir de mon propre pouvoir humain et cela sans succès.

L'estime de soi. Sans vous raconter les raisons qui dans ma tendre enfance déjà ont ancré en moi la fausse croyance de ma piètre valeur aux yeux des autres, j'imprimai alors dans mon esprit que je ne valais pas d'être aimer.

Malgré de nombreuses thérapies, de toutes sortes, des lectures de psychologie, du travail personnel sur moi, rien n'y a fit.

Bien sur j'ai fait plusieurs mauvais choix, en lien bien avec cette croyance, ce qui renforça au long de ma vie cette fausse croyance qui finalement se cristallisa en moi, puisque j'y que je l'ai si bien et si longtemps nourri.

Rendu ou j'en suis dans ma vie, il fallait que quelques choses viennent éveiller en moi ce souvenir du moment ou j'en avais décidé ainsi, un pour m'en rendre compte, deux pour prendre une décision et trois, à point, bien cuite, avec le bon outil à porté de main, pour m'en libérer.

Ayant commencer dans ma vie, il y a 18 ans à tomber sur mes genoux, soit pour remercier, rendre grâce pour ce que je considère des petits miracles dans ma vie, sois par pur abandon à ma Lumière intérieure, pour demander une faveur ou implorer Le Père de m'aider, ce matin la réalisant que j'en suis encore à ne pas m'aimer, réalisant l'obstacle majeur que ça doit être pour vraiment accepter d'être aimer sans tout saboter à cause de cette croyance erronée, je fis ce que je savais être la seule action efficace, lâcher prise.

Lâcher prise sur mon propre pouvoir humain.

Remettre le pouvoir à la Lumière divine qui m'habite.

Je me suis donc centré en mon lieu intérieur sacré, ce lieu ou je me réfugie à l'intérieur de moi ou je suis seule avec moi, en état de recueillement, dans mon cœur, Christique (derrière le cœur physique dans la poitrine), à cet endroit personnellement je m'assoie en bouddha, les mains jointes à la hauteur de mon cœur.

C'est en fait une caverne, situé en mon intérieur, mon jardin secret.

Elle est couleur ambre doré, une faible lumière illumine ce qui me sert de siège, un creux dans le rock, juste de la grandeur qu'il me faut pour m'y installer pour prier dans ma position favorite.

Donc je me mis en état de recueillement, centré en mon cœur, l'énergie que je vois en émanée est verte, comparable à vert bouteille mais lumineuse. (c'est la couleur du chakra du cœur).

Comme je me sentais émotivement impuissante et abattu par ce que je venais de me rendre compte, j'étais enfin prête à lâcher prise et à confier à La Source du Tout ce que je n'arrivais pas à régler avec ma propre volonté, le manque d'amour propre.

Ce qui me dérange au plus haut point avec ce problème c'est que ce faisant je nie ce que JE SUIS.

Un esprit, digne du grand Amour du Père, cette parcelle divine qui anime mon corps, qui est venu faire cette expérience incarnée afin de grandir dans le but d'être plus près de LA Source.

Aussi avec un tel état de pensée, je m'impose un karma de mal aimée, de manque d'Amour donc, j'ai demandé pardon de tout mon cœur à qui? à moi, je me suis fait cela, personne d'autres ne me l'a fait, je me suis fait cela, quelque en soit la raisons, j'en ai déduit que je ne méritais pas l'amour, je me suis imposé des choix en lien avec mes croyances, consciemment ou non, je me suis fait cela.

Donc je pardonnais ainsi à ceux qui par leur comportement consciemment ou non m'ont porter à croire ceci et me suis pardonner d'en avoir fait un credo dans ma propre vie, en avoir fait souffrir beaucoup avec cela, et ai demandé à Dieu sont pardon d'avoir vécu une partie de ma vie me croyant indigne de son amour et de l'avoir refusé tant de fois.

Je lui ai demandé de prendre cette déficience et de m'en libérer.

M'offrant tant de fois et moi refusant l'amour qu'il m'a si souvent offert, passant par les personnes placées sur mon chemin, dans son grand Amour, lui n'avait pas renoncé.

Moi j'ai balayé du revers de la main toutes les occasions ou il m'a tendu la main. Ces cadeaux je l'ai ai lancé au loin.

Sachant que Le Père ne veux que notre plus grand bonheur, je fis ma demande en tout sincérité, dans ma foi la plus profonde.

Je sais que si je lui confie, dans sa bonté, son Amour incommensurable pour l'humain il m'exaucera.

Je n'avais qu'à lui confier, lui remettre et l'oublier.

Je sais que je n'ai pas à lui demander à plusieurs reprises, ni le comment, ni le ou et le quand à part de MAINTENANT ET POUR TOUJOURS, autrement c'est comme si je ne lui faisais pas confiance.

La Source n'oublie pas, je n'ai qu'à savoir et porter attention à comment cela se manifestera dans ma vie, car cela sera.

Voici ce qui arriva d'extraordinaire:

Une impulsion d'énergie m'envahit graduellement en quelques secondes le corps tout entier de la tête jusqu'au pied.

Si cela avait été, comme nous le connaissons, le courant électrique, je me serais consumée certainement.

C'est un courant d'énergie qui m'a traversé, si fort, si puissant que je pensais en tomber inconsciente, et je suis devenue bien sur très étourdie avant et après ceci accompagné d'une nausée.

Pour quelques instant j'eus ce malaise physique, ce qui je savais ne pouvait être autres choses que l'énergie provenant d'une réponse immédiate à ma prière, dans ma grande foi, j'ai remercié La Source de m'avoir entendu et exaucée.

La puissance de l'énergie qui m'a traversé fut, je le sais, à la mesure de ce que mon corps peu endurer, mais intense au point que je ne puisse douter de ce qui venait de se passer.

Vient le moment ou je manifesta ma gratitude, à genoux, je me suis mise et il me fut dis," écris, vas, écris cette expérience, partage là afin que tous sachent, que JE SUIS parmi vous, en vous et autour de vous, là, maintenant et pour toujours, vous avez ce choix, ce libre arbitre de m'avoir à vos cotés en tout temps".

Car oui vous êtes comme moi un instrument de sa paix, de son Amour, de sa sérénité, de sa compassion pour l'humain, de l'abondance qu'il nous offre, car par nous il se manifeste pour prendre dans ces bras, pour consoler, pour tendre quelques dollars à une personne démunie, pour écouter celui qui est en détresse ou fait un appel d'urgence.

Mais comment puis-je agir humblement en son nom si je suis dans mon égo, démesuré, mon propre 'power' et que je ne lui cède pas la place, si je me centrais quelques secondes avant d'agir et intérieurement lui demandant, "dis moi ce que tu veux que je fasse", je recevrais cette inspiration et ce que j'appliquerais comme solution n'aurait aucun égal sur les résultats du comment moi j'aurais fait en tant que simple humain, malgré toute ma bonne volonté.

Les résultats sont là, l'humanité déconnectée, vivant seulement dans la dualité au quotidien, est dans ce que nous pouvons constater sur la planète, notre destruction.

Nous sommes entrain de nous détruire et tout ce qui nous entourent et tout ce qui nous nourri, nous abreuve et nous porte (notre terre)

Pourquoi, par ce que nous n'avons pas compris l'essence de qui nous sommes, ni n'avons pas laissé place à l'expression de la flamme divine qui habitent nos corps, notre Esprit, qui lui est toujours branché sur ce qui nourri en nous notre flamme divine, La Source, par qui nous devrions toujours agir.

Essayer ceci

Devenez conscient de chaque pensée, chaque geste, chaque action.

Soyez dans L'Amour dans tout ce que vous faites, dites, ou penser.

Que L'Amour soit votre bouclier !

Nulle autre chose que l'Amour et la Lumière ne doivent être dans vos pensées, dans vos actions, dans vos actes et dans vos repos.

Aucun commentaire:

Sil-te-plaît, pardonne moi

L'effet de vos pensées, de vos paroles

Et si nous créerions le monde autrement...

Méditation guidée

Méditer

Vibration de Saint Germain Le beau Danube bleu

Vibration du Maître ascensionné Saint Germain La valse de l empereur